Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Moderniser le service public pour améliorer sa qualité



"La priorité que j'ai donnée en termes de simplification des procédures et de télé-service  est de commencer par des missions de service public qui touche le plus grand nombre d'usagers", souligne la ministre Tea Frogier
"La priorité que j'ai donnée en termes de simplification des procédures et de télé-service est de commencer par des missions de service public qui touche le plus grand nombre d'usagers", souligne la ministre Tea Frogier
PAPEETE, le 25 septembre 2018. Le service public continue sa modernisation. Mais, "cela n'avance pas suffisamment vite", regrette Tea Frogier, ministre de la Modernisation de l’Administration. Des projets de performance intersectoriels pour 2019-2022 seront définis dans les prochaines semaines.


"Pourquoi n'y a-t-il pas de feuille de route plus précise de la part des ministres ou du président ?"
demande un agent public ce mardi matin lors de la conférence annuelle du service public, un rendez-vous annuel devenu incontournable des cadres de l’administration. "Ce genre de question m'interpelle", souligne Tea Frogier, ministre de la Modernisation de l’Administration, en charge de l’énergie et du numérique. "C'est trop facile de venir et de dire : 'mon ministre ne m'a pas donné de feuille de route. Nous sommes un service public avec un financement par des deniers publics. En tant que chef de service, vous avez un rôle de conseil auprès de votre ministre pas simplement d'attentisme."
La quatrième conférence du service public, organisée ce mardi, avait pour thème : « la performance de l’administration polynésienne au service de l’usager ».

La stratégie de modernisation de l’administration adoptée par le gouvernement a été présentée par Tea Frogier, ministre en charge du secteur et ses services. Conçue autour de trois axes, elle a pour objectifs de développer une organisation optimale et de qualité du service public, de disposer d’une ressource humaine compétente et de mettre en place un environnement numérique performant et sécurisé.

Des projets de performance intersectoriels
Pour que la majorité des Polynésiens puissent faire des démarches par internet, la mise en place d'un câble internet domestique était devenue une condition sine qua non. A la fin de l'année, une population de plus de 20 000 habitants répartis sur 20 îles des Tuamotu et des Marquises disposera ainsi d’une liaison internet haut débit, grâce à l’installation du câble de 2 800 kilomètres Natitua. Dix îles seront reliées directement au câble, 10 îles supplémentaires seront reliées par un réseau hertzien. Cela représente un investissement global de 6,5 milliards de Fcfp partagé entre l'OPT, l'État et le Pays.
Au vu de ces investissements pour Tea Frogier, il est "important de moderniser la fonction publique". Des projets de performance intersectoriels pour 2019-2022 vont ainsi être définis dans les prochaines semaines et mis en place l'année prochaine afin de garantir une action publique cohérente et efficiente. Le parc informatique du Pays devrait aussi être renouvelé à hauteur de 700 PC par an sur cinq ans.



Tea Frogier, ministre de la Modernisation de l’Administration, en charge de l’énergie et du numérique

Modernisation de l'administration : "Cela n'avance pas suffisamment vite"

Vous avez insisté à plusieurs reprises sur le devoir les agents publics d'être "performants et efficace" car ils sont rémunérés par les "deniers publics". Est-ce important de le rappeler encore ?
"La pédagogie réside dans la répétition. C'est important de le rappeler et de l'énoncer surtout pour les nouveaux entrants dans la fonction publique. En étant agents publics, ils sont rémunérés par des deniers publics. C'est important de le rappeler."

On parle de modernisation de l'administration depuis plusieurs années maintenant. Où en est-on ? Quels sont les freins à sa mise en œuvre ?
"Ce n'est pas que ça n'avance pas mais cela n'avance pas suffisamment vite par rapport à la société dans laquelle nous vivons et la mondialisation.
C'est la première fois qu'il y a un portefeuille de modernisation de l'administration. C'est donc une orientation politique forte voulue par le président. Pour aller jusqu'au bout, on a mis ensemble des services administratifs (Direction de la modernisation et des réformes de l'Administration, Direction générale des ressources humaines, Service informatique et Direction générale de l'économie numérique) qui jusqu'ici relevaient de ministre de tutelle différent."
Vous avez parlé de mise en place de nouveaux télé-services en 2019. Est-ce possible de savoir lesquels ?
"Il y a encore tout un travail qui doit être fait avant de pouvoir les présenter. La priorité que j'ai donnée en termes de simplification des procédures et de télé-service est de commencer par des missions de service public qui touche le plus grand nombre d'usagers."

Rédigé par Mélanie Thomas le Mardi 25 Septembre 2018 à 10:59 | Lu 1227 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Octobre 2018 - 18:51 Fatigué, il finit sa course dans un mur

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués