Tahiti Infos

Les collégiens de Ua Pou refont le Heiva Taure’a, à la maison


Ua Pou, le 7 avril 2022. Après avoir remporté la 3e place lors du dernier Heiva Taure’a sur la scène de To’ata à Tahiti, les élèves du collège de la Terre des Hommes ont renfilé leurs costumes pour la population de l’île mais aussi pour le plus grand plaisir des passagers de l’Aranui.

Ce sont 35 élèves et 5 accompagnants du collège de la Terre des Hommes qui étaient partis début mars pour participer à la grande aventure du Heiva Taure’a sur la place To'ata à Tahiti en mars dernier. Une expérience qui les a amenés jusqu'à la troisième place juste après les collèges Maco Tevane et de Taravao.
 
Mercredi, leurs proches et les habitants de l’île aux pierres fleuries ont enfin pu voir le fruit de leur travail au site Anau’u, à Hakahau lors d'une représentation offerte par les élèves très investis, pour le plus grand plaisir des quelque 300 personnes présentes.
 
Les danseurs ont pu constater le véritable engouement de la population lors d'une deuxième représentation, au centre artisanal de Hakahau où a habituellement lieu le spectacle d’accueil des passagers de l’Aranui. Le public s'est déplacé nombreux et c'est sous un préau bondé et dans une chaleur presque écrasante que les élèves ont interprété leurs danses, rendant fiers leurs aînés.
 
Herearii Summing, professeure de français et histoire-géographie au collège de Ua Pou raconte l’expérience : “Ça a été des préparations intenses depuis décembre. On a commencé à en parler en octobre puis nous avons fait des auditions. D’abord un petit tapatapa en marquisien et ensuite nous avons ajouté quelques critères pour connaître la motivation des élèves. 46 élèves se sont initialement présentés et il fallait trouver un équilibre entre l’orchestre, les choristes, les danseurs et le chef de groupe. Ça a été beaucoup de nuits blanches, un dossier pédagogique conséquent à monter, détaillant la légende, les costumes, la mise en scène, tous les protagonistes…Cet événement allait de pair avec le projet d’établissement du collège intitulé 'valorisation et la promotion de la culture marquisienne'.”
 
Fierté et humilité
 
Te èo Enana, (la langue marquisienne) était le thème choisi pour le spectacle qui a ensuite été monté autour du pū, repris comme symbole de la langue. Le pū est le coquillage que les anciens utilisaient pour les annonces les plus importantes tels que naissances de haut rang, fêtes et autres cérémonies notables.

Herearii, ajoute qu'“au-delà du volet culturel du projet, le voyage des collégiens à Tahiti concernait aussi leur parcours à venir, car beaucoup d’élèves de 4e sont en passe d’orientation. D’où l’idée de visiter les lycées, (lycée Diadème, lycée hôtelier) ou encore l’écomusée Te Fare Natura de Moorea, les élèves de Ua Pou étant particulièrement intéressés puisqu'ils gèrent une aire marine éducative (AME). En tant que prof, ça nous a rapprochés des élèves, on a partagé beaucoup d’émotions. Mais nous avons tenu à leur rappeler d’être fiers de leur culture mais avec humilité.”


Rédigé par Eve Delahaut le Jeudi 7 Avril 2022 à 16:00 | Lu 646 fois