Tahiti Infos

Les étudiants de l'ECT unis pour les sans-abri


Tahiti, le 19 novembre 2021 – Les étudiants en deuxième année de l'école de Commerce de Tahiti étaient réunis, ce jeudi, au presbytère du père Christophe pour préparer un repas pour les sans-abri. C'est une opération caritative qu'ils devaient réaliser, de la collecte de dons à la distribution des repas, dans le cadre de leur programme scolaire.
 
Ce jeudi, les étudiants en deuxième année de l'ECT ont mis la main à la pâte pour les sans-abri, au presbytère du Père Christophe. Cette opération caritative est prise en compte pour leur évaluation finale. C'est lors de leur passage en deuxième année de l'ECT, que les étudiants doivent participer à une action humanitaire. "L'Humain fait partie de nos priorités", affirme Odile Tcheou, responsable des études de l'école de Commerce de Tahiti (ECT).
 
Le projet a démarré il y a moins d'un mois, par une collecte de dons alimentaires ou numéraires auprès des entreprises locales, que les élèves ont sollicité eux-mêmes. "Nous avons réussi à rassembler 25 000 Fcfp et des denrées alimentaires grâce à nos généreux donateurs", se réjouit Temaeva Taaroa, étudiante et responsable de l'opération.
 
UNE MARAUDE DE ARUE À FAA'A
 
En cuisine, les élèves ont été soutenus par la famille d'un de leur camarade Marquisien. "Au menu ce soir, on a de la chèvre au lait de coco", s'exclame fièrement Temaeva, contente de pouvoir proposer un repas inhabituel aux sans-abri.
 
Après avoir remercié les élèves, père Christophe explique le déroulement de "la maraude" (la distribution des repas). La maraude est réalisée chaque semaine (le mardi et le jeudi soir) et elle est destinée à des personnes qui sont trop éloignées du presbytère. "Vous distribuerez les repas grâce notre véhicule : le truck de la miséricorde", précise père Christophe. La maraude est aussi l'occasion de recenser les personnes dans la rue, de vérifier que leur couverture sociale soit à jour, et de leur prodiguer des soins. "Ça fait chaud au cœur d'être en contact avec eux, il faut aller à leur rencontre pour se rendre compte, un peu plus, de leur situation", confie une élève, lors de la distribution à Pirae.
 
 

Rédigé par Areatua Parau le Vendredi 19 Novembre 2021 à 16:08 | Lu 1981 fois