Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Moorea : des pêcheurs seront convoqués au tribunal pour pêche illicite



Les poissons ont été remis à l'eau sur ordre d'un officier de police judiciaire.
Les poissons ont été remis à l'eau sur ordre d'un officier de police judiciaire.
MOOREA, le 06/07/2016 - Plusieurs pêcheurs de Moorea ont été pris en flagrant délit en fin de semaine dernière par la brigade nautique, pour des parties de pêche illégale. Filets non règlementaires, taille des bénitiers pêchés non respectée, tout a été saisi par les forces de l'ordre. Ils devront répondre de leurs actes prochainement devant la justice.

Les policiers municipaux de la brigade nautique de Moorea ont procédé, vendredi dernier, à plusieurs interpellations dans le lagon de l’île soeur, durant leur mission de surveillance. Trois de ces interventions concernaient des pêcheurs surpris en train de faire des parties de pêche avec des filets qui ne respectaient pas la réglementation du Pays.

D'après les textes en vigueur, les mailles du filet doivent être supérieures ou égales à 40 millimètres, avec un intervalle de 100 mètres entre chaque filet posé.

Ainsi, dans la passe de Tiaia, un homme et deux femmes ont été pris en flagrant délit en pêchant avec deux filets de 50 mètres et de 100 mètres posés à la suite sans intervalle, avec des mailles mesurant 30 millimètres chacun.

Même cas de figure dans le lagon de Vaianae, où un homme d’une trentaine d’années a été surpris avec un filet de pêche qui ne respectait pas là aussi la règlementation, puisque les mailles de son filet mesuraient 25 millimètres.

Enfin dans la passe d’Atiha, c’est un homme âgé d’une cinquantaine d’années qui s’est fait interpeller avec deux filets de pêche, avec des mailles de 30 millimètres posés sans respecter la distance réglementaire. Autre souci relevé par la brigade nautique, la longueur de son filet qui mesurait 100 mètres, alors que les filets de 50 mètres sont les seuls à être autorisés sur le territoire. L’homme, originaire de Papeete, a assuré ne pas être au courant de la règlementation du Pays sur la pêche.

Tous les filets de pêche ont été saisis tandis que les poissons pêchés ont été remis à l'eau.

Durand la même journée, deux autres pêcheurs ont été surpris par les membres de la brigade nautique, dans le lagon de Patae à Vaiare, avec une centaine de bénitiers de moins de 12 centimètres dans leur pirogue. Selon la règlementation du Pays, la pêche de bénitiers est interdite pour les coquilles inférieures à cette taille. Là aussi, sur ordre d’un officier judiciaire de justice, les bénitiers ont été remis à l'eau.

Toutes les personnes interpellées devront prochainement répondre de leurs actes devant la justice.

Dans la plupart des cas, les mailles des filets utilisés ne respectaient pas la règlementation du Pays.
Dans la plupart des cas, les mailles des filets utilisés ne respectaient pas la règlementation du Pays.

Rédigé par TOATANE RURUA le Mercredi 6 Juillet 2016 à 15:32 | Lu 7323 fois

Tags : MOOREA, PECHE






1.Posté par beaulieu le 07/07/2016 06:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et ces infractions ne sont pas les plus graves, en quelques années les poissons des lagons de Tahiti ont vu leurs tailles courante baisser jusqu'à atteindre un point ou leur reproduction n'est plus assurée. Le manque d'instructions sur les dégâts de la surpêche et du non respect des tailles imposées y est pour beaucoup sans compter l'incivilité de ceux qui savent et qui s'en foutent royalement.

2.Posté par Oro le 07/07/2016 07:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nave ! Comment détruire seul nos ressources, tout ça à cause de quelques personnes fainéantes.
Massacre, les poissons ont même pas le temps de se reproduire !
Il faut interdire la vente des filets de pêche inférieur à 40mm. J'espère qu'ils ils iront en taule !

3.Posté par ldpdt le 07/07/2016 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo Bravo Voila de la bonne répression
A Tahiti faudrait AUSSI en faire de même en créant des brigades nautiques
Au lieu d'avoir dépensé une somme folle pour des caméras qui ne sont pas capables de visionner les excès de vitesse de certaines voitures et motos à ARUE il aurait mieux valu créer une telle brigade en collaboration avec Mahina car il y a des abus de pêche dans leurs lagons

4.Posté par David Ruffieux le 07/07/2016 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En attendant la mise en place du RAHUI de Moorea, nous demandons au maire de la commune de poser un moratoire sur la pêche de nuit au filet et au fusil, pour permettre la restauration des ressources halieutiques et la protection de la biodiversité. Ceci peut se faire par arrêté municipal. Cette chasse au fusil la nuit avec des lampes puissantes constitue un harcèlement des espèces marines.

Le braconnage est répandu sur l’île et la pression de pêche décime des espèces de poissons et empêche la restauration des populations tout en altérant les équilibres écosystémiques. Braconnage et surpêche altèrent la biodiversité et ralentissent la restauration de la faune et de la flore lagonaires.

Des territoires ont déjà pris des mesures pour mieux encadrer la pêche et enrayer le braconnage, comme la Nouvelle Calédonie qui interdit la pêche sous-marine la nuit. Fakarawa, réserve de biosphère, aussi. Il faut suivre cet exemple.

Monsieur le maire de Moorea, en attendant la mise en place du RAHUI de Moorea et son organisation par les représentants des pêcheurs locaux. A titre préventif:

nous réitérons notre demande au Maire et au Conseil municipal pour interdire par arrêté la pêche de nuit au fil...

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance