Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les promesses de Nicolas Sarkozy à Gaston Flosse



Elu président de la République, Nicolas Sarkozy a promis à Gaston Flosse une nouvelle révision statutaire et la restauration de plusieurs dotations de l’Etat.
Elu président de la République, Nicolas Sarkozy a promis à Gaston Flosse une nouvelle révision statutaire et la restauration de plusieurs dotations de l’Etat.
PAPEETE, 17 octobre 2016 - Le Tahoera'a Huiraatira a acté vendredi soir son soutien à la candidature Nicolas Sarkozy, lors de la primaire à droite, en contrepartie d'une investiture Les Républicains aux trois candidats orange pour les législatives de 2017. Elu président de la République, Nicolas Sarkozy promet une nouvelle révision statutaire et la restauration de plusieurs dotations de l'Etat.

Le Tahoera'a prévoit de présenter les détails de cet accord lors d'une conférence de presse, mardi matin. Le parti politique de Gaston Flosse s’est réuni en grand conseil, vendredi soir à Erima, afin de valider "un accord d’association" conclu entre le Tahoera’a Huiraatira et le parti Les Républicains, en vue d’une action militante en Polynésie en faveur de la candidature de Nicolas Sarkozy pour la campagne de la primaire de la droite et du centre, en contrepartie d'une investiture Les Républicains aux trois candidats du Tahoera'a pour les législatives de 2017 puis d’une adhésion au groupe parlementaire de droite, en cas de victoire en juin prochain. Cet arrangement a été validé "à l'unanimité" par le grand conseil du parti orange, vendredi.

Le scrutin de la primaire de la droite et du centre aura lieu les 20 et 27 novembre prochains (19 et 26 novembre en Polynésie française).

Gaston Flosse a confirmé dimanche soir, invité du Grand JT de TNTV, que les demandes présentées à "M. Sarkozy, à travers un plan d’accords, ont pratiquement toutes été acceptées". Il a décrit Nicolas Sarkozy comme le candidat par défaut du Tahoera’a après qu’Alain Juppé ait refusé tout arrangement avec lui, en juillet dernier : "Donc il a refusé nos voix", analyse le vieux lion. "Or le Tahoera’a participe à toutes les élections. Puisque M. Juppé ne voulait pas de nos voix, nous avons décidé de nous reporter sur M. Sarkozy", explique-t-il en estimant que son parti pourrait représenter "un minimum d’une dizaine de milliers de voix", à la primaire de novembre. Ce scrutin offrira au parti orange l'opportunité de se compter.

Dans un courrier daté le 10 octobre, adressé à Gaston Flosse et publié dimanche sur le site Tahiti Today, l’ancien président de la République, encore à la peine dans les intentions de vote derrière Alain Juppé, liste les "grandes lignes" de son projet présidentiel pour la Polynésie : "Il s’agit de faire d’avantage confiance aux Polynésiens pour l’exercice de leurs compétences et le développement de leur territoire, tout en leur donnant les moyens de mener à bien leurs politiques publiques. Il s’agit aussi que la France assume enfin ses responsabilités en Polynésie au regard du fait nucléaire", affirme-t-il.

Nouveau statut d’autonomie

Elu président de la République, Nicolas Sarkozy s’engage dans un premier temps à réformer le statut d’autonomie de la Polynésie française par le biais d’une nouvelle modification constitutionnelle. On sait que Gaston Flosse propose une évolution du statut polynésien vers celui de Pays associé. "Je souhaite (…) que les grands principes du statut d’autonomie de la Polynésie française soient inscrits dans un titre spécifique de notre Constitution", annonce Nicolas Sarkozy. "Je suis persuadé que le temps des statuts imposés depuis Paris a vécu". Cette évolution vers ce qui ressemble à un statut de Pays associé serait engagée après consultation favorable des Polynésiens, par référendum local.

Cette évolution statutaire donnerait notamment à la collectivité la compétence pour délivrer des visas "touristiques et économiques" de court séjour, annonce le candidat à la primaire des 20 et 27 novembre prochains.

"Mais l’autonomie, ce n’est pas que du droit : encore faut-il avoir les moyens financiers de l’exercer", observe Nicolas Sarkozy. Aussi fait-il plusieurs promesses au titre des dotations Etat-Pays :

Défiscalisation : Il promet le maintien des outils de défiscalisation. Pour l’heure, le dispositif de la loi Lodeom est reconduit jusqu’en 2025.

"Dette nucléaire" : Nicolas Sarkozy promet le rétablissement de la Dotation globale pour le développement économique. La DGDE avait été conçue en remplacement du Fonds de reconversion de l'économie de la Polynésie française (FREPF) avant d'être abandonnée, en 2010, au profit de trois instruments financiers nouveaux : la Dotation globale d’autonome (DGA), la Dotation territoriale pour l'investissement des communes en Polynésie (DTIC) et le 3IF (3e instrument financier). En 2017 le total des transferts réalisés au titre de ces trois dotations d’Etat sera d’un peu plus de 17 milliards Fcfp. Nicolas Sarkozy promet cependant une DGDE restaurée, "sanctuarisée à 18 milliards Fcfp" et "gérée intégralement par les autorités de la Polynésie française".

Régime de solidarité : "L’Etat reprendra sa place dans le financement du régime de solidarité territorial, auquel il contribuait à hauteur de 3,5 milliards Fcfp", promet aussi Nicolas Sarkozy. C’est pourtant sous sa présidence que cette contribution avait été abandonnée par l’Etat en 2008.

Nucléaire : Nicolas Sarkozy emboîte le pas d’Alain Juppé et promet une révision de la loi Morin après "une large concertation avec les associations de victimes en Polynésie". Il annonce, comme son rival, "la suppression de la notion de risque négligeable" : "Il ne faut pas que l’Etat reconnaisse politiquement les victimes des essais nucléaires, pour ensuite empêcher leur indemnisation par des arguties administratives", justifie-t-il. L'ancien président de la République promet en outre de transférer l’arbitrage de la "nouvelle structure d’indemnisation" du ministère de la défense vers Matignon et le Premier ministre.

Electricité : Nicolas Sarkozy promet l’extension à la Polynésie de la Contribution au service public de l’électricité (CSPE) : "La Polynésie française, par les avancées qu’elle a permises en matière de recherche sur le nucléaire, permet à l’ensemble des Français de bénéficier d’une énergie meilleur marché qui si elle était produite à partir de ressources fossiles. Il me paraît donc normal que la Polynésie puisse bénéficier, elle aussi, des fruits de cette recherche, et donc d’une électricité à un prix comparable à celui de la France hexagonale", soutient-il aujourd’hui.

Education : "L'Etat doit reprendre sa place, aux côtés de la Polynésie, dans le financement de la construction" des établissements scolaires, affirme le candidat Sarkozy. Il promet une dotation rétablie à 1,8 milliard Fcfp par an. "La jeunesse de Polynésie doit pouvoir étudier dans des conditions matérielles similaires à celles des autres Français du territoire national".
Autre promesse du candidat à la primaire de la droite : l’installation en Polynésie française d’une université de la mer.

Reste, pour l’ancien président de la République, à franchir victorieux le cap de la primaire à droite, avant de se projeter vers l’élection présidentielle d’avril 2017 où il est statistiquement donné perdant au second tour face à Marine Le Pen. A l'approche de la primaire à droite, les enquêtes d’opinions le placent toutes loin derrière Alain Juppé, à au plus 30% d’intentions de vote au premier tour de ce scrutin préparatoire contre 42% en faveur du maire de Bordeaux.

Selon les règles fixées par le parti Les Républicains, le candidat victorieux à l'issue de ce scrutin deviendra le chef du parti et mènera la campagne pour l’alternance à l’élection présidentielle. En cas de défaite de Nicolas Sarkozy, Gaston Flosse a balayé toute incidence sur les engagements de Sarkozy, dimanche soir sur le plateau de TNTV : "Nous avons également rencontré le président du parti Les Républicains, M. Laurent Wauquiez, et nous avons conclu un accord d’association entre Les Républicains et le Tahoera’a Huiraatira (…) : même si Nicolas Sarkozy n’est pas élu président de la République, reste les engagements de Nicolas Sarkozy en tant que Les Républicains deviennent des engagements des Républicains et nous pensons que M. Juppé aura cette responsabilité également, en tant que membre des Républicains, de réaliser ces engagements pris par Nicolas Sarkozy".

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 17 Octobre 2016 à 10:52 | Lu 7140 fois






Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

74.Posté par Toerau le 07/11/2016 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non Emere/Tutua, inutile de nous balancer vos vérités qui n’en sont pas. Inutile aussi de nous insulter et nous considérer comme des étrangers chaque fois que l’on ose ne pas partager vos idées. Libre à vous de continuer à gober ce que vous voulez. Cela dit, notre poids fiscal est –comparativement- plus lourd chez nous qu’en métropole. Rien que sur les droits d’importation il y a déjà 35% de fiscalité qui nous est prélevé en plus de la TVA et sans que beaucoup s’en rendent compte. Ceci additionné aux autres prélèvements obligatoires, alors que nous ne payons aucune mission régalienne, libre à chacun de réfléchir, d’analyser et de croire ce qu’il veut.

73.Posté par emere cunning le 07/11/2016 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Toto, zozo, Maxo, Maito & co,
Un simple poteau indiquant STOP AUX MENSONGES, et miracle, vous auriez ennnnfin compris ? J’ai du mal à le croire. Et pour votre malheur et bien que vous continuez à les zapper SANS COMPLEXES, même VOS EXPERTS DE L’IEOM aboutissent aux mêmes conclusions que nous. You’re not blind, you’re just DISHONEST. Profiteurs vous êtes nés, profiteurs vous mourrez comme on le constate chaque jour qui passe. Sans, bien sûr, mettre toutes les entreprises privées dans le même sac à poux que vous.

72.Posté par tutua le 06/11/2016 16:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P72 Toto
si nous nous cassons nous mêmes, alors pourquoi en faire tout un plat ? tu n'as pas l'air convaincu de ce que tu avances ...

71.Posté par Toto le 06/11/2016 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Emere & Tutua, On l’a compris ; débattre avec vous c’est débattre avec un poteau indicateur, vous êtes imperméables à toute logique et réfractaires a tout changement. Mais ce qui vous caractérise le mieux en dehors de vos multiples complexes, c’est que vous n’avez besoin de personne pour vous casser vous-mêmes. Il suffit juste de vous laisser vous exprimer ! Vous incarnez et claironnez brillamment tout ce qui ne passe plus de nos jours. Vous êtes avec vos idées les raisons du rejet public. Celui que vous subissez et dont vous êtes la cause. Vos idéaux et vous mêmes expliquent l’effondrement retentissant de vos partis respectifs. Surtout ne changez rien !

70.Posté par emere cunning le 04/11/2016 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Rick, Max, toto, Maito & co
on se calme, ce n’est pas moi qui le dis mais VOS EXPERTS DE L’IEOM. Ils pointent du doigt ces « acteurs privés » qui s’enrichissent à vendre au Pays des services à prix d’or, à faire/défaire/refaire les ronds-points et routes avec l’argent collecté sans qu’ils aient à sortir un sou vaillant et frais de leurs poches, pas même pour leur Cayenne. Nous savons bien quels privés créent et produisent des richesses sans rien réclamer, comme vous. Alors, arrêtez de cocoricoter et répéter toujours la même chose.
Evident que la fiscalité en France est plus lourde qu'ici, ce qui explique les légions de fraudeurs et évadés fiscaux là-bas, et que vous ayez tous rappliqué.

