Tahiti Infos

Manoa Frugé, Miss Tahiti 1999


Manoa Frugé, Miss Tahiti 1999
TAHITI, le 30 mai 2021 - Pendant l’élection, elle se détachait des autres candidates. Manoa Frugé, reine de beauté, est devenue Miss Tahiti en 1999. Elle travaille dans le secteur de l’aviation civile depuis plus de 20 ans.

Organisée à la nouvelle Mairie de Papeete, l’élection de Miss Tahiti 1999 se déroulait très précisément sur un podium placé dans le prolongement de l’escalier qui menait - et mène toujours ! - à l’entrée principale. Les passages de toutes les jeunes filles inscrites ont suscité de nombreux commentaires et une longue réflexion de la part du jury.

Dans le public, le choix s’est fait rapidement. Manoa Frugé est sortie du lot, se détachant des autres candidates. Malgré le stress, les mains moites, les jambes qui tremblent, "sur scène, il y a un sentiment exaltant, tu te prends au jeu. Le public était chaleureux!"

Le choix du jury était attendu avec impatience. Finalement, les résultats sont tombés tard dans la nuit : Taina Maiau reçut le titre de Miss Heiva 1999, Tiare Trompette devint la dauphine de Miss Tahiti et Manoa Frugé, Miss Tahiti ! Une surprise car elle ne pensait pas avoir de chances de l’emporter. "J'étais très très timide. Je sortais d'une phase garçon manqué. Il me fallait pour l'aventure porter des robes et je n'en avais pas l'habitude." Après sa première séance de maquillage elle se rappelle même avoir eu du mal à se reconnaître ! Elle s’était inscrite sans grande conviction, poussée par sa famille. Finalement, elle est allée jusqu’à participer à l’élection de Miss France, toujours soutenue par son entourage.

Il y a quelques mois seulement, elle disait : “Il n’y a pas une seule femme qui m’inspire, elles sont plusieurs, à commencer par ma maman, ainsi que les femmes de ma famille, mes collègues et amies proches qui partagent les mêmes valeurs que moi”.

À l'issue de son année de règne, elle a été heureuse de rendre son titre et de retrouver "un peu d'ombre, moins de protocole".

Elle travaille depuis des années dans l’aviation civile, affectée au service de l’État. En 2001, elle y était en tant qu’adjointe d’administration de l’aviation civile. Elle a intégré la division finance puis la subdivision traitements et salaires. Elle a passé et obtenu en 2017 l’examen de technicien supérieur des études de l’aviation civile. Elle est désormais à la division opérations aériennes du département surveillance, elle exerce le métier d’inspecteur de surveillance en aviation générale. Elle apprécie son secteur d’activité pour “la diversité des domaines d’activités à traiter. C’est un secteur vivant, dynamique et passionnant”.

En 2015, Manoa Frugé a été l’égérie d’un bijoutier local. En 2016, elle lançait une collection chez batik. Elle apprécie toujours le milieu de la mode.



Rédigé par Delphine Barrais le Dimanche 30 Mai 2021 à 17:38 | Lu 2942 fois