Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Nouveau succès pour Canal+, qui va distribuer Disney+



Paris, France | AFP | lundi 16/12/2019 - La fin d'année porte décidément chance à Canal+ : après une série d'accords dans la diffusion du foot, le groupe a mis la main sur la distribution exclusive du très attendu nouveau service de streaming Disney+, qu'il sera le seul à pouvoir proposer aux autres opérateurs.

"Cet accord s'intègre parfaitement dans notre objectif de devenir la marque de référence pour accéder dans un même abonnement aux meilleurs des contenus et services au monde", se félicite le patron de Canal+, Maxime Saada, cité dans un communiqué:
Attendu en France pour le 31 mars 2020, Disney+ a explosé les compteurs lors de son lancement mi-novembre aux Etats-Unis, au Canada et aux Pays-Bas, avec 10 millions d'abonnés en 24 heures.
Outre les classiques de Disney, les abonnés retrouveront des nouveautés comme "The Mandalorian", série issue de l'univers Star Wars, une adaptation de la "La Belle et le Clochard" en prises de vues réelles, une série adaptée des films "High School Musical" ou encore la série documentaire "Le Monde selon Jeff Goldblum".
Alors que les plateformes de streaming se livrent une guerre sans merci pour obtenir les droits des grands succès populaires à la télévision, Disney+ dispose notamment de ceux des Simpsons.
Disney+ sera également disponible en téléchargement direct sur le site Disneyplus.fr ou sur les différentes boutiques d'applications. Mais pour le distribuer, les opérateurs type Orange, SFR, Iliad ou Bouygues devront passer par Canal+.

-"90 millions d'abonnés" -

 
"C'est sans doute via notre partenariat avec Canal+ que nous toucherons le plus de monde", a estimé Kevin Mayer, directeur de la division "Direct-to-consumer & International" de Disney, lors d'un entretien aux Echos.
"A l'échelle mondiale, nous nous attendons à avoir entre 60 et 90 millions d'abonnés pour Disney+ d'ici fin septembre 2024. La France doit avoir une part significative dans ce total", prévoit-il.
L'accord passé entre Canal+ et The Walt Disney Company prévoit également la distribution des autres chaînes Disney: Disney Channel, Disney Junior, National Geographic, National Geographic Wild, Voyage et Fox Play.
En outre, Canal+ aura la première fenêtre de diffusion pour les films Disney, Pixar, Marvel, Star Wars, 20th Century Fox, Blue Sky et Fox Searchlight.  
En 2019, 5 des 10 plus grands succès de l'année au cinéma en France sont issus des studios Disney, rappelle le communiqué : Le Roi Lion, Avengers : Endgame, La Reine des Neiges 2, Toy Story 4 et Captain Marvel. "Tous ces films seront diffusés sur Canal+", se félicite le groupe aux 8 millions d'abonnés.
Le groupe a connu des moments difficiles ces dernières années, confronté à la concurrence de Netflix dans les séries et de BeIn, Altice ou Mediapro dans les droits sportifs, faisant pression sur son offre de contenus et sur sa base d'abonnés.
Mais ces derniers mois, le groupe a repris la main: accord de distribution avec Netflix, puis plus récemment, accord de distribution avec BeIN Sports, et retour sur ses antennes de la Ligue des Champions tout en gardant la Ligue 1.
"Le sport, qui constitue aujourd'hui une part importante de nos programmes, est un rempart", souligne Maxime Saada auprès des Echos. 
"L'enjeu pour nous était surtout que Canal+ ne soit pas victime de cette bataille" du streaming. "Avec cet accord, nous consolidons à la fois notre métier d'éditeur et de distributeur, ce dernier nous permettant de rassembler sous un même abonnement toute la richesse des contenus de Canal+ ainsi que les meilleurs contenus et services issus de partenaires comme Disney", estime-t-il.

le Lundi 16 Décembre 2019 à 05:02 | Lu 370 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies