Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Manu Ura pleure son metua



Tahiti, le 24 mai 2020 – Le maire de Paea, Jacquie Graffe, est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi à l'âge de 77 ans, après avoir lutté contre la maladie depuis plusieurs années. Il a été inhumé dimanche matin au cimetière protestant de Paea devant plusieurs centaines de proches, personnalités politiques et simples administrés.
 
La nouvelle est tombée vendredi matin. Le maire de Paea et élu Tapura à l'assemblée, Jacquie Graffe, est décédé à l'âge de 77 ans des suites d'une longue maladie. Né le 4 décembre 1942, l'édile était le plus vieux tavana en exercice de la Polynésie française, élu de la commune de la côte Ouest depuis 45 ans. Vendredi soir dans le hall de la mairie, une première veillée a réuni plusieurs centaines d'administrés de Paea, de personnalités politiques de tous bords et de représentants des services du Pays, de l'Etat et de la commune qui ont côtoyé la "personnalité affirmée et l'esprit saillant" (voir ci-après) d'un des metua de la commune de Paea et illustre personnage de la politique locale. Samedi soir, une veillée plus religieuse a été organisée toujours à la mairie de Paea, avant l'inhumation du tavana au cimetière protestant de Paea. Edouard Fritch, Antony Géros, l'administrateur des îles du Vent, la famille, les proches, les élus, les footballeurs de "son" association Manu Ura et plusieurs habitants de Paea se sont succédé pendant ces trois jours pour lui rendre un dernier hommage à la mesure de sa longue carrière politique.

Cinquante ans de carrière politique

Greffier au tribunal de Papeete entre 1961 et 1980, Jacquie Graffe s'est rapidement tourné vers la politique d'abord communale dans sa municipalité de Paea. Premier adjoint du maire Benjamin Bambridge à seulement 30 ans en 1972, il a été élu maire de la commune dès 1975 à 33 ans. Un fauteuil de maire qu'il n'a jamais quitté en 45 ans après sept mandats plein. Lors du premier tour des dernières municipales, le tavana de Paea était encore candidat à sa propre succession et était sorti en tête avec 42,41% des voix malgré sa maladie.
Élu autonomiste à l’assemblée de la Polynésie française pour la première fois en 1982, Jacquie Graffe a siégé de manière continue à Tarahoi jusqu’en 2004 où il a été nommé ministre des Transports. Jacquie Graffe est ensuite revenu à l'assemblée à l'occasion des territoriales de 2013 sous les couleurs du Tahoeraa de Gaston Flosse. Membre fondateur du Tapura deux ans plus tard, dont il était vice-président, le maire de Paea a été de nouveau élu à l’assemblée lors des territoriales de 2018. Assemblée dont il était évidemment le doyen d'âge.
Caractérisé par un esprit politique très libre, Jacquie Graffe a souvent marqué sa carrière d'homme public par des prises de position à contre-courant de sa propre majorité. Respecté comme un vieux loup de la politique polynésienne, son départ vient tourner une page de l'histoire de nos institutions et à n'en pas douter de la vie communale de Paea.

Hommages à un esprit libre

"Pilier du Tapura Huiraatira dont il a été membre fondateur, Jacquie Graffe a tout au long de sa vie politique gardé son autonomie et sa façon de penser. Représentant, ministre, sa vie politique aura été bien remplie et il ne comptait pas y mettre un terme puisqu’il était candidat à sa propre succession à la tête de la commune de Paea, estimant avoir encore des choses à faire pour la population. Cette population dont il était proche et toujours à l’écoute. Elle lui a rendu toute cette affection en lui faisant toujours confiance."
Edouard Fritch, président du Pays
 
"Un homme d’action et de terrain, d’une figure incontournable du paysage politique polynésien, d’un patriarche à la personnalité affirmée et à l’esprit saillant. Il salue la mémoire de l’élu engagé, déterminé et opiniâtre qu’il était ; un homme attachant et attaché à ses engagements, ses combats et ses convictions."
Gaston Tong Sang, président de l'assemblée
 
"Homme politique redoutable, il a toujours eu pour stratégie de se démarquer de la doctrine et de l’idéologie de tous les grands partis de la place pour préserver son autonomie politique. Ce qui lui a valu dans tous ses combats d’être critiqué, rejeté mais également courtisé et respecté par l’ensemble de la classe politique locale."
Antony Géros, élu à Paea et vice-président du Tavini
 
"Homme engagé et très investi pour le bien de sa population, il s’est consacré à ses concitoyens sans compter. Maire dynamique et entreprenant, il a su insuffler une énergie déterminante pour l’évolution de sa commune. Il laisse à tous ceux qui l’ont connu le souvenir d’un homme dévoué, généreux avec un sens de l’intérêt général élevé."
Dominique Sorain, haut-commissaire

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun et Antoine Samoyeau le Dimanche 24 Mai 2020 à 21:35 | Lu 3211 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus