Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Manatua connecté au câble Hawaiki



Tahiti, le 21 avril 2020 - A la suite d’un appel d’offres lancé en septembre dernier, la filiale de l’OPT, Onati, a signé la semaine dernière le marché de la connectivité internationale de son second câble sous-marin à fibre optique Manatua pour 15 ans avec Hawaiki. Le second raccordement à l’international pour la connexion internet du fenua passera donc par le nouveau câble qui relie l’Australie, la Nouvelle-Zélande, Hawaii et la côte Ouest des Etats-Unis.
 
Trois mois après l’atterrage du nouveau câble sous-marin à fibre optique Manatua à la Presqu’île de Tahiti, qui doit permettre de sécuriser la connexion internet de la Polynésie française à l’international en offrant une alternative au câble Honotua, Onati (la filiale télécom de l’OPT) a signé la semaine dernière le marché de la “connectivité internationale” de son second câble. Concrètement, il s’agit du choix de la “route” qu’empruntera le débit internet polynésien, via Manatua, pour être raccordé au réseau internet mondial. En effet, si Manatua a été construit sur un tronçon Polynésie française-Cook-Niue-Samoa, chacun des quatre copropriétaires du câble est désormais libre de choisir sa route d’accès à l’international en sortie de câble.
 
Globalement, deux choix s’offraient à la Polynésie française pour son raccordement. D’un côté, le passage par le nouveau câble Tui-Samoa, détenu par la Samoa Submarine Cable Company (SSCC), jusqu’à Fidji, puis par le “vieux” câble Southern Cross Cable Network reliant l’Australie, la Nouvelle-Zélande, Hawaii et la côte Ouest des Etats-Unis. De l’autre côté, le passage par le câble SAS (Samoa-American Samoa) pour être raccordé au nouveau câble Hawaiki reliant lui aussi l’Australie, la Nouvelle-Zélande, Hawaii et la côte Ouest des Etats-Unis.
 
Hawaiki décroche le marché
 
Pour la Polynésie française, Onati a donc lancé en septembre dernier un appel d’offres pour sa connectivité internationale. L’enjeu pour les propriétaires respectifs des deux différents tronçons étant la location de leur “route” et le paiement de tarifs d’interconnexion à Onati pour les quinze prochaines années. Or, l’information a été dévoilée lundi soir par le P-dg de la société Hawaiki, le Calédonien Rémy Galasso, dans un post sur le réseau professionnel Linkedin, c’est le nouveau câble Hawaiki qui a remporté le marché polynésien. Si l’on ne connaît pas le montant global de ce marché sur 15 ans, on sait en revanche que le Pays participe largement à son financement via une coquette subvention de 500 millions de Fcfp !
 
Le choix de ce raccordement via SAS et Hawaiki, s’il présente a priori les avantages d’un raccordement à un câble plus récent et moins onéreux en terme de tarif d’interconnexion pour la Polynésie française, n’était pas forcément le plus attendu. En effet, l’OPT ayant travaillé à la construction du câble Manatua avec son partenaire Samoan, il a longtemps été évoqué une continuité du partenariat à travers le câble Tui-Samoa. Pour autant, l’établissement public polynésien a fini par opter pour le passage par SAS et Hawaiki. De quoi tordre le cou aux soupçons de “conflits d’intérêts” dénoncés par l’intersyndicale à l’origine de la grève de l’OPT en 2019, qui redoutaient que l’OPT fasse le choix de son partenaire samoan au détriment de la solution moins coûteuse de Hawaiki.
 
Manatua en service en juin
 
La pose du câble Manatua avait débuté à Samoa en novembre 2019 pour se terminer, 3 600 km de câble sous-marin plus tard, à Toahotu sur la Presqu’île de Tahiti le 26 janvier dernier. La construction du câble, réalisée par le constructeur américain Tyco Electronics, a coûté un peu moins de 5 milliards de Fcfp au total, dont 2,4 milliards de Fcfp pour l’OPT, financés à hauteur de 1,5 milliard de Fcfp par une subvention du Pays et de 310 millions de Fcfp par une autre subvention de l’Etat au titre du fonds exceptionnel d’investissement.
 
Le câble Manatua est aujourd’hui en phase de test à Onati. Initialement, sa mise en service devait être lancée officiellement le jour de la fête de l’autonome, le 29 juin prochain. Mais avec la crise du coronavirus qui touche la Polynésie, ce lancement en grande pompe n’est plus vraiment d’actualité. “Mais Manatua sera de toutes façons bien opérationnel le 29 juin”, confirme-t-on à l’OPT.

Et si les Cook utilisaient Honotua ?

Manatua connecté au câble Hawaiki
Avec la mise en place de Manatua, la Polynésie française n’est plus isolée en bout de chaîne de son câble Honotua. Elle se situe elle-aussi sur une nouvelle route internationale pour le débit internet. Et l’information est assez peu banale, la filiale télécom de l’OPT, Onati, a récemment candidaté pour le marché de la connectivité internationale des îles Cook. En effet, nos voisins qui sont désormais raccordés via Manatua pourraient choisir de “louer” une partie de Honotua, à travers les fameux tarifs d’interconnexion, pour rejoindre le réseau internet mondial.
 
Par ailleurs, selon nos informations, les infrastructures de Honotua doivent être “upgradées” en juillet prochain (équipements télécoms aux deux extrémités) pour passer d’une capacité de 40 Gb/s à 240 Gb/s. La capacité achetée par Onati sur le câble Sea-US de RTI, qui relie Oahu à Hawaii au site de Core Site près de Los Angeles, va également être augmentée pour permettre du débit supplémentaire.

Rédigé par Antoine Samoyeau le Mardi 21 Avril 2020 à 17:43 | Lu 5208 fois





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 4 Juin 2020 - 17:59 Une nouvelle enseigne à Uturoa

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus