Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Les murs végétaux du fenua accrochent la Startup Cup



Les lauréats de l'édition 2020 de la Startup Cup, avec Stéphane Chin Loy, président de la CCISM et les responsables de l'incubateur Prism.
Les lauréats de l'édition 2020 de la Startup Cup, avec Stéphane Chin Loy, président de la CCISM et les responsables de l'incubateur Prism.
Tahiti, le 20 janvier 2021 - Prism, l'incubateur de startups de la CCISM, a présenté mercredi les quatre lauréats de la Startup Cup. Le premier prix est revenu à Loïc Aoustin et son projet de murs végétaux composés notamment à base de bourre de coco. 


Depuis 2018, la Startup Cup, organisée par Prism, l'incubateur de startups de la Chambre de commerce, des services et des métiers (CCISM), est l'occasion pour des entrepreneurs qui sont encore hésitants de faire émerger leur projet, d'imaginer de nouveaux concepts et de se lancer concrètement dans l'aventure entrepreneuriale. Pour ce faire, pour cette nouvelle édition, les candidats ont bénéficié pendant quatre mois d'un accompagnement des équipes de Prism. Au programme des formations, des sessions de co-développement entre pairs et des rencontres et retours d'expériences d'entrepreneurs.
 
À l'issue de ces quatre mois, c'est Loïc Aoustin et son projet de murs végétaux qui a décroché mercredi le premier prix du concours et la somme de 140 000 Fcfp. "L'idée est de créer des murs végétaux composés notamment à base de bourre de coco. On sait que la bourre de coco habituellement est jetée et brûlée et le but avec mon projet c'est de la valoriser", explique l'heureux gagnant (lire encadré). "Le fait de travailler avec d'autres jeunes entrepreneurs, ils sont là à te dynamiser, à te donner d'autres idées auxquelles tu n'aurais pas forcément pensé au départ, ça a été très important pour moi. Très honnêtement le co-développement et le travail en équipe ont été cruciaux pour mon projet."
 
Trois autres entrepreneurs ont également été récompensés. Le deuxième prix est revenu à Taua Tuarau pour son projet "Haeha'a Herbs". Un projet de culture biologique et de transformation artisanale de plantes aromatiques et médicinales. "On espère pouvoir lancer avant la fin de cette année nos premières tisanes", a déclaré  l'intéressée. Le troisième prix est décroché par Vaimere Homai pour son projet "Gaia", une crèche éco-responsable. Et enfin le quatrième et dernier prix a été remporté par Roti Pavaouau pour le projet "Umukai", un service de livraison de paniers d'ingrédients et recette de dîner rapide et facile à préparer.

"Donner l'étincelle aux jeunes pour se lancer"

Stéphane Chin Loy, président de la CCISM, a participé mercredi à la remise des prix de la Startup Cup. L'occasion pour ce dernier de féliciter les lauréats et d'insister davantage sur le soutien aux jeunes entrepreneurs. "Nous allons aller plus loin dans le soutien aux startups", a notamment déclaré Stéphane Chin Loy. "L'incubateur Prism va fêter ses cinq ans et le Pays a comme projet de construire un grand DigiPol. D'ici 2 à 3 ans on devrait avoir plus d'espaces consacrés à ces jeunes entrepreneurs et à leurs idées innovantes. Nos jeunes Tahitiens, il faut juste leur donner l'étincelle pour se lancer dans leur projet."

Loïc Aoustin, porteur du projet "Les murs végétaux du fenua" "L'idée ensuite, c'est de faire évoluer le mur végétal en fa'a'apu vertical"

En quoi consiste votre projet ?
"Mon projet est de créer des murs végétaux à base de bourre de coco. L'idée au départ, c'est de valoriser la bourre de coco qui est habituellement jetée et brûlée. Aussi, avec ces murs végétaux, l'objectif c'est d'améliorer la qualité de vie en ville. Les murs végétaux rafraîchissent l'air ambiant et sont de très bons isolants. Pour se prémunir aussi contre les inondations, le système de murs végétaux est intéressant quand on l'installe à des endroits stratégiques. On récupère l'eau de pluie pour la stocker dans des citernes pour après la réinjecter dans les murs pour créer un circuit fermé.  L'idée ensuite aussi, c'est de faire évoluer ce concept de mur végétal en fa'a'apu vertical."
 
Quand comptez-vous vous lancer ?
"En ce moment, je recherche un terrain où installer ma pépinière et faire pousser mes plantes. Mais je suis déjà prêt. Je peux déjà fournir des murs végétaux. J'ai déjà des prototypes qui sont prêts mais aujourd'hui je suis obligé d'acheter des plantes. Et pour faire baisser le coût de revient, ça serait bien si je pouvais avoir mes propres plantes. En attendant, ce prix de 140 000 Fcfp va me permettre de faire une étude sur le rendement énergétique de mon mur végétal. L'idée, c'est de modéliser mon mur sur tout un pan d'immeuble et d'estimer l'économie d'énergie en termes de climatisation."

Les lauréats

1er prix : Loïc Aoustin pour "Murs végétaux du fenua", a reçu la somme de 140 000 Fcfp. Le design végétal au service de la réduction énergétique.

2e prix : Taua Tuarau pour "Haeha'a Herbs", a reçu la somme de 120 000 Fcfp. Haeha'a Herbs est un projet de culture biologique et de transformation artisanale de plantes aromatiques et médicinales.

3e prix : Vaimere Homai pour "Gaia", a reçu la somme de 100 000 Fcfp. Gaia est un projet de crèche éco-responsable orienté notamment sur l'économie circulaire.

4e prix : Roti Pavouau pour "Umukai", a reçu la somme de 80 000 Fcfp. Umukai est un service de livraison de paniers d'ingrédients et recette de dîner rapide et facile à préparer.

Rédigé par Désiré Teivao le Mercredi 20 Janvier 2021 à 18:57 | Lu 1739 fois

Tags : STARTUP





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 1 Août 2021 - 20:40 Les ‘Opea’a de Tahiti sont-elles uniques ?

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus