Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les pays ACP en Papouasie-Nouvelle-Guinée la semaine prochaine : Fidji à l’ordre du jour



Les pays ACP en Papouasie-Nouvelle-Guinée la semaine prochaine : Fidji à l’ordre du jour
BRUXELLES, mercredi 14 novembre 2012 (Flash d’Océanie) – Les dirigeants des pays océaniens membres du groupe ACP (Afrique, Caraïbe, Pacifique) se réuniront en Papouasie-Nouvelle-Guinée le 21 novembre 2012 avec comme points saillants à leur ordre du jour la question de Fidji et de sa participation venir aux réunions de ce groupe planétaire étroitement associé à l’Union Européenne.

La question avait été récemment abordée à l’occasion du sommet annuel des dirigeants du Forum des Îles du Pacifique (FIP), à Rarotonga (îles Cook), sur fond de maintien de l’exclusion (depuis début mai 2009) de Fidji, depuis le putsch de décembre 2006.
Alors que les dirigeants océaniens n’étaient pas allés jusqu’à réadmettre Fidji, exclu pour non retour rapide à la démocratie, au sein du FIP, ils avaient néanmoins évoqué une solution médiane : la participation de Fidji à d’autres réunions régionales, y compris les Océaniens membres des ACP (les deux groupes sont quasiment identiques).
Cette réunion des « P » des ACP, sous une étiquette autre que celle du Forum et avec comme médiateur désigné la Papouasie-Nouvelle-Guinée (les deux pays sont par ailleurs membres du Groupe Mélanésien Fer de Lance, qui rassemble aussi Vanuatu, les îles Salomon et le mouvement politique indépendantiste FLNKS de Nouvelle-Calédonie), pourrait ainsi permettre de lancer un signal de bonne volonté et de « compréhension » vis-à-vis de cet archipel, qui promet toujours des élections pour le dernier trimestre 2014.
En amont de cette réunion, une question demeure toutefois en suspens : celle de savoir si le Contre-amiral Premier ministre Franck Bainimarama, officiellement invité par le chef de l’exécutif papou, Peter O’Neill, lors de sa récente visite à Fidji, fera le déplacement ou pas.
Fidji a fait valoir, depuis plusieurs années que lui interdire de participer à des réunions régionales ou infernales de type ACP ou les négociations commerciales toujours en cours entre ACP et UE, sous l’égide du Forum, revenait à enfreindre ses droits en tant que pays souverain.

Concernant les négociations visant à aboutir à un accord e bloc entre Pacifique et UE, sous le nom générique d’Accord de Partenariat Économique (APE), de nombreux dirigeants de la zone ont déjà clairement exprimé leur point de vue : Fidji, en tant qu’acteur économique régional incontournable, doit pouvoir y participer, faute de quoi ces réunions seraient considérées comme vides de sens et de substance.


pad

Rédigé par PAD le Mardi 13 Novembre 2012 à 21:46 | Lu 345 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués