Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Meghan harcelée comme Diana ? Faux, rétorquent médias et experts



Londres, Royaume-Uni | AFP | mercredi 13/02/2019 - Meghan, l'épouse du prince Harry, est-elle devenue la nouvelle Diana, harcelée par les tabloïds, comme l'affirme son ami, l'acteur américain George Clooney ? Faux, rétorquent journaux britanniques et experts de la royauté, selon qui la presse s'est assagie.
"Ils traquent Meghan Markle partout", a déploré la star de Hollywood dans un entretien au magazine australien WHO. "Voici une femme enceinte de sept mois et elle est poursuivie et calomniée et pourchassée comme le fut Diana, et l'Histoire se répète. Nous savons comment cela s'est terminé."
Poursuivie par des paparazzi à moto à sa sortie de l'hôtel Ritz, après un dîner avec son compagnon Dodi Al-Fayed, la princesse de Galles était décédée le 31 août 1997 dans un accident de voiture à Paris.
"Je ne pense pas que les deux (situations) soient comparables", estime Penny Junor, experte de la famille royale britannique, interrogée par l'AFP.  "Je n'ai pas entendu dire que Meghan se soit plainte des paparazzi", relève-t-elle. "Elle peut vivre sa vie, marcher dans un parc, aller au restaurant et se comporter comme une personne normale sans être suivie par une dizaine de paparazzi. Diana ne pouvait pas le faire", ajoute-t-elle. 
 

- Pas de photo volée -

 
Après la mort de Lady Di, la presse britannique a révisé son code de conduite, dont le respect est assuré par un organisme indépendant, en renforçant ses règles sur le harcèlement et le respect de la vie privée. Cela a permis de mettre fin aux "pires excès" d'il y a 25 ans, quand "les paparazzi prenaient bien plus de libertés", selon Mme Junor.
"Le plus surprenant, c'est que cette comparaison intervient (...) à une époque où l'intimité royale n'a probablement jamais été plus respectée par la presse", abonde le quotidien The Daily Telegraph.
Certes, l'ex-actrice américaine de 37 ans fait très régulièrement les titres de la presse, pour ses engagements officiels, ses tenues vestimentaires, son ventre rebondi ou ses démêlés avec sa famille, surtout son père Thomas Markle qui ne manque pas de s'épancher sur sa relation brisée avec sa fille. Mais jamais pour des photos volées. 
Contrairement à Diana, "personne ne l'espionne quand elle va à la gym. Personne n'écoute ses conversations téléphoniques. Sa vie privée n'est pas exposée dans les tabloïds chaque semaine", écrit The Times. 
"Quelle photo volée avons-nous vue de Harry et Meghan? Il y a eu une course pour avoir la première photo d'eux ensemble après que leur relation eut été rendue publique. Kensington Palace aurait pu l'éviter en transmettant une photo d'eux aux médias (...). Depuis, on les a totalement laissés tranquilles", témoigne le photographe britannique Arthur Edwards, qui suit la famille royale depuis plus de quarante ans, dans le Telegraph. 

- "C'est sa famille" -

 
La presse britannique avait initialement bien accueilli l'arrivée de Meghan Markle dans la famille royale, marquée par une cérémonie de mariage digne d'un conte de fée au château de Windsor en mai 2018.
Louée pour avoir fait souffler un vent de fraîcheur sur une institution confite de traditions, l'ex-actrice a essuyé quelques mois plus tard une volée de critiques dans les journaux pour son comportement prétendument difficile, après une série de démissions au sein du personnel de la maison royale, au point d'hériter du sobriquet de "duchesse capricieuse" (Duchess Difficult).
Les tabloïds rivalisent aussi d'articles sur les histoires de sa famille américaine, et George Clooney est monté au créneau après la publication récente d'une lettre manuscrite de Meghan Markle à son père. "On ne lui fait pas de cadeau et je trouve cela irresponsable", a-t-il dit.
Pour Penny Junor, il se trompe toutefois de cible. "Je ne pense pas que la presse lui donne du fil à retordre. Cela vient de sa famille". Meghan Markle elle-même aurait autorisé des amis proches à s'exprimer anonymement pour redorer son image, dans le magazine américain People. 
"Désolé George, mais Meghan n'est pas la princesse Diana et ce n'est pas la presse qui la calomnie. C'est sa propre famille, qu'elle a abandonnée pour des célébrités comme vous", dénonce l'animateur de télévision Piers Morgan dans le Daily Mail. 

le Mercredi 13 Février 2019 à 05:10 | Lu 379 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Juillet 2019 - 05:33 Renaud annonce son prochain album pour l'automne

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies