Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Mariage homosexuel : les mœurs ont-elles évolué ?



La cérémonie s'est tenue samedi après-midi, à la mairie de Mahina
La cérémonie s'est tenue samedi après-midi, à la mairie de Mahina
MAHINA, le 27/09/2015 - La commune de Mahina célébrait son deuxième mariage homosexuel de l'année, ce week-end. Deux jeunes filles âgées de 21 ans se sont dits "oui", devant la 4ème adjointe au maire, Tanou Cojan. Une union qui n'a pas fait l'unanimité, au départ, dans la famille. Mais, les parents n'ont pas eu le choix que d'accepter par amour pour leurs enfants.

Elles sont ensemble depuis près de trois ans, Vahine* et Maimiti* ont officialisé leur relation par le mariage, samedi dernier, devant les membres de leurs familles. Une union pas comme les autres, officialisée par la 4ème adjointe au maire de Mahina, Marie-Pauline Cojan, appelée Tanou. "C'est d'ailleurs, le deuxième mariage homosexuel de l'année", souligne Tanou, "ça ne me dérange pas du tout de procéder à cette union. Ce sont les responsabilités que l'Etat nous donne et donc effectivement comme d'autres collègues adjoints et maires, je pense que ça fait partie de notre devoir, mis-à-part la religion".

Après les échanges des vœux et des alliances, place aux séances photos au point de vue du Taharaa, des instants inimaginables pour ces deux jeunes filles, qui sont tout de même passées par des étapes rudes depuis le début de leur relation, "ça n'a pas été facile pour nous deux, surtout vis-à-vis de nos parents qui ont vraiment eu du mal à accepter. C'était les épreuves à passer (rires)", explique Vahine*. "Ma famille n'a pas bien accueilli la nouvelle de notre mariage au début, mais après ils ont accepté. Ma mère avait peur des critiques, de tout ce qu'on va subir", rajoute Maimiti*.

L'idée de se marier en cachette n'a pas été écartée, "au départ, nous voulions nous marier en cachette mais après, nous avions réfléchi et on s'est dit qu'on allait annoncer cela à nos parents. Après les démarches administratives avec la mairie, cela s'est fait naturellement parce qu'on voulait vraiment se marier et de toute façon, les critiques, on s'en fout, c'est notre vie", relate d'un ton déterminé Maimiti*.


PAS D'UNION RELIGIEUSE

On sait aussi que la religion est opposée aux mariages homosexuels, "leur attitude me déçoit un peu mais bon on continue, on ne va pas s'attarder là-dessus", confie Maimiti*.

Choquée à l'annonce de ce mariage, la mère de Maimiti* n'en croit pas ses oreilles, "ça a été la douche froide, je n'arrivais pas à comprendre, je m'étais dit que ma fille était devenue folle, qu'elle voulait se venger de moi, ce n'était pas possible et qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas. J'étais vraiment partie dans un état très négatif, je n'avais pas essayé de la comprendre", dit-elle.

Après mûre réflexion et par amour pour sa fille, elle a fini par accepter, "je l'aime et je me suis dit, après tout, si elle est heureuse. C'est ça aussi le rôle des parents, que leurs enfants soient heureux et qu'ils réussissent leurs vies". Même discours pour la grand-mère de Maimiti*, "ça a été difficile au début d'accepter ce genre de relation mais on n'y peut rien, je ne veux pas que ma petite-fille se suicide".

La religion pourrait être LA raison du rejet des couples homosexuels par la société, c'est en tous les cas, ce qui ressort de nos différents témoignages. "Ce qui a été dur pour moi, c'est par rapport aussi à la religion. J'ai grandi dans cet univers et dans la bible, on ne parle pas de mariage homosexuel. Il faut un homme et une femme. Les deux filles se marient aujourd'hui, c'est dur d'accepter et je n'ai pas le choix", explique la grand-mère de Maimiti*. Pour sa mère, le point de vue est différent, même si elle respecte la position de l'Eglise, "j'ai ressenti une sorte d'exclusion pour ces jeunes, pour ces personnes-là, qui peut-être, sont comme nous aussi, des chrétiens et qui cheminent eux aussi, à leur manière. Je me dis qu'ils ont aussi besoin peut-être d'approfondir leurs relations avec Dieu".

