Tahiti Infos

Moorea : des jeunes plongés dans les métiers de la mer


Moorea, le 20 juillet 2022 - La quatrième édition de la formation Āruru a débuté le week-end dernier à Moorea et se poursuivra samedi et dimanche prochains. L’objectif pour l’association Oceania, organisatrice de cette formation, est de présenter aux jeunes de l’île sœur les différents métiers de l’environnement marin.
 
L’association Oceania organise actuellement la quatrième édition de la formation Āruru en faveur de six jeunes de Moorea âgés de 18 à 25 ans. Celle-ci a débuté le week-end dernier et se terminera samedi et dimanche prochains. Pendant quatre jours, plusieurs métiers liés à l’environnement marin, comme celui de moniteur de plongée sous-marine, d'apnéiste, d'aquariologiste ou encore de pêcheur, leur seront présentés.
 
La journée de samedi a été consacrée à la thématique des cétacés, des actions de l’association Oceania, clotûrée par la présentation du métier d’observateur de mammifères marins. Dimanche, les stagiaires ont visité le Fare Natura et ont fait le tour de l’île pour apprendre à observer les cétacés depuis les côtes. Samedi prochain, les stagiaires vont rencontrer plusieurs professionnels. La formation se terminera dimanche par une sortie en mer pour faire des observations sur les cétacés ainsi que sur le milieu marin.
 
"Contribuer à la réinsertion professionnelle"
 
L’idée de la formation est d’accompagner les jeunes dans le choix de leur future profession, comme l'explique Charlotte Esposito, fondatrice et directrice de l’association Oceania : "L’objectif de toute la formation est de contribuer à la réinsertion professionnelle des jeunes de notre île dans les métiers de l’environnement. Je pense que souvent, cette tranche d’âge est un moment où on se pose beaucoup de questions sur notre métier et qu’on n’a pas beaucoup d’informations. L’idée est donc de leur donner toutes ces informations. C’est vraiment une formation pour tous les jeunes qui sont intéressés par les métiers qui pourraient avoir un lien avec l’environnement marin. On leur présente aussi tous les diplômes qui pourraient leur permettre de travailler sur l’eau, comme le certificat de pilote lagonaire (CPL) pour être pilote sur le lagon. C’est d’ailleurs grâce à cette formation qu’on a trouvé nos observateurs de mammifères marins."
 
Parmi les jeunes présents à la formation, Lorraine est venue pour en apprendre plus sur les cétacés : "J’ai eu la chance de rencontrer les baleines l’année dernière en arrivant en Polynésie. J’ai toujours aimé les cétacés. C’était l’occasion pour moi durant cette formation de m’intéresser encore plus à eux… quels sont les cétacés qu’on retrouve en Polynésie ou comment on peut les protéger. J’aurais un autre regard en observant les baleines", a-t-elle réagi.

Rédigé par Toatane Rurua le Mercredi 20 Juillet 2022 à 17:15 | Lu 1142 fois