Tahiti Infos

Les moucherons envahissent les Gambier, la population demande de l'aide


Mangareva, le 30 mai 2021 - Depuis plusieurs semaines, la population de l'île est envahie dès la tombée de la nuit  par des nuées de moucherons. Une centaine de personnes ont déjà eu recours à des soins infirmiers pour des problèmes d'asthme ou d'yeux rougis.
 

Après les escargots géants dAfrique, une nouvelle espèce invasive est apparue : les moucherons. Omniprésents à certaines périodes, cela fait 2 semaines quils envahissent chaque habitation à la tombée du jour, cherchant une source de lumière. Dès 16h00, les habitants de l’île senferment chez eux pour essayer de limiter leur entrée. Daprès ScolastiqueTekopunui, habitante de l’île, "On est obligé de senfermer dans la maison et d’éteindre toutes les lumières à lintérieur puis laisser une lumière allumée à lextérieur, cest affreux ! On a changé nos habitudes quotidiennes, on mange vers 16h30 pour ne pas avoir les moucherons dans nos repas, et parfois on étouffe dans la maison car il ny a plus de courant dair On demande de laide à la Santé pour pouvoir avoir des gouttes pour les yeux mais aussi de laide à l'Environnement pour que lon sache ce quil faut faire pour que ça sarrête."


Après limpact sur la vie quotidienne, cette augmentation dinsectes en a un aussi négatif sur le tourisme au sein des pensions de famille. "Nous avons été obligés de faire des aménagements extérieurs pour que nos clients soient moins gênés le soir, lheure du dîner est avancée mais les clients ne peuvent pas pleinement profiter de notre cadre et de leur séjour, cest dommage" daprès le gérant de la pension de famille Maroi, Michel Teakarotu.


Une gêne quotidienne, doublée d'un problème de santé

 

Linvasion des moucherons a causé chez certains habitants des problèmes de santé. Dans les yeux, le nez ou la bouche ils provoquent notamment, chez les enfants, des cas dasthme. Le médecin Guy Tehio a constaté une augmentation des cas dasthme et doeil rouge directement liée aux moucherons: "Il y a eu énormément de réactions allergiques de conjonctives, dobstructions nasales et des cas dasthme". Cest environ une centaine de cas que linfirmerie a dû traiter ces trois dernières semaines, dont une trentaine de cas préoccupants.

Des échantillons ont été prélevés par linfirmerie sur quelques patients pour être envoyés à Tahiti pour être examinés par les bureaux de veille sanitaire qui pensent que la présence de moucherons nest d'aucune gravité pour la santé de l’être humain, daprès le taote. Les habitants attendent des réponses et aimeraient obtenir de laide venant des organismes compétents afin de pouvoir retrouver une vie sans moucherons.


Rédigé par Shana Boosie-Mu le Dimanche 30 Mai 2021 à 11:38 | Lu 2165 fois