Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Lionel Beffre parle milliards avec le gouvernement



PAPEETE, le 1er octobre 2014 - Comme c’est la tradition pour un nouveau gouvernement, le Président de la Polynésie française a invité le Haut-Commissaire de la République à s’exprimer au Conseil des ministres. Il a pu parler de la position de l’État sur les grands dossiers qui intéressent la Polynésie.

Premièrement il a confirmé le retour de l’Etat au financement du régime de solidarité territorial (le RST), « au regard et en accompagnement des réformes qui seront engagées pour en assurer la pérennité ». Il n’a toutefois pas donné plus de détails sur les montants que l’État envisage de mettre sur la table : « dans le cadre du groupe travail qui sera prochainement constitué, des solutions équilibrées et pérennes pourront être trouvées. »

Autre dossier brûlant, quoique technique : la négociation sur le deuxième Contrat de Projet, en cours d’élaboration par le gouvernement et le Haut-commissariat. Le Contrat 2008-2014, qui aura tout de même permis d’injecter 32 milliards Fcfp dans l’économie avec des investissements partagés entre le Pays et l’État, arrive à son terme dans quelques mois. Parmi les pistes de travail qui semblent importantes pour l’État dans la future version de ce partenariat figure une meilleure utilisation du fonds : « Le Haut-Commissaire a relevé un taux d’engagement des crédits en demi-teinte (67%). Le bilan de la mise en œuvre du contrat de projets 2008-2014 permet, ainsi, de tirer des enseignements utiles pour l’avenir : la gouvernance du futur contrat de projets devra gagner en efficacité grâce une simplification et à une fluidification des circuits de décisions et de dépenses. »

Enfin, Lionel Beffre a longuement parlé du troisième instrument financier, un fonds d’investissement dans les infrastructures essentielles du Pays dans la lignée de l’après-CEP. L’Etat devrait engager plus de 6 milliards de francs cfp en 2014 avec cet instrument, et le Pays en aura ajouté 3. Le troisième instrument financier aura notamment payé pour :
- l’aménagement et le revêtement routier du front de mer de Papeete,
- la mise à deux fois deux voies de la RT2 entre Papeete et Arue,
- les mises aux normes de balisages des aérodromes dans les archipels,
- la réhabilitation de la marina de Maupiti,
- la construction d’abris dans les îles menacées de submersion en cas de cyclones.


Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mercredi 1 Octobre 2014 à 17:42 | Lu 1715 fois







1.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 03/10/2014 04:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Premièrement il a confirmé le retour de l’Etat au financement du régime de solidarité territorial (le RST), « au regard et en accompagnement des réformes qui seront engagées pour en assurer la pérennité ». Il n’a toutefois pas donné plus de détails (...) « dans le cadre du groupe travail qui sera prochainement constitué, des solutions équilibrées et pérennes pourront être trouvées.» "
EUH, s'il y a "retour" (de l'Etat) (sic), (autrementdit de la "république française"?), mais alors c'est que l'Etat, la France, la république, bref l'occupant français était ou avait déjà été là avant? hohohohohohohoho
Et dans la république française, pour les français, qu'est-ce qu'y-n'y-a????? Mais n'y-a-la-bas-dis... pas de RST hohohhohoh
Ah si le RSA-y-ya.... (mais pas de haut-commissaire de la république française en Alsace par exemple) hahahaha [email protected]

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus