Tahiti Infos

MMA – Baptist Under fire : Raihere Dudes paye le prix mais gagne son combat.

Il l’a fait. Après la ceinture SFC acquise en mars, Raihere Dudes remporte un nouveau combat de MMA. Il a dû en payer le prix puisqu’il s’en tire avec un nez cassé et une mâchoire déboitée. Tamahau Mc Comb et Teva Paulet perdent leurs combats mais ne déméritent pas. Avec ces trois gladiateurs tahitiens, le mot ‘Aito’ prend tout son sens.


Gerardo Abanza vs Raihere Dudes
Gerardo Abanza vs Raihere Dudes
SAN DIEGO, le 23 août 2015. Depuis son premier déplacement en Nouvelle Zélande en 2012 qui s’était soldé par une défaite, Raihere Dudes a tout fait pour accomplir son rêve : devenir un combattant de MMA, l’art martial qui demande sans doute le plus d’engagement, puisque presque tous les coups sont permis.
 
Les combats sont malgré tout bien encadrés puisqu’il s’agit d’évènements organisés par des professionnels, pour des professionnels du combat. Avec des combattants surentraînés, il faut malgré tout s’attendre à des ‘bobos’, puisqu’il s’agit d’un sport extrême.
 
Nous avions interviewé Raihere le 4 août dernier, il nous avait expliqué qu’il allait partir pour un nouveau combat avec deux autres ‘frères d’armes’ : Tamahau Mc Comb, qui était déjà venu une première fois avec lui, qui avait déjà remporté un combat en classe B et qui allait donc combattre pour la première fois en classe A et Teva Paulet qui partait pour un combat international pour la première fois et qui allait donc combattre en classe B.

MMA – Baptist Under fire : Raihere Dudes paye le prix mais gagne son combat.
Le premier combat en muay thaï qui était prévu le 15 août pour Raihere, n’a pas eu lieu, son adversaire s’étant désisté. Le voyage avait donc mal commencé. Le forfait de son adversaire lui aura permis de se préserver pour un combat qui allait s’avérer difficile. Les derniers jours n’ont pas été évidents puisque Raihere a dû perdre du poids jusqu’au dernier moment, en se privant même de boire jusqu’à la pesée fatidique. Il avait décidé de combattre dans la catégorie de poids de – de 66Kg.
 
En 2012, Raihere pesait environ 80 kg. C’est grâce à un entrainement intensif au Canada accompagné d’un régime alimentaire digne de l’ancienne Sparte qu’il est parvenu à ses fins, atteindre le cap des – de 71 kg, puis finalement celui des – de 66kg. Tonicité, force, technique, rapidité, mental…Raihere a tout mis de son côté. Il a obtenu la ceinture SFC en mars dernier grâce à une victoire par KO contre un Croate redoutable.
 
Ce combat, qui a eu lieu le 22 août, a été organisé par Tru-Form Entertainment, une fédération qui vient de voir le jour aux Etats Unis, créée par des combattants de L’UFC. Cette fédération peut être considérée comme l’antichambre de l’UFC, le Ultimate Figthing Championship, l’échelon ultime. Raihere et ses combattant se sont affiliés au Team Arena MMA pour pouvoir participer à un tel événement.
 
Teva Paulet et Tamahau Mc Comb perdent leurs combats de peu mais Raihere Dudes réussit à s’imposer face à Gerardo Abanza.

Raihere a du payer le prix pour remporter ce combat
Raihere a du payer le prix pour remporter ce combat
Raihere Dudes depuis San Diego :
 
« La soirée d’hier a été mémorable et d’une grande intensité. Teva a ouvert le bal en ayant l’honneur de faire le premier combat de la ‘Main card’. Il a mené lors des deux premiers rounds grâce à son ‘striking’ (ndlr combat debout) et a entamé un ground & pound (ndlr action de frapper son adversaire lorsque celui-ci se trouve au sol) mais il s’est fait avoir par un triangle (ndlr soumission). Ce fut une bonne expérience pour ce frère d’armes. »
 
« Tamahau a du combattre contre un combattant de catégorie supérieure en poids et a dû mener une véritable guerre face à un kickboxer du ‘Glory’. Un combat serré lors duquel Tamahau a projeté plus d’une fois son adversaire au sol. Il perd 27-28, respect à lui. »
 
« Je gagne mon combat après une véritable guerre qui a laissé des traces : Nez cassé, pommette ‘destroy’, mâchoire déboitée, cheville foulée….(rires) Big up Tahiti, on a fait de notre mieux pour vous. »
 
« Merci à mes sponsors Air Tahiti Nui, Sparkgreen et Aito Sport. Merci à tous les supporters. » SB

Tamahau à gauche, Teva et Raihere à droite, avec le Team Arena MMA.
Tamahau à gauche, Teva et Raihere à droite, avec le Team Arena MMA.

Raihere Dudes, une volonté à toute épreuve, un spartiate des temps modernes.
Raihere Dudes, une volonté à toute épreuve, un spartiate des temps modernes.
MIXED MARTIAL ARTS :
 
Rappelons qu’actuellement la discipline du MMA est interdite en France alors qu’elle est en plein essor dans le monde anglo-saxon, générant une économie considérable avec cependant un bémol : L’apparition de scandales liés au dopage, comme on a pu le voir récemment au plus haut niveau de l’UFC avec le grand champion Anderson Silva alias ‘The Spider’ testé positif à deux anabolisants différents, la drostanolone et l’androsterone, des faits qu’il nie jusqu’à présent.
 
Pour certains, l’interdiction du MMA en France est due au côté ‘sauvage’ de tels combats, où presque tous les coups sont permis, avilissant l’être humain. Pour d’autres, le MMA n’est pas plus dangereux que la boxe où l’on prend des coups à la tête à répétition. Pour ces derniers, l’interdiction est due au lobbying de certaines fédérations de sports de combats plus anciens qui craindraient le départ d’une partie de leurs licenciés, une interdiction qui ne saurait durer.
 
A Tahiti, la fédération de lutte et disciplines associées est actuellement en attente d’un agrément des instances sportives du Pays afin de pouvoir débloquer la situation et d’en autoriser la pratique sous certaines conditions. Le MMA connaît un réel engouement sur le territoire, Raihere Dudes a souvent mis en avant la discipline comme vecteur d’emploi pour une jeunesse au chômage. Il gère depuis 2014 une école à Punaauia qui ne désemplit pas, avec entre 50 et 80 élèves dont un peu moins de la moitié de filles. SB

Rédigé par SB le Lundi 24 Août 2015 à 00:09 | Lu 4316 fois