Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Nouvelle-Calédonie: Jean-Pierre Djaïwé, leader indépendantiste, inéligible pour trois ans



Nouvelle-Calédonie: Jean-Pierre Djaïwé, leader indépendantiste, inéligible pour trois ans
NOUMEA (France), 29 mai 2013 (AFP) - L'indépendantiste Jean-Pierre Djaïwé, premier vice-président de la province nord de Nouvelle-Calédonie, a été déclaré inéligible pour trois ans par le Conseil constitutionnel, en raison de failles dans ses comptes de campagne des législatives de juin, a-t-on appris de source officielle.

Dans une décision rendue le 24 mai, le Conseil rappelle que le 6 février, ses comptes avaient été rejetés par la Commission nationale des comptes de campagnes et des financements politiques.

Le Conseil reproche à l'élu un "cumul d'irrégularités" telles qu'absence de justificatif de recettes pour certains dons, non recueil direct d'une partie des recettes par le mandataire financier et don émanant d'une entreprise.

M. Djaïwé, qui jouit en Nouvelle-Calédonie d'une solide réputation d'intégrité et de rigueur, s'est dit "surpris" par cette décision.

Dans le quotidien Les Nouvelles Calédoniennes, il a affirmé que lors de sa campagne, un lot de tee-shirts de propagande avait été acheté par un particulier ayant reçu un chèque d'une entreprise, en rémunération d'une prestation. Le tout pour un montant de 20.000 FCFP (168 euros).

"Je n'ai rien à me reprocher", a déclaré Jean-Pierre Djaïwé, également maire du village de Hienghène, sur la côte est.

Figure de premier plan du Palika (parti de Libération Kanak, composante du Front de libération national kanak socialiste -FLNKS), M. Djaïwé, 58 ans, était arrivé en tête du premier tour des législatives de juin, dans la seconde circonscription de Nouvelle-Calédonie. Il avait été battu au deuxième tour par le candidat non-indépendantiste.

Sa condamnation à trois ans d'inéligibilité, peine maximale, survient alors qu'ont lieu en 2014 des élections provinciales cruciales dans l'archipel, où un référendum d'autodétermination doit être organisé pendant cette mandature.

Rédigé par () le Mardi 28 Mai 2013 à 20:27 | Lu 1003 fois






1.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 29/05/2013 22:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La décision du Concon se garde bien de relever le moindre "franc" sur son papelard hahahaha
Sale temps pour Monsieur Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa dont les comptes ont été rejetés (en appel devant le Concon, n° 13-156PDR - et où je suis intervenant volontaire -) et pour plus de 20 000 francs "(168 z'euros)":!! Au bas mot :350 000 de ces mêmes z'euros et sans compter les XPF "à la" BAROIN..., mais bon Monsieur Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA n'est pas non plus indépendantiste hohohohohohohoho
[email protected]

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus