Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Myriam Tuheiava, Miss Tahiti 1989



Myriam Tuheiava, Miss Tahiti 1989
TAHITI, le 12 mai 2021 - Garçon manqué, elle a obtenu son baccalauréat très tôt. Elle a démarré des études de lettres puis a saisi une opportunité à l’OPT où elle travaillait lorsqu’elle est devenue Miss Tahiti, en 1989. Elle n’a pas souhaité changer de vie, mais a répondu à toutes les sollicitations.

Ce sont des amies de sa mère et des collègues qui l’ont encouragée à se présenter au concours de Miss Tahiti. Myriam Tuheiava reconnaît sans complexe qu’elle était "un véritable garçon manqué". Elle se rappelle "grimper aux arbres" et n’avait donc pas songé à une telle aventure. "Ce n’était pas une ambition. Je n’avais aucune idée de ce que cela représentait."

Bachelière très jeune, elle a entamé des études de lettres à l’université de la Polynésie française avant de saisir une opportunité à l’OPT. "Je travaillais donc là-bas quand j’ai été élue", précise-t-elle. Cette année-là, en 1989, l’élection avait lieu à l’hôtel Tahiti. Il y avait eu trois passages au cours desquels "j’étais très mal à l’aise, c’était un exercice compliqué pour moi !" Lors de l’annonce des résultats, les prétendantes n’étaient pas sur scène. Myriam Tuheiava se trouvait précisément dans sa chambre. Elle a entendu "un brouhaha", suggérant que le jury avait fait son choix. Et, au milieu de ce brouhaha, "j’ai entendu qu’on criait mon prénom. On est venu me chercher pour me mettre sur la première place du podium." "J’ai été véritablement prise de court, je ne m’y attendais vraiment pas du tout."

Des rencontres intéressantes

Cette élection lui a donné "l’honneur" de rencontrer Michel Rocard, Premier ministre de François Mitterrand, qui venait de signer les accords de Matignon. Elle a été reçue par Alexandre Léontieff, alors président du gouvernement. Se décrivant comme "un peu rentre dedans", elle dit avoir eu l’opportunité avec ces hommes de "discuter de choses vraiment intéressantes".

Myriam Tuheiava a fait beaucoup de mannequinat, ce qui lui a permis de prendre en charge des projets personnels, de s’assumer. "J’ai toujours exercé des métiers d’hommes, il a donc fallu que j’apprenne à me faire respecter." La confiance acquise grâce à son aventure, ses rencontres a participé à construire la vie professionnelle qu’elle avait souhaitée.

Elle n’a pas changé de vie à la suite de l’élection. C’est la raison pour laquelle, elle n’a pas souhaité participer à l’élection miss Asie Pacifique qui se déroulait à Hong-kong. Car elle aurait eu à vivre un an là-bas en cas de victoire et elle n’y était pas disposée. Néanmoins, elle est restée disponible tout au long de l’année, répondant aux diverses sollicitations.


Rédigé par Delphine Barrais le Mercredi 12 Mai 2021 à 19:54 | Lu 6787 fois

Tags : miss tahiti





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Octobre 2021 - 20:02 Des histoires de "boards" par HTJ

Dimanche 17 Octobre 2021 - 19:08 ​A Hao, les permis de construire toujours valables

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus | Divers