Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Les chaînes de télévision ne doivent pas rater le virage de l'internet



Les chaînes de télévision ne doivent pas rater le virage de l'internet
PARIS, 5 juillet 2011 (AFP) - Les groupes de télévision occidentaux ne pourront bénéficier de la hausse de la consommation audiovisuelle d'ici 2020, à moins de se positionner sur les services nouveaux liés à la connexion des téléviseurs à internet, comme la vidéo à la demande, estime une étude de l'Idate mardi.

L'Idate prévoit que le marché mondial de la vidéo croîtra de 4% par an entre 2010 et 2020, "mais de 2% seulement sur les marchés les plus développés, c'est-à-dire l'Europe de l'ouest et les Etats-Unis", a indiqué Gilles Fontaine, directeur adjoint de l'Idate, en présentant l'étude.

Dans ces pays, il prévoit "une croissance du marché qui ne viendra que du développement des nouveaux services", à savoir les services vidéo permettant de voir des programmes en différé (télévision de rattrapage) ou de louer un film (vidéo à la demande ou VOD), grâce à une connexion internet.

En revanche, si les chaînes perdent le contrôle de la télévision de rattrapage au profit de Youtube, du site américain de vidéos professionnelles Hulu ou des détenteurs de droits comme Disney, et de la VOD au profit par exemple du géant américain de location de films Netflix, "leurs perspectives de croissance ne sont plus de 2% mais, dans le meilleur des cas, étales", a-t-il précisé.

"Il y a même un risque de baisse du chiffre d'affaires venant de la vidéo. L'enjeu est très fort pour elles", a-t-il ajouté.

"Nous pensons que la réserve de croissance dans les pays avancés réside essentiellement dans les nouveaux services. La question-clé pour le secteur traditionnel de l'audiovisuel est de savoir s'ils vont réussir à capter ce marché des nouveaux services", a affirmé M. Fontaine.

Ceux-ci représenteront 12% du marché vidéo en 2015 et 20% en 2020, selon l'Idate, qui rappelle qu'en Europe, 70% des ménages sont connectés à l'internet haut débit, contre 30% au câble et à la télévision par ADSL (IPTV).

En outre, les nouveaux modèles de téléviseurs peuvent être connectés à internet, ce qui devrait, selon M. Fontaine, mener dans les trois à quatre ans à venir à l'apparition d'une panoplie de services additionnels sur le petit écran (vidéo bien sûr, mais aussi météo, informations, marketing...).

axr/etr/ct

Rédigé par AFP le Mardi 5 Juillet 2011 à 05:44 | Lu 445 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies