Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Marcel Tuihani, au sujet de la résolution nucléaire : "Ni chantage, ni coup politique"



PAPEETE, le 27 novembre 2014. Les représentants à l'assemblée étudient ce jeudi matin la résolution déposée par Marcel Tuihani et Isabelle Sachet. Après Oscar Temaru, Richard Tuheiva, Antonio Perez et Teva Rohfritsch, le président de l'assemblée a pris la parole.

Marcel Tuihani s'est assis dans l'hémicycle parmi les représentants pour prendre la parole. «Nous disons à l'Etat : gardez ces atolls puisque nous ne pourrons jamais plus les utiliser comme il était prévu et indemnisez nous en contrepartie», a-t-il souligné. «Notre demande n'a rien d'anormale. Elle est liée au préjudice écologique.»
Alors que Teva Rohfritsch, du groupe A Ti'a Porinetia avait dénoncé «une démarche aucunement crédible»,quelques minutes plus tôt, le président de l'assemblée a rejeté tout «chantage et coup politique». «Ce n'est pas une attaque contre la France. Ce n'est pas une agression contre l'Etat», a insisté Marcel Tuihani. «Le Tahoeraa fait tout pour renouer des relation avec l'Etat.»

Pour Marcel Tuihani, la «demande d'indemnisation n'a rien d'excessive». Elle est même selon lui, «plutôt sous-estimée». Le président de l'assemblée à également insisté sur le fait que la «DGDE ne compense pas le préjudice écologique ». (DGDE : dotation globale pour le développement économique, une dotation versée par l'Etat à la Polynésie depuis le démantèlement du CEP, centre d'expérimentation du Pacifique).

Le projet de résolution demandait à l'Etat de verser au Pays un montant de 90 milliards 400 millions pour compenser le préjudice écologique sur les atolls de Moruroa et Fangataufa et plus de 12 milliards 200 millions par an pour le paiement de l'occupation des deux atolls.

Rédigé par Mélanie Thomas le Jeudi 27 Novembre 2014 à 10:31 | Lu 1461 fois







1.Posté par etienne le 27/11/2014 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

« Le Tahoeraa fait tout pour renouer des relation avec l'Etat. »
Jusqu’à présent on voit plutôt Fritch faire le boulot et Flosse saboter alors le Tahoeraa se positionne pour qui finalement??

"Elle est même selon lui, « plutôt sous-estimée »"...Ah bon??? D’où sortent vos chiffres alors??? Comment voulez-vous être pris au sérieux avec des chiffres au hasard??
Arrêtez le sketch, c'est la Polynesie qui souffre de vos comportements stupides et malhonnêtes!!!

Et Flosse, tu as dit que tu irais t'occuper des chèvres à Maareva, c'est le moment s'il te reste un minimum de dignité!!!!

2.Posté par Zorro le 27/11/2014 13:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pantin retourne a l'OPT tu n'y faisais pas grand chose Mai's au moins tu me portais pas prejudice au gens.

3.Posté par J.M. le 27/11/2014 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Polynésie s'affiche une nouvelle fois comme une caricature de régime du Tiers-Monde, affligée de politiciens corrompus, sans programme, sans vision sérieuse de développement de long terme, sans volonté ni intégrité. Tuihani, président de l'A.T., petite marionnette téléguidée depuis les coulisses (un beau bureau à l'Assemblée...) par un chef de secte déchu de ses droits civiques, et qui s'apprête à être à nouveau lourdement condamné dans l'"affaire Haddad-Flosse". Le gouvernement reste paralysé, ne lançant pas enfin les réformes qui pourraient aider le Pays à sortir du trou. Et c'est le "secteur protégé", les vieux amis et financiers du "papy 15%",et la large "clientèle" de la secte, qui se frottent les mains, pendant que la population "normale" se morfond. Une révolution va finir par apparaître comme la seule issue, comme dans certains pays autoritaires ces dernières années...

4.Posté par Louis B le 27/11/2014 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour Marcel Tuihani, la «demande d'indemnisation n'a rien d'excessive». Elle est même selon lui, «plutôt sous-estimée», relate cet article. Moralité, le Tavini devrait voter contre.
"Vous n'êtes pas crédibles", estime Rohfritch. Moralité, pour être crédible, A Tia Porinetia devrait voter contre.

5.Posté par Claude le 28/11/2014 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On nous prend pour des "jambons" , Tuihani à la botte de Flosse ment sans aucune honte.

6.Posté par MR TARTONPION le 28/11/2014 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comme si on pouvait régler la catastrophe écologique avec de l'argent !?
et cet argent, vous allez en faire quoi d'ailleurs ? une chose est sur, ce n'est pas pour aider les petits!

7.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 29/11/2014 05:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Louis B (post 4) Bien vu! C'est pour çà que le montant n'a pas été arrêté hohohohohohoho CQFD
(Rappelle-toi notre discussion où tu m'avais dis: "Je suis un citoyen du Monde, c'est pour çà que je suis pour le oui au traitéconstitutionnel de 2005" alors que je te fesais remarquer que c'était une raison supplémentaire pour voter NON puisque le Monde est plus grand que la seule Europe hohohoho :)))) CQFD, le non l'a emporté mais en fait c'est le référendum qui était le cocu, pas que les nonistes, ouiouistes et autres abstentionis' hihihihihihi [email protected]

8.Posté par emere cunning le 29/11/2014 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Louis B,
Les Tavinis ont non seulement voté pour, mais ils ont en profité pour déposer leurs amendements dont celui visant à la réévaluation du montant de la réparation estimée insuffisante. Merci à ces élus de "la majorité" qui ont voté contre bien qu'ils étaient "D'ACCORD SUR LE FOND" lors des discussions comme confirmé par Michel Buillard qui tentait de se justifier sur France 1ère. Les journaleux ont d'ailleurs tenté de lui faire casser du Flosse (à ce qu'on m'a répété), mais il a du sentir le piège et n'a pas dit plus (d'autant que "l'oeil de Moscou" (pseudo d'une Taho'eraa) veillait LOL)
Quand même décevant le Buillard. Hape hape roa matou i te ti'aturiraa e taui tera a'e peu "pata ma'au" noa tana. E'ita hoa e taui.

9.Posté par Louis B le 29/11/2014 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Emere, oui, tu as raison, les Tavini ont voté cette résolution, mais avec un amendement qui lui retire toute substance en la ramenant au niveau d'une demande d'indemnisation qui reste à chiffrer. Autrement dit un voeux pieu qui n'apporte rien de plus que les 18 milliards par an que Gaston Flosse avait obtenu de Chirac.
C'est d'ailleurs ce versement qu'il aurait fallu pérenniser et graver dans le marbre avec indexation sur le coût de la vie. Cela aurait empêché le gouvernement Tavini (Tony Geros) de se faire avoir par Sarkozy qui a fait noyer ce qu'il en restait dans la masse des versements de l'Etat pour que l'on ne s'aperçoive pas qu'il a été quasiment réduit de moitié.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 26 Juillet 2021 - 22:17 A Upeke, pour sentir la culture marquisienne

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus