Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Les sacs de Faaone tombés d’un palangrier chinois



Photographie du "Han Yi 37" dont proviennent les sacs plastiques retrouvés à Faaone.
Photographie du "Han Yi 37" dont proviennent les sacs plastiques retrouvés à Faaone.
Tahiti, le 12 décembre 2019 – Les sacs plastiques retrouvés échoués mercredi midi à Faaone appartiennent à un palangrier chinois pêchant habituellement au large du Pérou et du Chili. Le consulat de Chine en Polynésie assure avoir demandé des explications aux administrations et sociétés de pêche chinoises.
 
La direction des affaires maritimes (Dpam) a identifié l’origine de la centaine de sacs plastiques retrouvés échoués mercredi midi sur une plage de Faaone à la Presqu’île. Selon les inscriptions chinoises relevées sur les sacs plastiques, la cargaison proviendrait du palangrier de 38,7 mètre Han Yi 37 enregistré en Chine dans le port de Zhoushan. Selon nos sources, le navire pêche habituellement au large des côtes sud-américaines, du Perou et du Chili. Tout comme le navire chinois pêchant les calamars dont les sacs avaient été retrouvés en début d’année à Hiva Oa. Vraisemblablement, ces sacs ont pu tomber accidentellement du navire et dériver en mer.
 
Le consulat de Chine en Polynésie française a en tous cas réagi jeudi dans un communiqué, indiquant avoir « immédiatement pris contact avec les agences maritimes locales pour recueillir les informations sur ce navire de pêche ». Le consulat explique que les sacs concernés servent spécifiquement à contenir de différents produits aquatiques. « Néanmoins, il est rare que des sacs de ce type, en ballot et non utilisés, tombent à l’eau. Les sacs sont soit tombés pour des causes de négligence des personnes à bord, soit pour une raison de mauvais temps et ont dérivé jusqu’ à cette plage de Tahiti », précise le communiqué.
 
Les administrations et les sociétés de pêche en Chine ont également été contactées par les autorités chinoises en Polynésie pour connaitre les détails de cette pollution. Dans son communiqué, le consulat de Chine a également tenu à rappeler que les administrations gouvernementales de pêche de Chine « exigent des navires chinois de pêche hauturière le strict respect des conventions internationales, le sens fort de la protection de l’environnement et des océans, et interdisent toutes actions portant atteinte à l’écologie océanique ».


Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 12 Décembre 2019 à 17:31 | Lu 4359 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 26 Mai 2020 - 22:27 Audition libre pour Temaru, pas plus…

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus