Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Les militants anti-porcherie devront encore attendre



Tahiti, le 28 juillet 2021 – Les militants de Paruru Te Arutaimareva avaient formé une demande en référé pour suspendre l’installation et l’exploitation d’un élevage industriel de porcs sur le plateau de Taravao. Le tribunal a ordonné un renvoi d’audience au 9 août prochain.
 
Le juge des référés devait se prononcer mercredi matin sur la demande faite par l’association Paruru Te Arutaimareva de suspendre l’arrêté du ministère de la Culture et de l’Environnement du 3 mai 2021. Ce même arrêté, qui autorisait Bruno Wan à installer et exploiter un élevage industriel de 2 000 porcs sur le plateau de Taravao.

Les avocats des différentes parties ont demandé un renvoi de l’audience, fixée au 9 août à 10 h 30. La direction de l’environnement (DIREN) a rendu plus tardivement certains documents, et transmis de nouvelles études d’impact. L’un des représentants en demande n’a pas pu travailler sur toutes les pièces, qui pour certaines, ont été reçues dans la nuit : “Toute mon argumentation est à refaire”.

L’association anti-porcherie, avec sa présidente Martine Landé, était présente au tribunal administratif. Elle compte mettre à profit ces 12 jours de délai supplémentaire pour compléter le travail de dossier entamé avec son avocat, Me Fidèle. Hubert Konn, l’un des membres, nous précise que de nouvelles demandes ont été formulées pour davantage de transparence sur le projet : “A la mi-juillet, nous avons demandé à la Société polynésienne de l’eau, de l’électricité et des déchets (SPEED) la géolocalisation d’une fosse d’enfouissement des cadavres porcins. Ils nous ont répondu qu’elle se trouverait au niveau d’une nappe phréatique… Une autre demande a été formulée à la commission des installations classées (CIC), mais elle est restée sans réponse”.

Peu importe l’issue, les militants ne s’arrêteront pas à la suspension de l’arrêté mais demanderont son annulation : “L’autonomie alimentaire oui, mais pas au détriment de la nature et de la population, et pas sur le plateau de Taravao”.

 

Rédigé par Valentin Guelet le Mercredi 28 Juillet 2021 à 19:20 | Lu 2447 fois






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Septembre 2021 - 19:40 ​Comment s'organise la rentrée

Vendredi 17 Septembre 2021 - 18:32 L’OPH affiche 14 milliards de projets

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus