Tahiti Infos

Mamao : un plan d’aménagement provisoire pour les habitants du quartier


PAPEETE, le 01 août 2016 - En attendant de finir la démolition de l’ancien hôpital de Mamao et d’aménager un parc public qui ne devrait pas voir le jour avant quelques années, le Pays en concertation avec la mairie de Papeete, a décidé de mettre en œuvre un plan d’aménagement provisoire pour que la population puisse se réapproprier l’espace.

Alors que le maître d’ouvrage Tahiti Nui Aménagement et Développement (TNAD) vient de finir le désamiantage des bâtiments de l’ancien hôpital de Mamao et a déjà entamé la démolition qui devait être menée en plusieurs phases (le désamiantage et la démolition) et s'achever fin 2016, le pays et la commune prévoient de mettre en place un plan d'aménagement provisoire le temps qu'un projet concret soit signé. La déconstruction entamée en 2013 aura duré environ 18 mois pour un coût estimatif de plusieurs centaines de millions de francs. En tout, vingt bâtiments ont été désamiantés sur le site. Les premiers bâtiments à avoir été démolis sont ceux qui étaient dépourvus d’amiante, aujourd'hui il ne reste plus que le bâtiment principal à raser soit 30 000m2 de plancher, le rez-de-chaussée et cinq étages.

L’hôpital de Mamao occupe cinq hectares, en plein cœur de la ville de Papeete, interdits au public depuis la fermeture. Le terrain appartient au Pays, c’est donc le territoire qui décide des aménagements, ainsi en attendant un projet plus structurant, le Pays souhaite mettre en place un plan d’aménagement provisoire pour permettre aux populations riveraines de se réapproprier le site. La commune de Papeete qui est associée aux discussions du fait de l’effet que cet aménagement peut avoir sur l’urbanisme de la ville se félicite « ce qui est intéressant pour nous, c’est que nous puissions récupérer cet espace au bénéfice des habitants du quartier et de la commune, c’est très positif ».

Toujours en cours d’élaboration ce plan d’aménagement provisoire devrait voir un lieu d’expositions provisoire installé qui permettrait la tenue d’expositions afin de compenser la destruction de la salle d’exposition Aorai Tini Hau de Pirae (lire l'article ici). Le projet actuel prévoit qu’elle soit composée d’une grande structure de type chapiteau, l’espace dédié à cet effet devrait faire une surface d’environ trois hectares.

Par ailleurs, un espace sportif d’environ 6 000 m2 est également envisagé pour les activités sportives, « nous avons souhaité obtenir au bénéfice du quartier un site de rencontre et d’activité physique notamment à l’arrière du bâtiment. Cet espace va toucher le quartier de Mamao. Cet espace devrait être composé d’un terrain de futsal en plein air, des terrains de volleyball de basket, des tables d’échecs, de structures de workout, ainsi que d’un parcours de santé», indique-t-on à la mairie de Papeete.

Les grands arbres, Ylang Ylang, Manu Manu… entre autres, devraient être préservés dans le cadre de ce programme d’aménagement provisoire qui prévoit également la mise en place d’une sorte de parc pas cher avec une zone de pique-nique et une aire de jeux. L’ensemble de ce projet temporaire devrait être mis en place fin 2016, début 2017. TNAD est également en charge des aménagements provisoires.

En attendant, n’étant encore qu’en cours d’élaboration, les financements de ce projet n’ont pas encore été attribués. Ainsi, on ne sait pas encore qui du Pays ou de la commune portera la charge de ce plan provisoire d’aménagement du parc de Mamao.

Les parkings de Mamao et de Pitate payants à partir du 10 août

Comme nous l’avions révélé dans le journal Tahiti-infos du 22 juillet, les parkings de l’ancien hôpital Mamao et de l’ancien Pitate seront payants à compter du 10 août prochain. Les fonciers détenus par l’établissement public TNAD font l’objet de conventions précaires avec l’entreprise Meheorg.

Les deux parkings sont, aujourd’hui, libres d’accès et non surveillés. À partir du 10 août, il en coûtera 150 Fcfp de l’heure, ou 10 000 Fcfp par mois sur abonnement, pour stationner sur l’une des 67 places du parking de l’ancien hôpital de Mamao (hors parking du Centre d’hygiène et de salubrité publique), de même que sur l’une des 50 places de celui de l’ancien Pitate, à l’entrée de l’avenue Pouvana’a a Oopa, à Papeete. (article complet ici)

Focus : L'amiante

L'amiante a longtemps été utilisé dans le bâtiment du fait de ses propriétés isolantes, thermiques et phoniques. L'inhalation intense et prolongée de poussières d'amiante est dangereuse, elle peut générer de graves problèmes pulmonaires, des cancers et peut même se révéler mortelle. Ces maladies peuvent faire l'objet d'une reconnaissance au titre des maladies professionnelles. Son utilisation est interdite depuis le 1er janvier 1997, et les bâtiments où il s'en trouve doivent faire l'objet de travaux de désamiantage.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Lundi 1 Août 2016 à 19:00 | Lu 2569 fois