69.Posté par Maito le 03/11/2016 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Emere Cunning : C’est faux ce que vous racontez au sujet de notre fiscalité. Vous négligez le fait que nous consommons 98% de produits importés qui à l’arrivée sont sujets à un prélèvement à minima de 35% de taxe sur la valeur coût marchandise plus fret. Dans un pays comme le nôtre on devrait développer son industrie du tourisme en étant un vrai port franc, toutes les marchandises hors taxe pour attirer les touristes et pour le plus grand bonheur des populations. Vous attendez les privés pour prendre le relais des investissements publics ? Ha ha ha vous me faites rire ! Vous parlez des mêmes privés que vous traitez de tous les noms ? Vous êtes des vrais chaplins.

68.Posté par Toto le 03/11/2016 09:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P66 Prélèvements raisonnables dis-tu ? Il a aussi été dit par l’IEOM dans un rapport qui date maintenant de quelques années, que lorsque tu additionnes toutes les composantes de notre fiscalité directe et indirecte, nous avions un poids fiscal qui était non-seulement le plus injuste au monde mais plus lourd que celui en métropole. Le truc, c’est qu’à première vue les gens ne voient que du feu, ils pensent que notre coût de la vie n’est dû qu’aux énormes marges que se prennent nos commerçants en omettant de comprendre que dans tout ce que l’on consomme, on nous répercute une énorme part de fiscalité indirecte prélevée en plus et en amont de la TVA.

67.Posté par Max le 03/11/2016 08:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Emere & Tutua: Bien que nous soyons tous des contribuables qui payons des taxes, TVA, impôts directs et indirects, bien que nous tous du public et du privé mettions la main à nos poches pour nourrir le budget du pays, comprenez que l’origine intrinsèque de l’argent, est et restera toujours ici comme ailleurs, le fruit du travail du secteur privé. Ce sont eux qui fournissent la soupe, la table et les couverts. Alors que partout au monde on leur tend le tapis rouge, vous avez choisi de cracher dans la soupe et sur ceux qui la produisent, …Ne soyez donc pas étonné si rien ne se profile à l’horizon 2017 et bien au-delà, assumez-le, car ce n’est que le fruit de votre politique.

66.Posté par Rick le 03/11/2016 07:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P64, 65, 66 et 67 Emere/Tutua : Vos commentaires ne font que confirmer votre ignorance. L’origine de l’argent qui nous permet encore d’avoir une commande publique provient à 95% du contribuable privé métropolitain, car comprenez enfin que le secteur public ne produit pas de richesse. Ca, on le voit bien, vous n’arrivez toujours pas à digérer et percuter. Bref, nos seuls et uniques moyens proviennent de ceux que vous critiquez, dénigrez et insultez. Vous agissez tels des répulsifs à l’investissement privé et avec ça vous vous plaignez qu’ils n’investissent pas ? Vous êtes pathétiques. Tant que vous ferez partie du paysage, il n’y aura pas d'investissement privé.

65.Posté par emere cunning le 02/11/2016 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Max (p 52),
Euhhh, one last. En parlant de racisme, je suivais un débat sur l'Afrique qui s'éveille (après la Chine qui a vite montré à tous ceux qui dénigraient les chinois ce qu'ils valaient). Epoustouflant d'entendre ces politologues et écrivains frrrrançais affirmer que les africains doivent comprendre QU'IL LEUR EST INUTILE DE FAIRE DES ETUDES UNIVERSITAIRES, pour un tas de raisons d'une mesquinerie... bien frrrrançaise. Et l'autre de confirmer qu'ils devraient effectivement laisser les études supérieures à d'autres (suivez mon regard) ajoutant "savez vous que les africains sont les meilleurs... maçons au monde" ! Et je m'arrête là, mais c'était un vrai régal. Même pas honte les potihologues !

64.Posté par emere cunning le 02/11/2016 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Max, Rick, Karl
De deux, l’argent des contribuables qui remplit nos caisses est celui de la TVA et autres impôts directs dont vous ne voulez pas bien que, comparativement, raisonnables ; et ça se comprend, impossible de frauder, tout le monde y passe. Vous préfèreriez de loin un impôt sur le revenu, et pour cause, la fraude ça vous connaît, les fraudeurs ne se comptent plus chez vous en France. J'en conclus, logique, que vous n’avez pas un sou à investir dans ce pays, vous n’êtes là que pour vous empiffrer de la bonne soupe qui vous est servie par l’actuel gouvernement. Qui remet ça avec les mêmes boites pour 2017, et un petit saupoudrage par ci par là, élections obligent. Quant aux vrais chantiers qui créeraient DES EMPLOIS, ils attendront, comme nos jeunes.

63.Posté par emere cunning le 02/11/2016 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Max, Rick, Karl,
Hahaha, comique comme vous répondez en chœur, et nous servez tous trois le même blabla !!!
Je vous invite à lire le récent compte-rendu de la conférence de presse du nouveau DG de l’IEOM que vous prenez soin de zapper : « les CONDITIONS de la reprise sont là », sauf qu’on attend « les privés pour prendre le relais des investissements publics ». Et de constater que, « POUR L’HEURE, ET après avoir rencontré les acteurs du privé, rien ne se profile » à l’horizon 2017, alors que « les banques disposent de liquidités importantes ». Et d'une, c'est donc bien aux investissements du Pays que nous devrions un « frémissement » de croissance, SANS NOUVEAUX EMPLOIS... c'est peine perdue, tout est voué à finir dans vos poches.

62.Posté par tutua le 01/11/2016 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P52
raciste moi ? et toi de quel droit tu es assis à cette table ?
quant à ton développement sur la soupe, tu es vraiment au ras du ras des pâquerettes.

61.Posté par Max le 01/11/2016 07:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P62 : C’est bon signe que ça te fasse rire, je reste persuadé qu'on peut encore te sauver et te libérer des chaines que ton gourou te fais porter.

60.Posté par tutua le 30/10/2016 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Max P 52
tu m'as bien fait rire, mais tes niaiseries en disent long sur tes capacités, au plaisir de ne plus te lire ...

59.Posté par Karl le 30/10/2016 08:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P57 : C’est drôle cette idée que tu nous balances. Si d’après toi les contribuables crachaient dans la soupe….eh ben il suffirait aux contribuables de garder leurs sous dans leurs poches et ne plus contribuer pour ne plus fournir la soupe dans laquelle tant de gens crachent. Je ne te raconte pas le résultat ! Cela dit, ce serait plus logique et bien plus pratique tu ne crois pas ? C’est là que tu te rends compte qui, au bout du compte, est le vrai boss. C’est vrai que tu n’as pas l’air de bien comprendre comment fonctionne le schmilblick et que les politique se doit de respecter et de rester toujours au service du peuple, car c'est lui le boss, pas le politique.

58.Posté par Rick le 30/10/2016 07:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Emere P57 : C’est tout de même incroyable mais compréhensible cette faculté que vous avez, vous les politiques et apparatchiks associés, à persévérer dans votre clanisme et esprit mouton. Il serait bon que vous vous rendiez compte que notre société a évolué et à beaucoup changé. L’hyper connectivité nous aura ouvert les yeux et les oreilles. Elle nous aura aussi permis de développer notre libre pensée et d’avoir le sens critique. Oui Emere ou Tutua, comprenez enfin que vos histoires et attitudes sont d’un autre âge, plus vous vous debattez, plus vous vous enfoncez dans ce qu’est devenu pour nous tous, des histoires et des attitudes obscènes et intolérables.

57.Posté par Max le 29/10/2016 14:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P57 Mais non Emere, la stratégie de tout nier et de tout inverser ça ne prend plus. D’autant que tout le monde l’a plus ou moins compris ; La soupe, c’est le contribuable du secteur privé qui la produit, car ils sont les seuls à produire de la richesse ici comme partout ailleurs. Alors on ne va tout de même pas cracher sur le fruit de notre propre sueur ! Alors, a moins que tu sois des ceux convaincus que le fric pousse sur les arbres, prend donc deux secondes et réfléchis d'où ça vient et qui le produit, qui gère les prélèvements, comment c'est distribué, par qui, en faveur de qui et pourquoi. Apres cette réflexion tu pourras surement répondre; Qui crache dans la soupe ?

56.Posté par santucci le 28/10/2016 21:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

55.Posté par emere cunning le 28/10/2016 09:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Max,
relisez-vous, c'est vous qui crachez dans la soupe, JAMAIS CONTENTS, JAMAIS REPUS. Vous critiquez et insultez nos élus, mais vous ne tolérez pas la plus petite critique et réponse des autres. Tu peux sortir ta calculette, ce n'est sûrement pas la Polynésie qui endette la France, mais bien les acquis sociaux que vous vous êtes octroyés par vos syndicats, sans compter que les 3/4 de la contribution -aux français que nous ne sommes pas, à vous lire - repartent dans les poches de vos fonctionnaires. Aue, tupohe atu.
@ Tutu'a,
et combien nous ont coûté ses "responsabilités" de président en vadrouille à NY avec sa clique ? Incroyable, G Flosse doit rendre des comptes pour des emplois créés, et Oscarito se payent des balades, en toute impunité.

54.Posté par emere cunning le 28/10/2016 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Santucci,
homme ou femme, vous m'avez comprise. Nous payons tous des impôts et je ne comprends pas que vous soyez à ce point aigrie (je vous lis) alors que vous aviez un bon emploi.
G Flosse a renoncé à diriger l'affaire florissante de son père pour enseigner sans se ménager une minute. Et alors que ce dernier lui avait offert une des rares Harley Davidson de l'île, il a du s'acheter cette vieille mobylette pétaradante autour de laquelle vous brodez sans honte. Moi je l'ai vu la pousser pour la démarrer avec ses jumelles juchées à l'avant et à l'arrière, comme j'ai vu vos hommes en blanc sur cet unique (à l'époque) court de tennis qui leur était réservé. Allez, ravalez vos mensonges.

53.Posté par Max le 28/10/2016 06:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P53 : Tutua, serais-tu à court d'arguments ? En tous cas merci, les lecteurs apprécieront la qualité, le niveau et la véritable nature qu’est la vôtre.

52.Posté par tutua le 26/10/2016 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P43
emere, les enfants d'Oscar ne fument pas, ni cigarettes, ni paka.
quant à Oscar, il a fait face à ses responsabilités de président, il a ramené tout le monde à la maison.

51.Posté par tutua le 26/10/2016 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P52 Max
c'est aussi ton droit d'être stupide, mais ça je te le laisse ...

50.Posté par Max le 26/10/2016 08:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Emere P48 ; Tutua et toi vous critiquez et crachez allègrement dans la soupe qui vous nourris sans même savoir qui, comment et avec quoi est faite la soupe dont c’est vous qui vous êtes gavés tous seuls et sans avoir jamais bougé une fesse de votre chaise ! Vous bouffez, vous exigez, vous critiquez et crachez sur la pitance qui vous est servie en jetant les couverts et la vaisselle sur la tête du cuisinier. Endettés peut-être, mais la bouffe vous est servie quand même, non ? Alors dis-toi que les temps changent et que le contribuable évolue. Comme beaucoup d’autres ils ne veulent plus jamais voir d’incompétents aigris et racistes assis à leur table. Plus jamais. C'est leur droit, non ?

1 2 3
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Décembre 2018 - 16:47 Pascale Taurua, parcours d’une artiste peintre

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués