Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Nena futur président délégué du Amuitahira'a de Flosse



Tahiti, le 9 juillet - Tauhiti Nena, le "fils spirituel" du moment du président du Tahoera'a est pressenti pour être le président délégué du Amuitahira'a, le nouveau mouvement politique de Gaston Flosse. La décision doit être entérinée en septembre.

La semaine dernière, le conseil politique du Tahoera'a huiraatira s'est réuni. L'occasion pour le Vieux lion d'annoncer aux membres du parti orange que Tauhiti Nena sera le président délégué du Amuitahira'a. Une annonce qui en a "surpris" plus d'un au niveau des membres du parti. Contacté, Gaston Flosse affirme que : "on est encore en train de discuter avec les uns et les autres (…). On n'a pas encore complètement décidé. Les candidatures doivent être déposées un mois avant l'élection, donc courant août (…). Et pour Tauhiti, ce n'est pas fait encore".

Contacté le tout nouveau "fils spirituel" du leader orange, dixit Gaston Flosse lui-même devant son parti, Tauhiti Nena confirme qu'il sera le président délégué du Amuitahira'a. Il affirme avoir accepté la proposition du président du Tahoeraa : "C'est cohérent pour ma part de les rejoindre, par rapport à mon idéologie (…). C'est l'étape avant d'être entièrement souverain". Le jeune loup assure avoir parlé avec son groupe et que certains ont eu du mal à l'accepter : "Et finalement la majorité me suit". Du côté du Tahoeraa, des membres affirment : "Il (ndlr, Gaston Flosse) met à mort le Tahoeraa pour avoir un nouvel environnement avec une nouvelle dénomination", ou encore, il est "tombé amoureux de Tauhiti Nena", glisse-t-on, tout en rappelant que certains de ses "fils spirituel" ont fini déchus et jetés en pâture…
 

Réactions contrastées

​Selon nos informations, la seule personne à s'être opposée, ou en tout cas à avoir affirmé clairement son opposition à cette décision, est Bruno Sandras. Il s'est d'ailleurs longuement expliqué sur ce sujet lors du conseil politique, mais il n'a pas voulu s'étaler sur ce sujet lorsque nous l'avons contacté : "il n'y a pas de drame donc pas besoin de faire tout un plat". L'ancien député-maire assure qu'il ne présentera pas sa candidature.

De son côté, la présidente du groupe Tahoera'a à l'assemblée et numéro deux du parti orange, Teura Iriti, affirme uniquement que cette décision devra être entérinée lors du congrès. Elle non plus n'a pas voulu s'étendre sur cette décision. Mais d'autres membres du parti orange ont bien voulu s'exprimer et confient que "cela n'a pas été facile, (…) mais bon c'est comme ça".

L'élue Tahoera'a à l'assemblée, Sylviane Terooatea, s'est clairement exprimée, et ne voit pas d'inconvénient à cette décision. Elle affirme que Tauhiti Nena est "l'avenir du Pays et à chaque élection il obtient plus de voix Ce sont des personne comme lui qu'il faut mettre au pouvoir (…). Car il faut bien remplacer les personnes qui ont œuvré pour la Polynésie ".
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Jeudi 9 Juillet 2020 à 18:50 | Lu 3550 fois






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Août 2020 - 11:26 Cinq nouveaux cas Covid confirmés depuis mardi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus