Tahiti Infos

Mehiata Riaria, Miss Tahiti 2013


Mehiata Riaria, Miss Tahiti 2013
TAHITI, le 16 juin 2021 - À son retour de Métropole où elle a suivi une licence en communication, Mehiata Riaria a décidé de tenter l’aventure Miss Tahiti. La préparation, et notamment le travail des chorégraphies, lui a demandé un investissement important. Sur scène le Jour J, soutenue par le public, elle a tout donné. Et l’a emporté.

Le vendredi 28 juin 2013, pour Mehiata Riaria, élue Miss Tahiti, ce fut à la fois un soulagement, la fin de quelque chose et le début d’une nouvelle aventure. Celle de la préparation à Miss France que la jeune femme, alors âgée de 21 ans, avait déjà en ligne de mire.

Une opportunité

Mehiata Riaria a suivi une licence de communication en Métropole, à Nice. En rentrant en Polynésie après ses études, elle a décidé de se lancer. "Je me suis dit qu’ensuite j’entrerais dans la vie professionnelle et que cela serait alors trop tard." C’était l’occasion où jamais. Elle s’est inscrite au casting du concours de beauté alors qu’il touchait à sa fin. Elle a fait partie des dix candidates retenues. Après cette première étape, deux mois de préparation ont eu lieu. Un temps long pour Mehiata Riaria et parfois éprouvant. "C’est beaucoup plus long qu’une élection régionale en France. Nous préparons un vrai spectacle, avons des chorégraphies à apprendre et je n’étais pas très douée", avoue-t-elle. Elle devait répéter chez elle pour être sûre de retenir les gestes. "Tout cela m’a demandé beaucoup d’investissement." La soirée de gala a "annoncé la couleur du grand soir".

Mehiata Riaria, pendant tout ce temps, a pu constater son évolution. Elle a pris confiance en elle, suivie de près comme les autres candidates par les caméras. Elle avait déjà fait du mannequinat, mais n’avait encore jamais pris la parole devant les caméras. "Dès qu’on avait une préparation, la presse était conviée", se rappelle-t-elle. Un mal pour un bien, celui de sa prise d’assurance. "Et ça me plaisait ! "

"Un soutien énorme"

Enfin, le Jour J est arrivé. Une journée longue qui est "passé très vite en réalité" ! Mehiata Riaria n’avait qu’une hâte, "s’éclater pour la dernière fois". Elle espérait le titre, bien sûr, mais a apprécié jusqu’au bout la bonne entente entre toutes les candidates. Le public les acclamait, les gens criait, ce qui était "un soutien énorme". Elle a finalement été élue et une nouvelle préparation a démarré, Pour Miss France. "Je devais faire beaucoup de sport, je commençais dès 5 heures le matin, je devais suivre une alimentation saine et équilibrée." Ses efforts ont payé. Elle est devenue la première dauphine de Miss France !

Responsable de communication à la Polynésienne des eaux depuis dix ans, ces élections ont ouvert à Mehiata Riaria les portes de certains shootings. Elle a eu la chance de devenir ambassadrice de certaines marques. Sa notoriété reste grande. "On est reconnu partout, même quand tu vas faire tes courses. Ce qui peut être fatigant, mais je suis toujours contente de faire des photos avec les gens."

Mehiata et ses dauphines ainsi que Miss Heiva.
  • Mehiata et ses dauphines ainsi que Miss Heiva.
  • Mehiata et ses dauphines ainsi que Miss Heiva.
  • Mehiata Riaria (crédit : Teikidev)

Rédigé par Delphine Barrais le Mercredi 16 Juin 2021 à 17:08 | Lu 2777 fois