Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Noël, en mode écolo !



Il existe de nombreuses alternatives au sapin en plastique. Crédit Facebook.
Il existe de nombreuses alternatives au sapin en plastique. Crédit Facebook.
Papeete, le 6 décembre 2018 - S'il y a bien une période de l'année où la société de consommation bat son plein, c'est pendant les fêtes de Noël. Cadeaux, repas gargantuesques, décorations, sapins…, si les tentations sont grandes, il est pourtant tout à fait possible de passer un Noël festif et écolo. Pour cela, il suffit d'avoir de la volonté, de connaître quelques astuces et de suivre ces règles d'or : on privilégie le local et on évite le plastique.

Qui dit Noël, dit forcément sapin de Noël. "Naturellement, on déconseille d'acheter un sapin en plastique, car il deviendra fatalement un jour un déchet plastique. Il existe des alternatives ", précise d'emblée Sarah Dukan de l'association Zéro déchet. Et effectivement, au gré des goûts et même des couleurs, il est possible de remplacer ce pseudo-conifère en plastique par quelque chose de moins commun. Si vous vous sentez l'âme d'un Rembrandt, vous pourrez dessiner et colorier ce type d'arbre sur un morceau de tissu. Vous pouvez aussi confectionner un sapin à partir de palettes de bois ou même simplement ramasser quelques branches de aito, si le bricolage ou le dessin ne sont pas dans vos gènes.


UN PAREU EN GUISE DE GUIRLANDE

Et qui dit sapin de Noël, dit forcément des décorations. Là, aussi, il existe des solutions pour éviter la guirlande en plastique qui perd de sa splendeur en s'effilochant dès son deuxième Noël. "Je conseille aux gens d'utiliser des décorations durables et/ou végétales", poursuit Sarah Dukan. Ainsi, un pareu pourra très bien faire office de guirlande accentuant la touche locale très joyeuse ou de simples pommes de pin peuvent être accrochées au sapin.
Et forcément, sous votre beau sapin en palette en bois auréolé d'un paréo, il vous faudra quelques cadeaux. Là aussi, on peut vraiment réduire considérablement ses déchets. "Pour les cadeaux, le mieux est de privilégier les cadeaux immatériels comme offrir une sortie accrobranche, un baptême de plongée, un restau, un massage, etc. En plus, c'est souvent l'occasion de partager un bon moment ensemble", précise la bénévole de l'association, jamais à court d'idées.
Vous pouvez aussi créer vos cadeaux vous-même. "On peut faire des cosmétiques, cuisiner des cookies, etc. On fait les cadeaux avec son cœur, on donne de son temps pour faire plaisir à l'autre", reconnaît la bénévole de Zéro déchet.


TROC, ECHANGE DE JOUETS

Si vous préférez toutefois acheter un cadeau matériel, notamment pour les enfants, souvent avides de gros cadeaux, vous pouvez vous orienter vers les sites de petites annonces où les jouets ont la part belle. Vous pouvez aussi vous mettre au troc, à l'échange de jouets. Un sac de billes contre des habits de poupées, c'est un bon deal.
Mais qui dit cadeaux, dit forcément emballage. Et là, ce n'est pas bien compliqué, vous pouvez recycler les emballages papier des années précédentes. Si vous ne les trouvez plus, rien de grave, vous avez le choix d'emballer vos cadeaux avec un morceau de tissu, un beau foulard, un pareu… "On peut même s'amuser à faire de beaux emballages avec des nœuds,…, il existe pas mal de tutoriels sur Internet. Et vous puis, vous pouvez même offrir le foulard qui entoure le cadeau", s'amuse la bénévole de Zéro déchet. Là, la classe ultime, vous pouvez imiter le Père Noël en mettant les cadeaux dans une hotte !

ON REMPLACE LA DINDE FARCIE AUX MARRONS PAR DE LA LANGOUSTE LOCALE

Enfin, qui dit Noël, dit forcément belle table et nombreux convives. Là également, serviettes en papier, assiettes, verres, pailles en plastique sont à bannir. Et si vous n'avez pas assez de vaisselle, il suffit juste d'anticiper un peu et demandez à vos invités de venir avec leurs beaux verres, leurs assiettes.
Et forcément qui dit belle table avec des convives, dit mets délicieux. "Les empreintes carbone de la dinde ou de la purée de marrons sont élevées", explique Sarah Dukan. Et face à la traditionnelle douzaine d’huîtres ou au foie gras, la langouste locale ou une brochette de mahi mahi agrémentée de Uru ou de mangues peuvent largement remporter le combat même parmi les plus gourmets d'entre vous.


Facebook : Groupe de Zéro Déchet Tahiti

Rédigé par Pauline Stasi le Jeudi 6 Décembre 2018 à 16:37 | Lu 1085 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Décembre 2018 - 12:20 Carnet de voyage - Dans les cimetières de Rimatara

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués