Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Misère et désœuvrement devant le juge unique



Misère et désœuvrement devant le juge unique
PAPEETE, le 7 décembre 2017 - Plusieurs individus comparaissaient ce jeudi matin en audience de juge unique pour des faits de vol ou violences volontaires. Parmi eux, un handicapé de 41 était jugé pour le vol d'une perceuse. L'individu souhaitait revendre le bien pour rembourser une amende judiciaire.

Le prévenu qui s'est avancé à la barre ce matin devant le tribunal correctionnel était poursuivi pour "vol." Le 30 mars dernier, l'homme sort de chez lui avec l'intention de "visiter" quelques maisons lorsqu'il aperçoit la cour d'une maison qui semble déserte. L'individu s'y introduit et vole une perceuse ainsi qu'une visseuse dans un petit cabanon situé dans l'enceinte du domicile. L'alarme se met en marche et l'homme s'enfuit. Sauf que l'endroit est équipé d'un système de vidéosurveillance et que l'homme, en raison de son handicap et de son tatouage, est rapidement identifié. Lors de son audition, le prévenu, qui bénéficie de la Cotorep et n'a pas d'emploi, explique qu'il lui manquait 10 000 Francs pour régler la totalité d'une amende qui lui avait été infligée lors d'une précédente condamnation.

Le procureur de la République a requis le sursis mise à l'épreuve sans en préciser la durée. Le président du tribunal a finalement condamné l'homme à 4 mois de sursis mise à l'épreuve pendant 2 ans.


MULTIRECIDIVISTE

Un autre des prévenus comparaissait également pour vol. Mais ses antécédents judiciaires étaient bien plus lourds que ceux de l'individu précédemment jugé. Le jeune homme, âgé de 26 ans, avait volé un vélo sur le parking d'un supermarché. Lui aussi avait été retrouvé grâce à la vidéosurveillance. Le beau-frère de la victime l'avait même reconnu et avait pu récupérer le vélo.

Lors de l'audience ce jeudi, le magistrat a tenté de s'intéresser au parcours du jeune homme: "vous me dites que vous avez arrêté l'école à l'âge de 15 ans, qu'avez-vous fait depuis?" Le prévenu répond lapidairement: "rien", le magistrat reprend: "Rien? Ni pêche, ni faapu? C'est inquiétant, cela fait 11 ans que vous ne faites rien! Pendant encore combien de temps cela va-t-il durer? Silence de l'intéressé dont le casier comporte sept condamnations dont plusieurs pour vol et conduite en état d'ébriété.

Au regard des antécédents du prévenu, le procureur de la République a requis six mois de prison ferme à l'encontre du prévenu. Le juge unique l'a finalement condamné à cette peine en concluant l'affaire par cette phrase: "Vous arrivez à l'âge ou l'on ne peut plus vous traiter comme un gamin de 16 ans!"

Rédigé par Garance Colbert le Jeudi 7 Décembre 2017 à 16:00 | Lu 1222 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance