Tahiti Infos

Les sud-Américains ne convoyaient pas 680, mais 732 kilos de cocaïne


PAPEETE, le 18 février 2016 - Les trois ressortissants mexicains et colombiens arraisonnés à bord de leur voilier samedi par la frégate militaire Le Prairial au large des Gambier ont été placés en incarcération provisoire cette nuit à la maison d'arrêt de Nuutania.

Ils ont été présentés au juge des libertés et de la détention (JLD) à 1 h du matin ce jeudi au palais de justice de Papeete, après avoir été transférés par vol spécial de Rikitea où ils avaient été placés en garde à vue.
Un mandat d'amener a été délivré à leur encontre par le juge d'instruction vice-president de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Paris, qui récupère cette enquête complexe aux ramifications internationales.

Les trois hommes, âgés de 40 à 60 ans, sont restés muets devant le JLD. Et comme de tels convoyeurs ne sont pas à quelques dizaines de kilos près, ce ne sont pas 680 kilos mais 732 kilos de cocaïne qui ont finalement été découverts à bord de leur petit voilier de dix mètres samedi dernier au large de Mangareva. Une nouvelle pesée a en effet été effectuée par les forces de l'ordre.

La drogue, d'une valeur de 20 milliards de francs et conditionnée en ballots, se trouve toujours à bord du Prairial et vogue vers Tahiti où elle sera détruite.

Le voilier, lui, a été placé sous scellés, à l'ancre, devant la brigade de gendarmerie de Rikitea. Il sera vendu aux enchères par l'agence nationale de gestion des avoirs criminels.

Les trois hommes seront transférés de Nuutania vers une prison métropolitaine dans un délai de 15 jours. Le magistrat de la JIRS leur signifiera alors leur mise en examen pour tentative d'importation, exportation, détention et trafic de stupéfiants en bande organisée. Ils encourent 30 ans de prison devant la cour d'assises spéciale de Paris.


Rédigé par Raphaël Pierre le Jeudi 18 Février 2016 à 10:26 | Lu 2399 fois