Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Miss France : pourquoi l'histoire se répète pour les Miss Tahiti ?



Hinarani de Longeaux, Mehiata Riaria, Hinarere Taputu, les trois dernières Miss Tahiti sont toutes devenues premières dauphines des Miss France 2013, 2014 et 2015.
Hinarani de Longeaux, Mehiata Riaria, Hinarere Taputu, les trois dernières Miss Tahiti sont toutes devenues premières dauphines des Miss France 2013, 2014 et 2015.
PAPEETE, le 7 décembre 2014. Miss Tahiti 2014, Hinarere Taputu n’a pas réussi à déjouer la malédiction qui frappe depuis trois ans les candidates polynésiennes qui se présentent au concours de Miss France. Hinarere Taputu se retrouve avec l’écharpe de 1re dauphine. Echec à la loyale ou illustration d’une inégalité numérique et technique ?

La question est effectivement digne d’être posée clairement. Les candidates au concours de beauté Miss France, issues des régions et territoires les moins peuplés de France métropolitaine et d’outremer combattent-elles à armes égales avec celles issues des comités les plus imposants ? Comment, sur une élection dont le vote est avant tout militant, envisager que le public des cinq finalistes ne votera pas en masse pour SA belle, juste parce qu’elle met en valeur SA région ? Face au Nord Pas-de-Calais fortement mobilisé et ses 4 millions d’habitants, Hinarere Taputu -même portée à bout de bras par les 260 000 habitants de Polynésie- avait mathématiquement quinze fois moins de possibilités de rameuter vers elle suffisamment de suffrages pour contrer sa rivale. Les résultats officiels ne font pas état des appels et SMS comptabilisés pour les cinq finalistes de samedi. Seuls un Twitt de Sylvie Tellier, la directrice générale de la société Miss France indique que Camille Cerf élue Miss France a obtenu 29,03% des voix, Hinarere Taputu Miss Tahiti 24,34%, la 3e Miss Côte d'Azur 23,04%, la 4e Miss Aquitaine 12,36% et la 5e Miss Alsace 11,34%.

Cette question de la différence démographique est pourtant bien connue des organisateurs du concours Miss France. En 2010, quand les règles ont changé et que le public a été invité à participer largement au vote, Sylvie Tellier directrice générale de la société Miss France avait expliqué pourquoi le jury ne pouvait pas disparaître complètement. «Sa présence est légitime, parce que les jurés voient les candidates en chair et en os, contrairement aux téléspectateurs. Et parce qu’en plus il n’y a pas d’égalité parfaite sur le plan démographique entre les régions. La Bretagne ne pèse pas le même poids que l’Artois-Hainaut. Donc laisser reposer le vote à 100 % sur la mobilisation des téléspectateurs ne serait pas équitable non plus. Pour toutes ces raisons, le jury est indispensable.»
Pourtant, le public, au final, a complètement la main sur la dernière partie du vote qui désignera la Miss France et ses dauphines ! Sans que cette inégalité démographique, reconnue précédemment ne soit corrigée de quelque manière que ce soit.

Il existe une autre difficulté, technique. Avec la présence des Miss originaires de collectivités ultramarines, il a fallu s’adapter à des opérateurs téléphoniques différents de ceux de métropole. Le système est encore loin d’être équitable. Pour ce qui est de la Polynésie, en 2012, le dispositif a été défaillant et en 2013, le vote par SMS n’était pas possible. Cette année, seul Vini avait pris les devants pour que techniquement ce vote par SMS -qui permet d’être plus réactif- soit opérationnel en Polynésie. Mais les abonnés Vodafone n’ont pas pu participer. Quant à Miss Nouvelle-Calédonie sélectionnée parmi les 12 demi-finalistes samedi, elle a dû se contenter des votes par téléphone et n’a pas participé au dernier round.

Face à ces inégalités techniques, la société Miss France a la parade juridique. Elle est inscrite dans le règlement du concours. L’article 7 stipule que «la participation des téléspectateurs aux votes implique la reconnaissance et l’acceptation pleine et entière, des caractéristiques et des limites des réseaux et des services de communications électroniques notamment en ce qui concerne les performances techniques, les temps de réponse pour consulter, interroger, transmettre ou transférer des informations». Reste que la participation à ce show télévisé national suivi par plusieurs millions de téléspectateurs est une formidable vitrine pour les jeunes femmes qui y participent. On comprend mieux pourquoi elles veulent toutes y être, malgré les embuches en chemin !

Rédigé par Mireille Loubet le Dimanche 7 Décembre 2014 à 17:31 | Lu 13968 fois







1.Posté par Téléspectateur le 07/12/2014 21:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La règle veut aussi qu on organise la cérémonie dans la région de la sortante
Et organiser le concours en Polynésie coûterai 10 fois ce que coûtera Lilles, ou tout autre ville métropolitaine
...les vahinés partent sur des dés pipés

2.Posté par Gérard.D le 07/12/2014 22:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il n'y a que l'argent qui compte.
Bien dit Téléspectateur.

3.Posté par Zorro le 07/12/2014 22:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Telespectateur: et tu crois que la Region concernee n'utilise pas les subventions car c'est aussi un moyen de promotion touristique. Le probleme est surtout le lieu d'accueil inexistant a Tahiti. Tu vois Miss France a la mairie de Papeete, au Radisson ou mieux au Palace de Pirae. PTDR

4.Posté par Tiare Tahiti le 08/12/2014 02:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La tradition... sauf que lorsque ce n'est pas possible d'organiser l'élection dans la région de la gagnante, ils le font ailleurs. Par exemple, Miss France 2013 a eu lieu à Limoges (Région Limousin) au lieu d'etre dans la région Alsace comme était originaire Delphine Wespiser. L'élection de Miss France ne se fera JAMAIS dans un DOM/TOM, c'est évident, mais si une filles des iles gagne, l'élection aura lieu dans une ville en Métropole, ça a déjà été évoqué par la société Miss France. Bref, c'est une fausse raison, ça n'a rien à voir avec l'échec de Tahiti une fois de plus. Regardez plutot vers les régions présentes dans les 12 puis les 5. Plus de Picardie dans les 5, logiquement, NPDC a du récupérer quelques votes de cette région qui est voisine. Ce qui serait intéressant de savoir, c'est le nombre de votant par région et pour les différentes miss du top 5. Là on pourrait savoir si c'est toute la France qui vote pour faire gagner une miss ou juste une région.

5.Posté par tortue verte le 08/12/2014 06:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne suis pas sûre qu'en France on soit très supporter pour sa région : quand j'y étais, je regardais bien sûr la miss de ma région, mais pour ce qui est des votes, j'aurais voté pour celle qui me semblait la plus belle, alors qu'ici, automatiquement je vais voter pour miss Tahiti.
Il serait intéressant de connaître, pour les 5 finalistes, le détail des votes par région. Le comité miss France a ces résultats, c'est sûr. De là à ce qu'il les publie...

6.Posté par sandra le 08/12/2014 08:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis d'accord avec "Telespectateur". Ca couterai trop chère de le faire en Polynésie française

7.Posté par PAT le 08/12/2014 08:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je ne suis pas persuadé du calcul fait concernant les votants des régions . Ci cela était vraiment le cas c'est la miss Ile de France qui gagnerai chaque année avec ses 10 millions d'habitants .
Quand à organiser une élection miss france à Tahiti, je ne crois pas que ce soit un problème de cout mais des problemes d'organisation (techniques, de diffusion ...... ) .
J'ai cru comprendre que c'est la première fois qu'il y a une miss Nord Pas de Calais alors que Tahiti a gagnée de multiples fois . Et c'est la faute à personne . Avouons que si notre miss est superbe, la miss france 2014 est tres belle également et méritait de gagner

8.Posté par simone grand le 08/12/2014 08:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N'exagérons rien.
Des malédictions de ce genre, il y en a qui en rêvent.
Simone Grand

9.Posté par Louis B le 08/12/2014 09:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien dit Simone. Cela n'a rien d'une "malédiction" d'arriver trois fois de suite à la seconde place de ce concours prestigieux.
Lorsque Anne-Caroline Graffe est revenue des Jeux olympiques avec la médaille d'argent, on a trouvé cela extraordinaire et on lui a fait la fête qu'elle méritait.
N'oublions pas que près de 50% des Français qui ont voté ont choisi Hinarere, alors qu'elle venait d'une "région" dont la population représente moins de 0,5% de la population française. N'est-ce pas fabuleux?
Quatre ou cinq Miss France pour la Polynésie et sans doute autant de premières dauphines, il n'y a pas de quoi être négatif.
On peut bien en laisser une aux Ch'ti.

10.Posté par Mihi le 08/12/2014 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Etre première dauphine de miss France est une très belle place!
et on a remporté plusieurs fois le titre contrairement à d'autres régions de France!
donc arrêtons de râler ;)

11.Posté par Bruno FABRE le 08/12/2014 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il suffirait de faire une moyenne sur ces dernières années pour constater que Miss France ou pas, la Polynésie tient le haut du pavé sur le podium et que non seulement il y a la qualité mais en plus, la quantité.
Ajoutons y le mérite d'être un peu " classe" dans nos commentaires.
Et ce sera parfait.

12.Posté par uncle sam le 08/12/2014 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

alors il est ou notre ami MISTER ?????????

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Novembre 2018 - 22:22 Une femme se noie dans la rivière Mahateaho

Dimanche 18 Novembre 2018 - 17:00 Les squats qui inquiètent les autorités

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués