Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Malades du nucléaire : des chiffres encore non connus



PAPEETE, le 14 décembre 2017. En août dernier, la représentante UPLD, Éliane Tevahitua, avait interpellé par écrit le ministre de la Santé, Jacques Raynal, afin de connaître le nombre annuel de ressortissants atteints des 21 maladies radio-induites, de juillet 1966 à ce jour.

Cette question écrite étant restée sans réponse, la représentante UPLD a décidé de la poser de nouveau, mais cette fois de façon orale dans l'hémicycle en ajoutant qu'elle souhaitait également connaître le nombre de personnes atteintes par sept autres maladies, dont les tumeurs bénignes du cerveau, maladies cardiovasculaires…

Jacques Raynal lui a apporté une réponse partielle en mettant en avant " les difficultés techniques soulevées par la CPS dans la production de chiffres sur les pathologies qui nous intéressent". Il a rappelé que " La CPS ne détient pas de dossier médical individuel mais enregistre les dépenses prises en charge par journées comptables. La durée de conservation des pièces comptables est de 5 ans." L’estimation des dépenses pour la période antérieure à 1992 doit être réalisée à partir des informations disponibles dans le système d’information de la Caisse de prévoyance sociale de la Polynésie française.

Le ministre de la Santé a néanmoins précisé que, en 2016, le nombre total de patients à avoir été atteints d’une maladie tumorale était de 4 951. Alors qu'en 1995, ce chiffre était de 743. Selon Jacques Raynal, la variation annuelle oscille entre 5 et 10%.

Par cette question, l'UPLD souhaite déterminer le nombre de personnes qui ont souffert ou souffrent de maladies radio-induites en Polynésie française depuis 1966. Le ministre de la Santé a annoncé une réponse plus complète d'ici "une semaine à 10 jours".

Lors des débats, le représentant UPLD Oscar Temaru a mis en cause le rôle des "médecins" . "Ils auraient dû être les premiers à dénoncer (les dégâts)". "N'importe quelle mesure que mettra en place l'Etat ne sera à la hauteur des dégâts occasionnés par la décision du général de Gaulle", a –t-il souligné.



Rédigé par Mélanie Thomas le Jeudi 14 Décembre 2017 à 15:29 | Lu 953 fois

Tags : NUCLEAIRE, UPLD





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués