Tahiti Infos

Nena défend Zemmour sur les bienfaits de la colonisation


Tahiti, le 24 mars 2022 – Représentant d'Éric Zemmour en Polynésie française, Tauhiti Nena a réagi jeudi à la polémique lancée par le candidat à la présidentielle qualifiant la colonisation de "bénédiction". Sur un fil, Tauhiti Nena dit comprendre son candidat sur les "aspects positifs" de la colonisation, mais rappelle dans le même temps avoir signé un accord avec Éric Zemmour pour la "reconnaissance du fait colonial" au fenua.
 
Les propos du candidat Éric Zemmour à la présidentielle sur la "bénédiction" qu'a représenté la colonisation ont déclenché en métropole l'une des polémiques dont est finalement assez friand le candidat d'extrême droite. En Polynésie française, le représentant d'Éric Zemmour, Tauhiti Nena –qui avait déjà essuyé une volte-face de son candidat sur la question de l'indépendance de la Polynésie– a réagi jeudi en défendant les propos tenus par le polémiste. "Il faut remettre dans le contexte quand il a utilisé ce terme, il faut également connaître son histoire. Comme vous le savez, il est d'origine berbère juif-arabe, qui ont été colonisé par les Pays Arabes. Puis ensuite, les pays d'Afrique du Nord ont été colonisé par la France. Suite à la montée du djihadisme, les musulmans ont décidé de s'installer en France. Donc, c'est pour cela qu'il disait qu'il était reconnaissant envers la colonisation française."
 
"On a du bon vin de France"
 
L'ancien ministre d'Oscar Temaru, qui défend l'idée d'un État polynésien indépendant "associé à la France", tempère néanmoins immédiatement sa position, en rappelant avoir signé un accord avec Éric Zemmour sur "la reconnaissance du fait nucléaire" et sur "la reconnaissance du fait colonial" en Polynésie. L'élu de Papeete joue lui-même l'équilibriste sur la question : "Le fait qu'on ait été colonisé par la France, il y a des aspects certainement positifs. Comme le vin. On a du bon vin de France. Mais en ce qui me concerne, si je me bats pour la souveraineté de mon Pays, c'est que je pense que mon Pays a des richesses. Je suis convaincu également que les Polynésiens sont forts et intelligents et sont prêts à se prendre en main. C'est pour cela que je suis pour la souveraineté de notre Pays."
 
Tauhiti Nena évoque l'exemple de la Corse, sur laquelle son candidat souhaite "que la Corse soit fière d'être Corse au sein d'une France forte". Pas incompatible selon lui avec la position souverainiste de son parti politique local. "C'est pour cela que je suis en phase avec Éric Zemmour quand il veut que la France redevienne une grande nation. Raison pour laquelle on mettrait des accords pour qu'ensemble on puisse réellement développer notre Pays."
 
Enfin, Tauhiti Nena a également annoncé jeudi avoir trouvé le candidat de son parti sur la troisième circonscription regroupant Faa'a, Punaauia et les îles Sous-le-Vent. L'avocat John Tefan, déjà candidat du Te Hiti Tau Api de Quito Braun Ortega en 2012, portera en effet les couleurs du Hau Maohi Ti'ama aux côtés de Pamela Otcenasek sur la deuxième circonscription et de Tauhiti Nena lui-même sur la première.
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Jeudi 24 Mars 2022 à 20:03 | Lu 1903 fois