Tahiti Infos

Les taux des crédits immobiliers baissent encore


L'aide à l’investissement des ménages permet d'obtenir jusqu'à 2 millions de francs d'aide du Pays pour l'achat d'un logement neuf.
L'aide à l’investissement des ménages permet d'obtenir jusqu'à 2 millions de francs d'aide du Pays pour l'achat d'un logement neuf.
PAPEETE, le 27 septembre 2015. Les chiffres des taux des crédits en Polynésie pour le deuxième trimestre 2015 viennent de tomber. Et le trimestre a encore battu un record pour les crédits immobiliers, qui chutent à 3,54% en moyenne. Du côté des entreprises, elles ont plus emprunté pour investir et moins emprunté pour compenser leurs problèmes de trésorerie.

Alors qu'au premier trimestre les taux des crédits immobiliers étaient déjà au plus bas depuis une génération, ils ont encore baissé au trimestre suivant. Ils atteignent maintenant 3,54%, contre 3,68% le trimestre précédent.

Nous vous en parlions en août dernier, cette baisse de taux est particulièrement intéressante pour les jeunes ménages qui cherchent à devenir propriétaires. D'abord les prix de l'immobilier ont baissé pendant la crise. Surtout, à des taux si faibles la somme qui peut être empruntée pour le même remboursement mensuel est tout simplement moitié plus élevée qu'il y a 10 ans. Et encore les taux restent-ils presque 1,2 points plus élevés qu'en métropole (ils s'établissaient à 2,34% en moyenne au même trimestre).

Il est possible qu'au deuxième trimestre un plus-bas ait été atteint. En effet, en métropole (où les taux sont publiés mensuellement), on voit que le plancher semble avoir été atteint en juin et les taux ont commencé une très lente remontée pendant l'été. La Polynésie pourrait suivre le mouvement assez rapidement. Malgré tout, la situation reste exceptionnelle pour les acheteurs potentiels, d'autant que l'aide du gouvernement pour les primo-accédant est toujours d'actualité.

Pour rappel, cette "aide à l’investissement des ménages" permet d'obtenir jusqu'à 2 millions de francs d'aide du Pays pour l'achat d'un logement neuf qui respecte certains principes, dont l'utilisation d'énergies renouvelables. Ce sont les banques qui font la demande pour les ménages car il nécessite de faire un emprunt. Et les banques exigent un CDI pour accepter de prêter, ce qui avait provoqué une polémique l'année dernière.

Malgré tout, cette concordance de facteurs favorables n'est pas passée inaperçue auprès des ménages, puisque la production de nouveaux crédits immobiliers a encore augmenté de 20% sur les trois mois…

En parallèle le trimestre a assisté à une reprise des crédits à la consommation, qui remontent de 16% en accompagnant une forte baisse des taux, qui descendent à 6,8%, contre 7,32% en début d'année.


Situation favorable pour les entreprises

Du côté des entreprises, le taux des crédits à moyen et long terme, généralement utilisés pour l'investissement, remonte de façon spectaculaire à 3,13%, après une chute temporaire à 2,43% au trimestre précédent, sans que l'IEOM n'explique pourquoi ce taux a connu cette baisse pendant trois petit mois. Peut-être une grosse opération à un taux préférentiel a pu fausser les chiffres précédents.

Parce qu'en pratique, les entreprises ne semblent pas avoir ressenti d'augmentation : la production de crédits à l'équipement des entreprises a même augmenté de presque 1,5 milliard sur le trimestre, soit +40% "à la suite d’importants investissements dans le secteur des transports et de l’entreposage, ainsi que dans le commerce". En parallèle, les crédits de trésorerie ont chuté de 58%. Donc les entreprises recommencent enfin à emprunter pour investir, au lieu d'emprunter pour survivre…

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Dimanche 27 Septembre 2015 à 19:42 | Lu 3741 fois