Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les Polynésiens donnent les clés de l'assemblée au Tapura Huiraatira



PAPEETE, 6 mai 2018 - La liste Tapura Huiraatira arrive très largement en tête du second tour des élections territoriales 2018 et décroche une majorité de 38 sièges à l’assemblée de la Polynésie française. Le taux de participation (66,8 %) à ce scrutin est en recul de cinq points par rapport à 2013.

Les résultats sont sans appel. Avec 66 730 électeurs derrière lui à l’issue du scrutin de dimanche 6 mai, le Tapura Huiraatira, parti politique conduit par le président polynésien sortant, s’arroge une confortable majorité de 38 représentants sur 57 à l’assemblée de la Polynésie française. "Vous avez voté pour la paix et la stabilité de la Polynésie française", a scandé dimanche soir Edouard Fritch, depuis son quartier général de la mairie de Pirae. Dès le milieu de soirée, la victoire de son parti s'est confirmée à mesure que les 237 bureaux de vote polynésiens rendaient le verdict de leurs urnes. "Par votre confiance, vous avez fait gagner la Polynésie. C’est le message que je retiendrai de ce scrutin : vous avez choisi le réalisme et non la démagogie, (…) l’autonomie et non l’indépendance".

Au second tour, dimanche, les électeurs des trois partis éliminés au premier tour paraissent avoir usé de leur arbitrage entre le camp de la majorité et un vote souverainiste.

Entre les deux tours de scrutin, le Tapura Huiraatira augmente son assise électorale de près de 13 000 voix. Le Tapura Huiraatira semble avoir bénéficié en grande partie du regain de participation de 10 000 électeurs observé au second tour. Le vote rouge et blanc l’emporte dans toutes les sections électorales, y-compris aux Australes avec près de 200 voix d’avance sur le vote Tahoera’a Huiraatira.

De son côté, le Tavini Huiraatira, renforce sa base électorale de près de 5 500 voix supplémentaires entre les deux tours. "C’est formidable les résultats que nous avons obtenus", s’est félicité Oscar Temaru au regard des résultats obtenus dans son fief de Faa’a, où le Tavini sort en tête devant le Tapura Huiraatira. Une victoire à Faa'a qui peine à masquer les mauvais résultats du Tavini Huiraatira dans les archipels. Le parti souverainiste devra se contenter d’un groupe de huit représentants à l’assemblée jusqu’en 2023. Vito Maamaatuaiahutapu, le représentant des Tuamotu de l’Ouest, figure du Tavini, perd son siège et quitte Tarahoi.

Pas de réserve au Tahoera’a

Le Tahoera’a Huiraatira n’améliore son résultat que de 1 000 voix entre les deux tours et plafonne, dimanche, à 27,7 % des suffrages exprimés sur l’ensemble de la circonscription
(37 591 électeurs). Le parti de Gaston Flosse échoue dans la tentative de séduction de la part des abstentionnistes du 22 avril qu’il pensait attirer à lui le 6 mai. Pire : son influence relative baisse entre les deux tours. S’il pouvait espérer emporter 12 sièges à Tarahoi après le 22 avril, le groupe orange sera finalement composé de 11 élus à l’issue du second tour. La faute, notamment, à une contre-performance sur la deuxième section des îles du Vent, la section rurale de Tahiti, où le Tahoera’a perd une cinquantaine d’électeurs, alors que le Tapura en gagne un peu plus de 4 000 entre le 22 avril et le 6 mai : "Nous pensions arriver à diminuer l’écart qu’il y avait entre le Tapura et nous", a déploré Gaston Flosse en dénonçant la grande adversité qui pénalise le sort de son parti : "Nous avons tout le monde contre nous. Nous sommes seuls contre tous. Notre résultat est quand même beau. Le Tahoera’a est toujours debout et continuera à lutter. Edouard Fritch sera-t-il capable de tenir ses engagements ?"
"La campagne n’est pas finie. Elle commence aujourd’hui pour les communales", a lancé dimanche soir son conseiller en communication, Tepuanui Snow sur le plateau de TNTV. Il s'agit maintenant pour le parti de requinquer les troupes orange dans la perspective des élections communales de mars 2020.

Forte abstention

Reste que ce scrutin des Territoriales se caractérise par un taux de participation de 66,82 %, en recul de cinq points par rapport aux 72 % de 2013. Ce taux est malgré tout jugé "satisfaisant" par Nicole Bouteau, même si l’élue Tapura Huiraatira constate un phénomène de lassitude des citoyens vis-à-vis de la classe politique et des rendez-vous électoraux. "Ceux qui ne sont pas venus ont remporté cette élection", estime pourtant Marcel Tuihani. "Il faut que les politiques qui vont nous gouverner demain étudient ce signal, cette alarme. Il faut que l’on change l’exemple que donnent les élus qui se présentent à l’assemblée", a estimé la candidate souverainiste Pauline Niva. Le Tavini Huiraatira avait fait de la probité en politique un point important sa profession de foi.

Avec un groupe de 38 représentants à ses côtés, Edouard Fritch prend un solide contrôle sur la chambre délibérante polynésienne et pourra conduire sa politique sans problème apparent jusqu’en 2023.
"Cette majorité sera une majorité de travail. Une majorité au service de l’intérêt général", a assuré Edouard Fritch dimanche soir. Le Tapura Huiraatira avait bâti sa campagne électorale sur le slogan Continuons ensemble. Plusieurs chantiers de réforme sont en cours, notamment celui du système polynésien des retraites par répartition. Un projet de loi avait dû être mis en attente début mars, sur fond de grogne populaire. Avec la légitimité populaire que lui donnent dorénavant ses 66 730 électeurs, le prochain gouvernement Fritch pourrait le remettre assez rapidement à l’ordre du jour des débats de l’assemblée. Probablement avant la fin de la session administrative, et après une ultime concertation avec les partenaires sociaux ; mais avec l’objectif d’une mise en application du système réformé dès le début de l’année 2019.

"J’ai la conviction que nous réussirons ensemble, avec l’aide et le soutien de notre Seigneur", a aussi rassuré Edouard Fritch, dimanche soir. Le président sortant annonce la convocation de la nouvelle assemblée de la Polynésie française pour le 17 mai. Il confirme aussi que les nouveaux représentants seront appelés à élire le 15e président de la Polynésie française dès le 18 mai prochain. Le nouveau gouvernement sera dévoilé le mercredi 23 mai.

Les résultats définitifs du second tour des Territoriales


Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Dimanche 6 Mai 2018 à 23:45 | Lu 2528 fois






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Septembre 2018 - 14:46 Page enfant : Contraception... osez !

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués