Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Livre Blanc australien : "la France ? Connaît pas…"



Livre Blanc australien : "la France ? Connaît pas…"
Malgré le fait que le partenariat stratégique avec l’Australie dans le Pacifique soit mentionné à plusieurs reprises dans le nouveau livre blanc français, celui "publié » par l’Australie, à quelques jours d’intervalle, ne fait pas mention de cette spécificité régionale.

Cet état de fait a suscité, ces derniers jours, la surprise d’une universitaire et ancienne diplomate australienne, Denis Fisher, qui s’est exprimée à ce sujet en fin de semaine dernière dans la presse de son pays et sur le site Internet du think-tank Lowy Institute for International Policy.

Dans le cadre de la publication toute récente de son dernier ouvrage consacré aux problématiques d’influence et de politique de la France dans le Pacifique Sud,celle qui est désormais chercheuse à l’Université nationale australienne (ANU, Australian National University, Centre des Études Européennes) s’étonne que dans le livre blanc australien, « la France est un fantôme. Il n’y a pas une seule mention de la France dans tout le (libre blanc australien) », souligne-t-elle.

« Même quand il parle de l’importance des États-Unis et de ses alliés, et de façon plus large de l’OTAN, le livre blanc de la défens (australien) 2013 ne mentionne pas la France. Au moins l’édition de 2009 la mentionnait », poursuit-elle dans une tribune relayée par la revue en ligne The Interpreter du Lowy Institute.

Même l’Espagne a droit à une section, bien entendu le Royaume-Uni… Mais pas la France, même si ce pays et les Royaume-Uni figurent parmi les cinq plus gros budgets militaires de la planète (…) Cette omission est pour le moins troublante, étant donné que la France est sans nul doute une puissance du Pacifique en vertu de ses souverainetés résidentes (les trois collectivités que sont la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française et Wallis-et-Futuna, NDLR) appuyées par une puissance militaire », s’étonne l’ancienne diplomate qui a été en poste à Nouméa (Nouvelle-Calédonie comme Consule Générale accréditée pour les trois collectivités françaises du Pacifique au début des années 2000.

« Dans ses chapitres consacrés au Pacifique Sud, le livre blanc australien de la défense ne mentionne pas non plus le partenariat avec la France, malgré la coopération sous l’accord FRANZ et plusieurs séries d’exercices et d’actions de coopération militaire », poursuit Mme Fisher, qui évoque « une occasion perdue pour l’Australie de reconnaître la valeur stratégique de la présence française dans le Pacifique Sud ».

Le 17 mai 2013, en Australie, l’Ambassadeur de France dans ce pays, Stéphane Romatet, a remis au Vice-amiral Russell Crane, retraité de la marine australienne, qu’il a commandée entre 2008 et 2011, les insignes de Commandeur dans l’Ordre national du Mérite, en présence du Vice-amiral français Stéphane Verwaerde, alors en visite.

Rédigé par PAD le Lundi 3 Juin 2013 à 06:08 | Lu 1157 fois






1.Posté par Jean pierre BEAULIEU le 03/06/2013 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bizarre, vous avez dit bizarre ?

2.Posté par Kaddour le 03/06/2013 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que voulez-vous , Jean Pierre , comme dirait Louis Jouvet, la France n'a pas une "tête d'atmosphère" pour l'Australie !!!(rire)

3.Posté par Vik_ing le 03/06/2013 23:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ceci n'est pas le fruit du hasard, mais bien un travail de fond orchestré par le monde anglo-saxon pour partout et quand c'est possible attaqué la France, l'ignoré, de façon très subtile, mais très efficace... On retrouve cela dans la filmographie de Hollywood ou de plus en plus souvent les méchants sont des français (Master & Commanders film dans lequel le navire ennemi est un navire français ( l'Aquilon) alors qu'en fait l'épisode historique s'est déroulé entre un navire américain et anglais, et dans bien d'autres films. Soyez attentifs et vous verrez que cela est devenu quasi systématique. Ceci s'applique aussi dans la politique international ou la France est de moins en moins reconnue au niveau international.
La conférence de Genève sur la Syrie a été organisée sans la France, alors que notre diplomatie est très active sur ce sujet... C'était une volonté russo-américaine! A quoi cela est du? De nombreuses raisons, mais ce serait trop long a expliquer ici!

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués