Tahiti Infos

Les feux de voitures électriques, un nouveau défi pour les pompiers américains


Sacramento Metropolitan Fire District / AFP
Sacramento Metropolitan Fire District / AFP
New York, Etats-Unis | AFP | jeudi 30/06/2022 - Une voiture qui s'enflamme plus de trois semaines après son arrivée à la casse, 17.000 litres d'eau, la construction en urgence d'un mini-bassin pour immerger les batteries électriques: l'incendie d'une Tesla début juin a pris de court les pompiers du district de Sacramento. 

Eteint, le feu n'arrêtait pas de reprendre. Même après avoir renversé la voiture sur le côté et dirigé l'eau directement sur les batteries. 

"On ne s'attendait pas à rencontrer tant de défis" pour maîtriser les flammes, raconte Parker Wilbourn, capitaine de sapeurs-pompiers dans l'agglomération californienne. 

Avec de plus en plus d'hybrides et électriques en circulation, "on entre dans une nouvelle ère des incendies, on doit s'adapter et trouver des solutions", estime-t-il. 

Parce que "chaque seconde compte" lors d'un incident, General Motors (GM) a annoncé jeudi étendre son programme de formation des premiers secours aux interventions sur des véhicules électriques aux Etats-Unis et au Canada. Le groupe commercialise actuellement quatre modèles dans cette catégorie et ambitionne d'en proposer 30 d'ici 2025.

Le but est de fournir des informations techniques sur les batteries, de partager les meilleures pratiques et de "dissiper les idées reçues", explique un communiqué: penser par exemple à couper le moteur puisque celui des véhicules électriques ne fait pas de bruit, ou lutter contre l'idée qu'il ne faut pas mettre d'eau sur les batteries.

Les véhicules électriques et hybrides restent encore très minoritaires sur les routes américaines, mais ils représentaient près de 10% des automobiles achetées aux Etats-Unis l'an dernier selon le cabinet Cox Automotive.

L'agence américaine chargée de la sécurité routière (NHTSA) estime n'avoir pas suffisamment de données sur les incendies de voitures dotées de batteries électriques pour tirer des conclusions. 

Mais ces derniers ne sont a priori pas plus fréquents ou dangereux que ceux de voitures à essence, assure l'Association nationale de protection contre les incendies (NFPA). 

Ils nécessitent en revanche des procédures particulières, ajoute l'organisation qui propose depuis 2010 des formations spécifiques.

"Emballement thermique" 

Il faut en général beaucoup plus d'eau, entre 11.350 litres et 30.300 litres environ selon un guide préparé par Tesla à l'attention des premiers secours. Ce qui n'est pas forcément facile dans les zones rurales où il n'y a pas de bouches d'incendie.

Il est aussi fréquent que des batteries prennent à nouveau feu plusieurs heures, voire plusieurs jours, après l'incident initial, à cause d'un phénomène dit "d'emballement thermique" qui peut se produire dans les batteries lithium-ion endommagées. Tesla recommande de surveiller la température des batteries pendant au moins 24 heures après un feu.

"Les pompiers sont habitués aux risques" liés à l'électricité, remarque Michael Gorin de la NFPA. "Mais pas dans une voiture."

Les constructeurs sont dans l'obligation de publier un guide à l'usage des premiers secours pour chaque modèle qu'ils produisent. 

Dans un rapport publié fin 2020, l'agence américaine chargée d'enquêter sur les accidents de transports (NTSB) recommandait aux fabricants de véhicules dotés de batteries lithium-ion de suivre un même format, avec des informations spécifiques sur la façon d'éteindre et de surveiller un incendie.

Début juin, elle a souligné que seulement huit constructeurs sur les 22 concernés avaient complètement intégré ses recommandations.

Des pompiers arrivent sur des scènes d'accident "et ne savent pas quoi faire", remarque Michael Brooks, responsable juridique du Centre pour la sécurité automobile. "Comment évacuer un passager d'un véhicule électrique en feu? Comment connaître la manière dont le feu peut se propager?"

Comme les voitures traditionnelles, celles équipées de batteries peuvent aussi prendre feu à l'arrêt.

GM a conseillé l'été dernier aux propriétaires de certaines Chevrolet Bolt électriques de ne pas les garer à l'intérieur ni de les charger sans surveillance pendant la nuit, avant d'engager un rappel massif du modèle. 

Des défauts sur des batteries fabriqués par le groupe sud-coréen LG pouvaient, dans certaines circonstances, déclencher des départs de feu. GM a finalement dû suspendre la production de la Bolt pendant plusieurs mois.

La NHTSA a engagé en avril une procédure spécifique sur les batteries de LG, impliquées dans plusieurs rappels des marques Volkswagen, Chrysler (Stellantis), Hyundai, GM et Mercedes.

Tous les genres de transports propulsés par des batteries électriques sont concernés: pour éviter les incendies, l'agence supervisant les logements sociaux à New York a proposé d'interdire dans les appartements et parties communes tous les vélos électriques ou batteries de vélos électriques, au même titre que les mobylettes.

le Jeudi 30 Juin 2022 à 04:59 | Lu 719 fois