Tahiti Infos

Marquises à l'Unesco : L'avant-dernière étape avec la population


La baie de Haatuatua au nord de Nuku Hiva, l'un des sites marquisiens retenus pour être incrits au patrimoine de l'Unesco.
La baie de Haatuatua au nord de Nuku Hiva, l'un des sites marquisiens retenus pour être incrits au patrimoine de l'Unesco.
Nuku Hiva, le 1er mai 2022 – Nouvelle étape dans le classement des Marquises au patrimoine mondial de l'Unesco. Lundi démarrent les ateliers participatifs qui doivent déterminer les moyens de gérer et de protéger au mieux les biens marquisiens. Une démarche qui impliquera pleinement les populations locales.

Les Marquises constituent un écosystème naturel remarquable. L’isolement géographique de l’archipel, la diversité géomorphologique de ses îles, associés à une topographie accidentée, sont à l'origine de la diversification d'une flore et d'une faune terrestre et marine uniques et originales. Les paysages de l’archipel sont incontestablement d'une beauté naturelle exceptionnelle : chaînes montagneuses, crêtes étroites, pics abrupts, hautes cascades, falaises maritimes élevées, grandes baies et vallées profondes. C’est ce caractère singulier et exceptionnel des Marquises qui a conduit Lucien Kimitete en 1996 à s’intéresser au classement de l’archipel au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco. 26 ans plus tard, et 20 ans après sa disparition, le rêve de l’ancien maire de Nuku Hiva est sur le point d’aboutir.

Conformément aux recommandations du Comité national des biens français au patrimoine mondial (CNBFPM), pour consolider la candidature de l’archipel des Marquises à l’Unesco, les autorités de l’archipel, soutenues par le ministère de la Culture, ont finalisé le dossier regroupant les sept ensembles de biens mixtes à la fois naturels et culturels, que l’archipel souhaite voir classer au patrimoine mondial de l’Unesco.

Troisième étape

"Nous avons notamment intégré toutes les îles des Marquises, que ce soit dans le périmètre marin ou terrestre, voire les deux dans certaines îles",
a expliqué Benoit Kautai, actuel maire de Nuku Hiva et président de la Communauté de communes des îles Marquises (Codim). "Nous en sommes désormais à la troisième étape qui concerne les ateliers participatifs qui déboucheront sur les comités de gestion." Ainsi, les services de la Direction de la culture ont mandaté l’agence de communication Tahiti expert events pour mener ces ateliers participatifs qui consistent en une grande concertation publique dans les six îles de l’archipel.

Comment gérer, protéger et préserver

Tahiaee Teikikaine et Édouard Yu Teng.
Tahiaee Teikikaine et Édouard Yu Teng.
"Ces ateliers sont très importants, indique Tahiaee Teikikaine, référente de l’agence, ils vont permettre aux populations de bien comprendre ce qu’est ce dossier de classement de l’archipel à l’Unesco, puis d’obtenir des informations sur les valeurs universelles exceptionnelles des biens sélectionnés. D’autre part ce sera l’occasion d’obtenir des réponses aux questions que chacun est en droit de se poser. Enfin et surtout, ces échanges avec la population lui permettront de donner son avis sur la manière de gérer les biens en question, de les protéger au mieux et de les préserver." Ainsi, à partir de lundi, Tahiaee Teikikaine se déplacera dans les trois îles du sud des Marquises : Hiva Oa, Tahuata, Fatu Hiva. Elle sera aux côtés des ambassadeurs recrutés sur place, afin de rencontrer la population locale et de recenser les idées relatives à une gestion optimale du patrimoine. Ces ateliers participatifs se prolongeront jusqu’au 10 mai prochain. Puis du 20 au 30 juin, ce sera au tour de la population des îles de Nuku Hiva, Ua Huka et Ua Pou, au nord de l’archipel, d'être forces de proposition.

Ces consultations seront suivies par la mise en place de comités de gestions qui seront chargés de concrétiser les actions de gestion, de protection et de préservation des biens par grands thèmes. "Quand cette troisième étape sera passée et validée, a indiqué Benoit Kautai, il faudra finaliser le dossier complet qui sera soumis à l’Unesco après décision du président de la République Emmanuel Macron. Cette dernière phase devrait durer entre 18 et 24 mois." Ainsi, 2024 devrait être l’année du classement effectif des Marquises au patrimoine mondial de l’Unesco.

La vallée de Hakaui à Nuku Hiva.
La vallée de Hakaui à Nuku Hiva.

Les 7 sites recensés dans le dossier de candidature des îles Marquises :

- Eiao et Hatutu : Totalité des deux îles et de leur zone marine côtière.
- Ua Huka : Zone marine côtière.
- Nuku Hiva : Hatiheu, Anaho, Haatuatua, Hakaui, Nuku a Taha, Te-Kao O’oumu Matahamo et Vaipupui, sa zone marine côtière.
- Ua Pou : Haka’ohoka, Hoho’i, Motu Oa, Mokohe, Takae, sa zone marine côtière.
- Hiva Oa et Tahuata : Puamau, Taaoa, Mont Temetiu, Mont Haaoiputeomo, Motopu, leur zone marine côtière.
- Fatu Uku : Totalité de l’île et sa zone marine côtière.
- Fatu Hiva : Vallée de Hanavave, monts Tou’aouoho et Mounanui, vallée d’Omoa, pointe Teae, sa zone côtière.

Rédigé par Marie Laure le Dimanche 1 Mai 2022 à 12:49 | Lu 1047 fois