Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Les stocks de vaccins en question



Tahiti, le 2 février 2021 - Tributaires du trafic aérien, les approvisionnements en vaccin assurés par l’État ralentissent, alors que le gouvernement prévoit une accélération de la campagne. Seules 2 340 doses sont arrivées ce week-end comme l’ont révélé nos confrères de la Dépêche de Tahiti, loin des 18 000 doses espérées par les autorités sanitaires pour fin janvier.

"Le rythme de la vaccination dépend du rythme de ravitaillement, je ne désespère pas qu’il augmente, et qu’au mois de septembre prochain on ait vacciné 40% de la population" indique le président Fritch, interrogé sur les difficultés d’approvisionnement, lors du point-presse du Pays sur les mesures d’urgence économiques et sociales.

Si le gouvernement Fritch veut profiter de la fermeture des frontières aux touristes pour accélérer la campagne de vaccination, les tensions sur les approvisionnements du vaccin semblent contrarier cet optimisme, comme l’ont souligné nos confrères de la Dépêche de Tahiti, annonçant dans leur édition d’hier la livraison ce week-end de "seulement 2 340 doses". Loin derrière les 14 625 doses du premier arrivage le 7 janvier. Par ailleurs, le ministre de la Santé, Jacques Raynal avait annoncé, lors du lancement de la première phase, un second arrivage de 18 000 doses prévu pour fin janvier.

Dans un communiqué diffusé hier, le haussaire n'a pas tardé à réagir, précisant que "le territoire bénéficie en ce début d'année" d’un total de "22 230 doses du vaccin Pfizer (6 doses par flacon)". Soit "un nombre de doses suffisant pour répondre aux besoins définis pour la première phase de vaccination". Si le haut-commissaire se veut rassurant, soulignant que "de nouvelles livraisons sont d'ores et déjà en cours de programmation et seront assurées par vols civils ou militaires", il précise tout de même que ces livraisons se feront "en fonction de l’évolution du trafic aérien entre la Polynésie et la métropole".

"Si nous recevons tout ce que l’on doit recevoir, nous aurons la capacité de vacciner jusqu’à la fin du mois,
nuance Jacques Raynal. Entre-temps, il faudra que nous en recevions d’autres pour poursuivre nos actions. D’autant que nous accélérons le processus de vaccination."

Lancement imminent de la phase 2

Une intensification qui paraît compliquée vu l’absence de visibilité sur les prochains arrivages. "C’est bien notre problème, mais nous l’intensifions quand même" commente Jacques Raynal, justifiant au passage des "lenteurs inhérentes à plusieurs facteurs", à l’instar de la "qualité du vaccin", "des ressources humaines" pour l’administrer, ou de la "sécurité des personnes".

Soumise au rythme des approvisionnements, la campagne de vaccination programmée en quatre phases en est encore à sa première phase qui vise les 75 ans et plus et les professionnels de santé. Si aucune échéance n’avait été donnée pour la fin de la première phase, le ministre de la Santé espère passer dès la semaine prochaine sur la phase 2 avec une augmentation du nombre de centres dédiés.
 

Rédigé par Esther Cunéo le Mardi 2 Février 2021 à 22:43 | Lu 2065 fois






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Mai 2021 - 20:44 ​Dresser les chiens détecteurs au fenua

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus