Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Nicole Sanquer quitte le groupe Tapura



Tahiti, le 6 décembre 2019 – La député et représentante à l’assemblée de la Polynésie française, Nicole Sanquer, a déposé jeudi sa démission du groupe Tapura pour siéger comme « non inscrite » à Tarahoi. « Le Tapura traverse une période de tensions avec les municipales », estime la député.
 
La député et représentante originaire de Mahina, Nicole Sanquer, a déposé jeudi sa démission du groupe Tapura à l’assemblée. L’élue a demandé à siéger en tant que « non inscrite » à compter de la prochaine séance plénière du 10 décembre qui sera consacrée au vote du budget 2020. Nicole Sanquer a rencontré jeudi le président du Pays et du Tapura, Edouard Fritch, pour l’informer des raisons de sa décision. En revanche, elle ne souhaite pas quitter le parti politique Tapura Huiraatira.
 
Contactée vendredi, Nicole Sanquer justifie sa décision par son refus de suivre la discipline de vote du groupe Tapura sur certains textes avec lesquels elle est en « désaccord ». « Malheureusement, je suis donc contrainte de voter des textes que je n’approuve pas », explique l’élue. « Cela crée un malaise, un mal-être pour moi ». Ensuite, la député explique se sentir « isolée » depuis la « fronde » menée par les parlementaires siégeant à l’UDI à Paris et contraint de soutenir le parti En Marche d’Emmanuel Macron aux dernières européennes. « Il n’y a plus aujourd’hui de communication ou même de réunion organisée pour porter les dossiers polynésiens à Paris. » Enfin, la candidate à Mahina contre le maire Tapura, Damas Teuira, explique vouloir « clarifier » sa position auprès de ses électeurs en se retirant de la majorité à l’occasion de la campagne.
 
Nicole Sanquer explique qu’elle souhaite rester une « député Tapura » et affirme avoir toujours « de l’espoir pour ce parti », qu’elle juge pourtant aujourd’hui désorienté par les « tensions » à l’approche des municipales. Le timing de la décision de l’élue n’est d’ailleurs pas étranger au calendrier des communales de mars 2020. Nicole Sanquer a pris sa décision à quelques jours du vote du budget, pour montrer publiquement à ses électeurs de Mahina sa prise de distance avec le groupe majoritaire. En effet, à l’issue de la séance de mardi, les élus ne se retrouveront plus que pour la session administrative, qui doit débuter après les municipales.
 
« Je ne pense pas créer une hémorragie », affirme Nicole Sanquer qui assure que sa démission est une action « individuelle » et « en aucun cas concertée ».

Rédigé par Antoine Samoyeau le Vendredi 6 Décembre 2019 à 11:02 | Lu 7639 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Janvier 2020 - 19:00 Stockage dernier cri à la centrale d’Uturoa

Mardi 28 Janvier 2020 - 18:53 L’abattoir de Raiatea se débat

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019