Tahiti Infos

Mihimana Sachet, Miss Tahiti 2005


Mihimana Sachet, Miss Tahiti 2005
TAHITI, le 7 juin 2021 - Elle a gagné l’élection de Miss Tahiti en 2005 après avoir fait un "deal" avec son grand-père. Mihimana Sachet se souvient d’une soirée grandiose et du soutien de ses proches. Elle est entrée avec cette aventure dans un nouvel univers.

"Ce qui était grandiose ce soir-là à To’atā", dit Mihimana Sachet en repensant à l’élection Miss Tahiti de 2005. "C’est qu’il y avait de très nombreux spectateurs, des dîneurs et non dîneurs et que 150 personnes étaient venues pour moi. Je les entendais crier mon prénom, je me sentais soutenue !" En les écoutant, la jeune femme avait alors envie de "tout donner" !

Elle était garçon manqué et n’avait en réalité jamais rêvé d’être Miss Tahiti. "Ce n’était pas entré dans mon espace de pensée", car elle ne se trouvait pas particulièrement belle. Mihimana Sachet portait au quotidien un jean et un simple tee-shirt. C’est un "deal" avec son grand-père qui l’a menée jusqu’au podium. En effet, l’homme répétait souvent à sa petite-fille : "Un jour tu seras Miss Tahiti". Mais, pendant longtemps, ces mots n’ont pas résonné chez Mihimana Sachet. Un jour cependant, elle a répondu : "J’accepte de me présenter si tu acceptes de te soigner et je te promets que je ferai le maximum, je perdrai du poids, j’apprendrai à marcher avec des talons…". Atteint d’un cancer, il refusait les soins.

Motivation profonde

Le passage devant le jury ne fut pas une épreuve difficile pour elle. "J’avais un poste de directrice financière à la CCISM et cela ne me posait pas de problème de parler en public." Le défilé en revanche fut autrement plus compliqué. "Je crois que ce qui a fait la différence, c’est ma croyance, j’agissais déjà comme si j’étais Miss Tahiti." Elle avait appris à marcher, à se maquiller, à se présenter et, surtout, elle avait étudié avec finesse et précision l’attitude des miss. "Je devais dégager quelque chose." Mihimana Sachet était portée par une motivation profonde. Une motivation qui lui a sans doute permis gagner l’élection, mais qui, malheureusement, ne lui a pas permis de garder son grand-père auprès d’elle. "Il m’a vue miss, mais il est parti quatre mois plus tard", rapporte Mihimana Sachet toujours émue.

Fille des îles, "j’ai grandi aux Marquises et aux Australes", elle assure que ses valeurs de vie coïncidaient avec les valeurs que Miss Tahiti se doit de porter : le respect, la gentillesse, le sourire. "Cette élection et ce statut sont très appréciés en Polynésie, on nous accorde une grande bienveillance, à nous d’être bienveillantes en retour, d’être responsable et de suivre le modèle attendu."

Elle a assumé son rôle avec professionnalisme pendant une année avant de mettre de côté l’univers des Miss. "J’étais directrice financière, je ne voulais pas brouiller les messages." Des années plus tard, elle a démissionné et a commencé à apprécier son statut. "Miss un jour, Miss Toujours", reprend-elle.


Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 7 Juin 2021 à 16:04 | Lu 3102 fois