Tahiti Infos

Les “chargers” surfent un Teahupo'o monstrueux


Matahi Drollet sur sa “bombe” qu'il a surfé mercredi en fin de journée. (photo : Instagram Matahi Drollet)
Matahi Drollet sur sa “bombe” qu'il a surfé mercredi en fin de journée. (photo : Instagram Matahi Drollet)
Tahiti, le 14 juillet 2022 - Malgré les interdictions d'accès au spot de Teahupo'o, de nombreux surfeurs, tahitiens et étrangers et spécialistes du surf de gros, se sont rendus, mercredi et jeudi, dans la passe de Hava'e. Ces “chargers” se sont élancés sur des vagues pouvant mesurer entre 8 et 10 mètres de haut. 

Plusieurs surfeurs, des Tahitiens et quelques étrangers, ont bravé, mercredi et jeudi, l'interdiction d'accès au mythique spot de Teahupo'o. Ces “chargers” de l'extrême n'allaient évidemment pas laisser passer ce train de houle historique et se sont offerts une session de surf monstrueuse dans la mâchoire de Hava'e. Des vagues mesurant entre 8 et 10 mètres de haut ont ainsi déferlées notamment dans la journée de mercredi. 

Et le premier héros de ce “Code Red II” se nomme Eimeo Czermak. Le gamin de 18 ans, propulsé en tow-in par le Brésilien, Lucas Chumbo Chianca, s'est élancé sur un monstre d'eau de près de 10 mètres. Si le jeune tahitien n'a pas su trouver la sortie et s'est ensuite fait avaler, il s'en est néanmoins sorti indemne. “On est d'abord passé sur une première vague qui était très grosse déjà, et celle qui a suivi derrière était vraiment énorme et très “west”. On a alors accéléré pour essayer de l'attraper en tow-in. J'ai hésité jusqu'au dernier moment avant d'y aller et puis j'y suis quand même allé”, a confié Eimeo Czermak sur les réseaux sociaux. 

Juste avant cette bombe du jeune surfeur de 18 ans, Manutea Tahimanarii s'était également engagé sur une vague mais a connu moins de réussite que son cadet en se blessant. Mais rien de bien alarmant. 

 

La bombe du jour pour Matahi Drollet

Les séries de vagues se sont ensuite succédées tout au long de ce mercredi après-midi. L'occasion notamment de voir à l'œuvre le nouveau petit prodige de Teahupo'o, Gilbert Teave, 16 ans. Dans son sillage, des surfeurs plus expérimentés tels que Enrique Ariitu et Matahi Drollet se sont également invités à la fête. Drollet notamment a fait honneur à son surnom de “Petit prince de Teahupo'o” en s'offrant en fin de journée, mercredi, la “bombe du jour” de l'avis de tous les surfeurs présents sur le spot. 

Comme à son habitude, Matahi Drollet a pris son temps avant de s'engager sur une vague, mais il a comme souvent trouvé la bonne. Comme le 13 août 2021 lorsque quasiment au coucher du soleil, il domptait un mur d'eau de près de 10 mètres.  Une journée à double tranchant pour Drollet qui a retrouvé ensuite sa maison sous les eaux. 
 


Les surfeurs étrangers étaient aussi de la partie. Parmi eux on retrouvait de belle référence de “big waves”, comme le Brésilien Lucas Chumbo Chianca, qui, après avoir propulsé Eimeo Czermak en tow-in, s'est également offert plusieurs bombes au cours de la journée de mercredi. Et évidemment les Hawaiiens, avec Billy Kemper en tête, Noah Beschen et Koa Rothman n'ont pas manqué cette session de surf historique à Teahupo'o. 


Rédigé par Désiré Teivao le Jeudi 14 Juillet 2022 à 14:50 | Lu 17861 fois