Tahiti Infos

Les revendications des pensions de famille de Maupiti (diaporama)


PAPEETE, le 11 mars 2015. Allongement de la piste de l'aéroport, adaptation du certificat de pilote lagonaire… Les pensions de famille ont adressé ce mercredi leurs revendications à la ministre des Outre-mer et au président du Pays.

« L'île de Maupiti a un potentiel extraordinaire », a souligné le maire de Maupiti, Woullingson Raufauore, dans son discours devant la ministre des Outre-mer et le président du Pays. Pour que ce potentiel se concrétise, il a insisté sur la nécessité d'allonger la piste de l'aéroport pour que des ATR 72 puissent s'y poser et d'améliorer la desserte maritime. Deux points importants aussi pour les pensions de famille. «Nous sommes approvisionnés seulement une fois par mois », a regretté Tati Salmon, de la pension Maupiti Paradise et tout nouveau président de l'association des pensions de famille de l'île.

Autre problématique soulevée par les professionnels du tourisme : le certificat de pilote lagonaire, dorénavant demandé aux pensions de famille qui veulent assurer les transferts entre l'aéroport et leur motu ou proposer des excusions dans le lagon. Mais cette formation a un « coût qui paraît excessif », a mis en avant Dawn Domingo de Tautiare Village qui a donc demandé au nom des autres professionnels que le texte soit adapté aux contraintes des pensions de famille.

Woullingson Raufauore, maire de Maupiti : « Des hypothèses sont à l'étude »

"La piste de l'aéroport est trop petite. Si nous voulons développer le secteur du tourisme, il faut rallonger la piste pour que l'ATR 72 puisse atterrir.
Plusieurs hypothèses sont à l'étude soit on remblaie 290 mètres voire 300 mètres ;ce qui poserait un problème au niveau de l’environnement, soit on dévie sa trajectoire et on étudie une nouvelle trajectoire, ça coûtera peut-être moins cher. "


Rédigé par Mélanie Thomas le Mercredi 11 Mars 2015 à 18:34 | Lu 1481 fois