LES COUPLES HOMOSEXUELS SOUVENT CRITIQUES

De nos jours, les couples homosexuels ne se cachent plus, "les couples lesbiennes sont plus nombreux par rapport aux couples gays", assure Kenji*, un ami du couple. "Selon moi, les gens sont plus tolérants sur les couples fille-fille par rapport aux hommes, qui sont des relations plutôt mal vues par la société polynésienne".

De manière générale, les couples homosexuels vivent leurs relations tant bien que mal et font souvent face aux nombreuses critiques. "Il faudrait que ces personnes s'occupent de leur vie, car il se pourrait qu'un jour ils se retrouvent à notre place. Je crois que les gens n'ont que ça à faire, critiquer alors qu'ils ne savent même pas pourquoi nous en sommes arrivées là", prévient Maimiti*, une décision qu'elle assume aujourd'hui, après un évènement qui a tout fait basculé, il y a plusieurs années. "Ce n'est pas évident pour moi de revenir sur ce qui m'est arrivée, mais si je suis devenue ainsi, c'est qu'il y a une raison ; donc voilà, depuis je ressens de la haine et du dégoût envers les personnes de sexes opposés. Je me suis beaucoup renfermée sur moi-même après, mais je préfère ne plus parler de cela. Aujourd'hui, je me sens heureuse avec ma femme".

La mère de Maimiti*, elle, a une vision différente aujourd'hui, des couples homosexuels. "Les jeunes sont là aussi, pour nous faire comprendre qu'il faut s'adapter et qu'il ne faut pas rester prisonnier d'un certain passé, un passé soit disant chrétien. Quand on est chrétien, on prône l'amour, c'est ça être chrétien".

À Mahina, on compte quatre mariages homosexuels depuis 2011.






(*) Les prénoms ont été modifiés

Rédigé par Corinne Tehetia le Dimanche 27 Septembre 2015 à 12:59 | Lu 5293 fois







1.Posté par tortue verte le 27/09/2015 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N'oublions pas une chose : quel que soit le point de vue des religions, il s'agit en mairie de mariage civil. C'est le même mot, mais il n'a pas le même sens. Le mariage civil est une union devant la loi et la société. Le mariage religieux est une union devant Dieu. Il n'y a pas de raison de rejeter le mariage homosexuel civil à cause de la religion, puisque les deux mariages n'ont pas la même signification, et que le mariage civil n'a pas le caractère sacré du mariage religieux. Quant aux religions, elles décident ce qu'elles veulent comme règles morales, et libre aux personnes de se rapprocher et de s'écarter en fonction de leurs convictions.

2.Posté par Hirinake le 27/09/2015 22:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tant que vous trouvez votre bohneur c'est tant mieux pour vous...et puis ca gene qui la religion ? Elle est mal placee pour donner des lecons de morale n'est-ce pas ? Il y a bien de multiples affaires de pedophilie que cela est meme devenu banal chez les pretres ou les eveques etc...et on a enfin un Pape qui veut combattre ce fleau. Alors faire tout un plat pour deux etres humains qui y trouvent leur compte, il vaudrait mieux faire le menage dans la religion au lieu d'endoctriner le peuple.

3.Posté par xixi le 28/09/2015 10:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

4.Posté par boran le 28/09/2015 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

5.Posté par geminipf54 le 29/09/2015 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Félicitations à ce jeune couple. La loi est respectée et l'amour est vainqueur, c'est ça le plus important. Il y en aura toujours pour trouver qu'ils sont mieux ou meilleurs que les autres, et il y en aura toujours pour qui le "qu'en dira-t-on" est plus important que le bonheur des gens. Profitons tant qu'on est vivant, quelles que soient nos orientations, une fois mort, tout le monde s'en fiche.

6.Posté par lebororo le 29/09/2015 21:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et mon commentaire propre sur la nature (la vraie)
refusé?? le monde dégénère...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net