Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


N-Calédonie: "grève générale dans la durée" pour l'intersyndicale vie chère



N-Calédonie: "grève générale dans la durée" pour l'intersyndicale vie chère
NOUMEA (France), 17 mai 2013 (AFP) - L'intersyndicale contre la vie chère de Nouvelle-Calédonie a indiqué vendredi que la grève générale et la mobilisation sur le terrain, entamées mercredi, allaient "s'inscrire dans la durée" tant que les prix n'auront pas baissé.

"On ne lâchera rien. Notre mouvement va s'inscrire dans la durée tant qu'on n'aura pas obtenu une baisse effective des prix", a déclaré à l'AFP David Meyer, secrétaire générale de la Fédération des Fonctionnaires.

Depuis mercredi, une intersyndicale regroupant cinq syndicats a lancé une série de mobilisations pour dénoncer "la hausse continue des prix" et "l'immobilisme des élus locaux".

Une manifestation a rassemblé entre 7.000 et 15.000 personnes selon les estimations mercredi à Nouméa et depuis jeudi des militants occupent le parking des deux hypermarchés de la ville - Géant et Carrefour - avec banderoles et barbecues.

"On ne demande pas la lune, on veut juste que les exagérations sur les marges cessent. Il y a des parents qui font diner leurs enfants avec de l'eau chaude et des feuilles de citronniers!", a affirmé M.Meyer.

L'intersyndicale, dont la grève générale entraîne peu de perturbations, veut qu'un dispositif de modération des prix, comparable à celui de la loi Lurel, qui n'est pas applicable dans l'archipel comte tenu de sa grande autonomie, soit instauré. Elle demande que la baisse des prix soit assortie "d'un contrôle et de sanctions".

Les syndicats réclament en outre l'application d'accords économiques et sociaux signés en juin, qui prévoient entre autres une plus forte taxation du capital, une chasse aux niches fiscales, la création d'une CSG ou encore la modernisation du système des taxes à l'importation.

Ces accords avaient reconnu qu'en dépit de la bonne tenue de l'économie calédonienne, "les inégalités de richesses se sont accentuées et que 21% des Calédoniens vivent sous le seuil de pauvreté".

Quelques dispositions de ces accords ont été mises en oeuvre par les élus locaux, mais aucune réforme structurelle n'a pu aboutir.

Vendredi, Harold Martin (droite), président du gouvernement, doit réunir les importateurs et les directeurs des grandes surfaces.

Rédigé par () le Jeudi 16 Mai 2013 à 15:13 | Lu 527 fois






1.Posté par Jean pierre BEAULIEU le 17/05/2013 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

beaulieu
J'ose espérer que notre autonomie ne nous entrainera pas la, heureusement qu'elle est moindre que celle de Calédonie. L'intersyndicale, dont la grève générale entraîne peu de perturbations, veut qu'un dispositif de modération des prix, comparable à celui de la loi "Lurel", (qui n'est pas applicable dans l'archipel comte tenu de sa grande autonomie), soit instauré.
Alors imaginons ce que serait une indépendance.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Janvier 2021 - 05:55 Un séisme de magnitude 7 au sud des Philippines

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus