Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



N-Calédonie: Concurrence et désindexation contre la vie chère



N-Calédonie: Concurrence et désindexation contre la vie chère
NOUMÉA, 11 juin 2013 (AFP) - Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, a recommandé mardi une désindexation "progressive" des salaires et un renforcement de la concurrence pour lutter contre la vie chère en Nouvelle-Calédonie.

M. Noyer a présidé à Nouméa le Conseil de surveillance de l'Institut d'Emission d'Outre-mer (IEOM), banque centrale des collectivités d'outre-mer du Pacifique (Nouvelle-Calédonie, Polynésie Française, Wallis et Futuna) où circule le franc Pacifique. Ce dernier jouit d'une parité fixe avec l'euro (1 E=119 CFP).

Interrogé sur le coût élevé de la vie dans ces territoires, qui a récemment donné lieu à 12 jours de grève générale à Nouméa, M. Noyer a déclaré que des mesures de gel des prix étaient utiles "à court terme" mais que "pour avoir un effet durable, il fallait des réformes profondes".

"Il faut regarder tous les secteurs dans lesquels on peut libéraliser, en augmentant la concurrence, en s'assurant que la capacité d'offre de service s'étend (...) Il faut se demander comment on peut avoir une économie qui crée des gains de productivité par un effet de concurrence", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

"Il faut essayer de désindexer et surtout de supprimer toutes les modalités d'évolutions automatiques (...) On doit viser la création d'emplois et l'évolution des rémunérations en lien avec les gains de productivité", a également dit Christian Noyer.

Il a précisé que cela concernait l'alignement des salaires sur l'inflation mais également les surrémunérations des fonctionnaires en poste outre-mer.

Bien que l'économie de la Nouvelle-Calédonie montre des signes de ralentissement, le gouverneur de la Banque de France a estimé qu'avec leur "montée en puissance" actuelle, deux importantes usines métallurgiques de nickel étaient des "moteurs de croissance".

Il a enfin annoncé la mise en circulation à compter du 20 janvier 2014 d'une nouvelle gamme de billets en francs CFP, plus sécurisés et arborant des signes identitaires "forts" de territoires du Pacifique.

Rédigé par () le Mardi 11 Juin 2013 à 07:03 | Lu 1086 fois






1.Posté par Alain STACHLER le 11/06/2013 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sur ce territoire il n'y a meme pas 300 000 habitants et pourtant il y a largement la place pour 1.5 a 2 millions!
Plus il y a de gens, plus on vend de produits et si on en vend beaucoup on peut reduire le PdV en gagnant sur la quantité
Cela + la concurrence et la suppression des monopoles et des magouilles politico-copino devrait faire baisser le cout de la vie.
A Tahiti la baguette est a 50F en NC elle est a 100 balle?? cherchez l'erreur!

2.Posté par Jean pierre BEAULIEU le 11/06/2013 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La je ne vois pas en quoi supprimer la sur rémunération des fonctionnaires affectés en Calédonie pourrait aider l'économie.

3.Posté par wakrap le 12/06/2013 08:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très simple: tout faux prix induit de mauvais investissements et diminue la productivité d'une économie.
La sur-rémunération des fonctionnaires est un faux prix encore plus faux que le prix de base déjà largement surévalué par rapport à leur productivité. C'est nuisible.
Il faut différencier productivité d'une économie c'est à dire son aptitude à créer de la richesse et à se développer, et PIB ou revenu qui sont des observations figées de situations pouvant être totalement arbitraires.

4.Posté par Jean pierre BEAULIEU le 12/06/2013 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@wakrap, je suis bien ton raisonnement, mais si tu diminues le pouvoir d'achat d'une partie de la population, automatiquement ce sont les distributeurs qui vont perdre une partie de leur chiffre, donc au niveau Calédonien ce ne pourrait être que nuisible. Un fonctionnaire ne produit pas certes, mais sans eux rien ne fonctionne correctement.

5.Posté par wakrap le 12/06/2013 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si leur salaire vient d'impôts locaux l'opération est neutre du point de vue du pouvoir d'achat moyen et bénéfique du point de vue des investissements qui sont alors mieux orientés donc très positif à long terme. Si cela vient de métropole, c'est une manne qui "vient du ciel" et nous touchons à ce qui s'appelle trop souvent la "tragédie des communs". Cet argent est une sorte de bien commun dont l'affectation arbitraire, le sur-salaire fonctionnaire, va in-fine produire une perte de richesse par mal investissement et combat corporatiste sur le dos des autres pour maintenir le privilège d'affectation de cette manne. Tout ceci a été maintes fois écrit et montré à tous les niveaux de la société.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus