Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les femmes samoanes auront 5 sièges réservés au Parlement



La parlement de Samoa
La parlement de Samoa
APIA, lundi 24 juin 2013 (Flash d’Océanie) – Le Parlement de Samoa a entériné samedi 22 juin 2013 un amendant à la Constitution de cet archipel, autorisant ainsi désormais que dix pour cent (cinq) des sièges de l’assemblée soient réservée à des femmes, rapporte ce week-end le site en ligne Talamua.
Lors d’un vote à l’assemblée, samedi, cet amendement constitutionnel a été adopté à l’unanimité, plus que les trois cinquièmes nécessaires.
« C’est une nouvelle aube pour les femmes », a commenté le Président du Parlement, La’auli Leuatea Fosi, sous un tonnerre d’applaudissements.
Le parlement samoan comporte actuellement 49 sièges.
En matière de mise en œuvre de cet amendement, l’amendement a prévu la flexibilité en fonction des situations : si au moins cinq femmes sont élues, elles viendront occuper cinq des 49 sièges existants.

Mais ce texte prévoit aussi que même en cas de l’élection de moins de cinq femmes, voire même l’absence de femmes élues selon l’ancienne règle, alors les cinq sièges réservés seront des sièges nouvellement créés, portant ainsi le total des circonscriptions à 54.
En cas de non-élection de femmes lors des prochaines législatives, selon une règle spéciale, les cinq candidates ayant obtenu les plus hauts scores seront désignées.
Le Parlement samoan comporte actuellement deux femmes députées.

La session parlementaire en cours a aussi été marquée, au cours de la semaine dernière, par des échanges houleux entre députés et des attaques de la majorité gouvernementale à l’encontre du journal local, le Samoa Observer, accusé de « reportages mensongers » par l’homme du perchoir.
Le journal avait précédemment rendu compte en termes peu élogieux d’une joute verbale particulièrement animée entre le Premier ministre Tuilaepa Sa’ilele Malielegaoi et son Vice-Premier ministre, chef de file du Samoa Party, A’eau Peniamina Leavai.
Selon ces comptes-rendus, le chef de l’exécutif avait publiquement affirmé que son numéro deux était « saoul » lors d’une séance parlementaire.
Le numéro deux du gouvernement avait alors rétorqué en qualifiant le Premier ministre de « vieil homme stupide ».
À la suite de la publication de ces échanges, le Président du Parlement a menacé de poursuivre le quotidien en justice.
Depuis, le journal maintient sa version des faits, sur la base de l’enregistrement qu’il a effectué à partir de la retransmission des débats sur les ondes de la radio nationale.


pad

Rédigé par PAD le Lundi 24 Juin 2013 à 05:50 | Lu 310 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués