Tahiti Infos

Les cyclistes tahitiens confiants pour les Championnats outremer


La sélection tahitienne a des arguments pour bien figurer aux Championnats de France outremer en Nouvelle-Calédonie, début juin.
La sélection tahitienne a des arguments pour bien figurer aux Championnats de France outremer en Nouvelle-Calédonie, début juin.
Tahiti, le 25 mai 2023 - La sélection tahitienne pour les Championnats de France outremer cyclistes est composée de huit hommes et quatre femmes. Elle a été présentée mardi soir sur la piste de Fautaua avec des ambitions affichées. Les cyclistes s’envolent le 29 mai vers Nouméa, alors que les épreuves sont programmées les 3 et 4 juin à Boulouparis et Bourail, en Nouvelle-Calédonie. 

La Fédération tahitienne de cyclisme a annoncé mardi la liste de la sélection tahitienne qui représentera les couleurs du fenua en Nouvelle-Calédonie à l’occasion des Championnats de France outremer 2023. La compétition aura lieu les 3 et 4 juin (2 et 3 juin pour Tahiti) à Boulouparis et Bourail, sur le Caillou. Cette sélection comporte huit coureurs masculins et est agrémentée cette année de quatre féminines car le Championnat de France outremer s’ouvre aux dames pour la première fois. Comme le veut l’usage, la compétition se déroulera sous la forme d’un triptyque : course en circuit plat ; course de côte ; et contre-la-montre individuel. 

Sept comités régionaux ou fédérations participent à l’événement : Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte, La Réunion, Nouvelle-Calédonie et Polynésie française. La compétition est d’un niveau très relevé et les Tahitiens ont eu l’occasion de le constater à chacune de leur participation. Ainsi lors de l’édition 2022, avec sept coureurs en lice, seul Teva Poulain avait pu se glisser dans le top 10 du classement général final, tandis que la Polynésie française avait fini 6e juste devant la Nouvelle-Calédonie 7e et dernière du classement général par équipe. Le cyclisme antillais avait encore démontré sa compétitivité avec la victoire de la Martinique par équipe, mais c’est le Guyanais Dilhan Will qui avait décroché le titre de champion de France outremer. Le coureur s’impose évidemment comme l’un des favoris cette année, tant il avait survolé l’épreuve en 2022.

“On vise une victoire cette année”

Les Tahitiens qui ont tous subi un contrôle anti-dopage mardi soir à Fautaua, condition sine qua non pour participer au championnat de France outremer, connaissent donc bien l’ampleur de la tâche qui les attend du côté de Boulouparis et Bourail au nord de Nouméa, s’ils veulent jouer les premiers rôles parmi la soixantaine de coureurs au départ chez les hommes. Cela étant, Kahiri Endeler qui jouera le rôle de capitaine de route de la sélection masculine semble plutôt confiant dans le potentiel de l’équipe : “On n’a jamais gagné les championnats Dom/Tom tant sur le plan individuel que par équipe. Même si l’on sait que la concurrence est relevée, on vise une victoire cette année, à commencer par un succès d’étape. On a une équipe très homogène. Il y a une bonne ambiance dans le groupe et on est bien affûté par les derniers grands prix que l’on a disputés. On va prendre l’épreuve étape par étape. On a plusieurs cartes à jouer en fonction des qualités spécifiques des uns et des autres. Et si ça veut sourire, on va porter haut les couleurs de Tahiti.” À noter que Taruia Krainer, qui n’a pas renouvelé récemment son contrat de cadre technique auprès de la fédération tahitienne de cyclisme a décliné le billet qui lui était proposé pour intégrer la sélection tahitienne.  

La compétition de cette année présente un grande première pour les féminines. Elles seront une quarantaine au départ dont quatre Tahitiennes. Difficile de faire des pronostics eu égard au manque de repères, mais chez les dames aussi, la confiance est là, même plus que chez les messieurs comme le confirme Kahiri Endeler : “Élodie constitue notre principale chance de bien figurer chez les dames. Elle est très en forme. Elle court avec l’élite homme et elle y est au niveau. Et puis l’année dernière, elle avait remporté le Tour Tahiti Nui féminin devant la jeune Martiniquaise Kelyane Julius qui est championne des Caraïbes. Il y a aussi Poerava qui court avec l’élite masculine et qui a remporté le Tour de Calédonie féminin il y a quelques années. Elle devrait aussi sortir son épingle du jeu.”

La sélection tahitienne a des arguments et des ambitions, après c’est la vérité du terrain qui confirmera si cet optimisme est justifié. 

La sélection tahitienne

Femmes
Poerava Van Bastolaire (Pirae)
Joy Crawford (Marara Tri)
Kylie Crawford (Marara Tri)
Élodie Touffet (Fei Pi)

Hommes
Turaiarii Arai (TOR)
Léo Cazaubiel (TOR)
Maheanuu Izal (TOR)
Kahiri Endeler (Tamarii Punaruu)
Romain Raousset (Tamarii Punaruu)
Nuumoe Lintz (Pirae)
Heiarii Manutahi (Pirae)
Keahi Raoulx (Arue)

Le programme

Femmes
02/06 - Et. 1 : Boulouparis - Boulouparis (72 km)
03/06 - Et. 2 : Bourail - Col des Roussettes (30,9 km)
03/06 - Et. 3 : Bourail - Bourail (19,3 km CLM)

Hommes
02/06 - Et. 1 : Boulouparis - Boulouparis (120 km)
03/06 - Et. 2 : Bourail - Col des Roussettes (44 km)
03/06 - Et. 3 : Bourail - Bourail (19,3 km CLM)
NB : jours de Tahiti
 

Rédigé par Patrice Bastian le Jeudi 25 Mai 2023 à 09:49 | Lu 3318 fois