Tahiti Infos

Les Minions de Tahiti et le team Jules & Charles de Raiatea s'imposent à la Capt & Fit Challenge


Grâce aux encouragements, plusieurs sportifs ont pu dépasser leur record aux snatchs.
Grâce aux encouragements, plusieurs sportifs ont pu dépasser leur record aux snatchs.
Raiatea, le 13 mars 2023 - La Capt & Fit Challenge V, compétition de crossfit, s’est déroulée ce week-end à Raiatea. Après deux jours d’épreuves de force “Les Minions de Tahiti” se sont finalement imposés en Scaled tandis que le “Team Jules & Charles” de Raiatea décroche la première place en RX.

Les athlètes ont tout donné pendant ce week-end intense de compétition à Raiatea pour la compétition de crossfit Capt & Fit Challenge V. En équipe mixte de deux personnes, ils ont relevé le défi d’enchaîner les Workout Of the Day (WOD), avec une série d’exercices à réaliser dans un temps imparti. Les sportifs de Raiatea ont pu se mesurer aux Avengers de Bora-Bora, qui ont fait un déplacement en nombre, mais également aux athlètes aguerris de Tahiti. Ils étaient répartis en deux catégories : Scaled et RX pour les plus expérimentés.

Une compétition en trois étapes

Du rameur au hand stand, les WOD étaient variés.
Du rameur au hand stand, les WOD étaient variés.
Samedi soir, les ‘aito ont réalisé trois WOD, parmi lesquels, des Wall Ball au-dessus de sa partenaire en handstand ou des snatchs. Dimanche matin, les compétiteurs ont poursuivi leur affrontement sportif place To’a Huri Nihi, pour les épreuves de natation, de course à pied, ou de handstand walk. À l’issue de ces deux étapes, les trois premiers aux points dans chaque catégorie se sont affrontés lors du WOD final dimanche après-midi. 

Suite à ce dernier tour intense, ce sont Les Minions de Tahiti qui ont remporté cette édition de la Capt & Fit Challenge V en catégorie Scaled, devant les teams Winnie l’ourson et Apetahi de Raiatea, tous deux ex aequo sur la troisième marche du podium. En catégorie RX, c’est l'équipe “Jules & Charles” de Raiatea qui l'a emporté, devant les teams Thanos de Bora Bora et Burpees de Tahiti, qui finissent respectivement second et troisième.

Une préparation spécifique

En finale, les équipes ont donné tout ce qu’il leur restait.
En finale, les équipes ont donné tout ce qu’il leur restait.
Le team Jules & Charles de Raiatea, composé de Sylvana Ozbolt, gagnante de la Capt & Fit Challenge en Scaled l’an dernier, et Julien Rio, souligne la nécessaire préparation en amont de l’événement, tant au niveau des entraînements que sur le plan alimentaire. Julien Rio, qui pratique le crossfit régulièrement depuis six ans explique : “Cela fait un mois qu’on a un programme adapté pour la compétition par notre coach. La dernière semaine par contre, on était plutôt sur des charges plus légères pour récupérer”. Le repos était également nécessaire pour donner son maximum : “C’est une compétition très intense. Samedi c’était le soir, alors il a fallu se reposer dans la journée. Après, on finit tard, donc il faut vite rentrer se reposer pour le lendemain matin, mais c’est dur de s’endormir après une compétition ! Tu as l’adrénaline des épreuves, et tu stresses un peu pour le lendemain. Donc tu n’as pas beaucoup de sommeil. Alors on a essayé de bien récupérer entre chaque WOD. Bien s’hydrater, faire le plein de glucides pour avoir de l’énergie pour les prochains mouvements. On était la seule équipe de la salle à participer, donc on avait une grosse pression, jusqu’à avoir la boule au ventre la dernière semaine. Mais finalement c’était un bon stress !”

Les deux sportifs du team Jules & Charles constatent également l’importance du choix du binôme : “On s’entraîne dans la même salle, on est complémentaires. C’est important de se comprendre et d’être régulier sur chaque WOD”. Ils sont rejoint sur ce point par Les minions de Black box Tahiti, équipe composée de Tahiatini Van Bastolaer et Tehono Flores, gagnants de la compétition en Scaled. “Être fusionnel niveau mental, c’est le plus important. Sinon ça peut créer des tensions et c’est mauvais pour la suite de l’événement. Si tu ne t’entends pas avec ton binôme, tu ne vas pas être synchro : ce n’est pas la peine.”

Tahiatini Van Bastolaer a commencé le crossfit il y a trois ans pendant la crise sanitaire “car les seules salles ouvertes à ce moment c’était celles de crossfit”. Avec son partenaire Tehono Flores, qui a commencé l’année dernière et participait à sa première compétition, ils ont excellé en remportant quatre WOD sur six. “Ce qui a été difficile c’est d’enchaîner. C’était rapproché, on a fini tard samedi, puis le lendemain on a commencé tôt. Niveau congestion, on était carrément tétanisé tous les deux.”
 
Malgré la difficulté, tous les participants ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Un bilan très positif pour le coach de Capt & Fit, Manarii Edmunds, qui organise pour la première fois la compétition : “J’avais une petite pression, mais j’ai travaillé avec une équipe rodée.” Pour la première fois sur Raiatea, il a décidé d’organiser une compétition en soirée samedi afin de “changer un peu, et surtout pour faire un peu le show à l’américaine, avec des jeux de lumières, la fumée, la retransmission en direct.” 

Rendez-vous l’an prochain pour la 6e édition de la Capt & Fit Challenge. En attendant les amateurs de crossfit se retrouveront les 7,8 et 9 avril pour les Polynesian Battle Games 2023, qui se dérouleront au stade Willy Bambridge de Papeete.

Les Minions de Black Box Tahiti, composé de Tahiatini Van Bastolaer et Tehono Flores, gagnants de la compétition en Scaled.
Les Minions de Black Box Tahiti, composé de Tahiatini Van Bastolaer et Tehono Flores, gagnants de la compétition en Scaled.

Jules & Charles de Raiatea, composé de Sylvana Ozbolt et Julien Rio, gagnants de la compétition en RX.
Jules & Charles de Raiatea, composé de Sylvana Ozbolt et Julien Rio, gagnants de la compétition en RX.

Zoom : Manarii Edmunds, du chantier naval à la salle de sport

Manarii Edmunds entouré de sa mère et de sa femme.
Manarii Edmunds entouré de sa mère et de sa femme.
Tahiti Infos avait interviewé Manarii Edmunds l’an dernier, lorsqu’il avait remporté en binôme la Capt & Fit Challenge IV. Depuis le 1er mars 2023, il a repris la salle Capt & Fit, à la suite d’Allan Frottey. 

Peux-tu nous présenter ton parcours ? 
“J’ai grandi et fait tout mon parcours scolaire ici à Raiatea. Puis je suis parti à Nantes en 2013 pour une licence professionnelle en construction navale. Par la suite, j’y ai travaillé chez un fournisseur de la Marine française pendant sept ans. En janvier 2022, j’ai entamé une transition professionnelle pour devenir coach sportif. Je voulais changer de métier, avoir un métier-passion, de ceux qui font que tu te lèves avec la banane le matin. Et dans ma vie j’ai pratiqué beaucoup de sports différents, ça va de la pirogue, au rugby, aux sports de combat…”

Comment s’est présentée l’opportunité de reprendre la salle ? 
“J’ai eu cette opportunité en juillet 2022 lorsque je suis revenu en vacances à Raiatea. J’avais d’ailleurs participé à la précédente compétition. C’est à ce moment-là qu’Allan m’a proposé de prendre sa suite. Donc en novembre 2022, je suis revenu pour mon stage obligatoire dans le cadre de ma formation. Ça nous a permis aussi de commencer une douce transition avec les adhérents, et de m’imprégner de l’état d’esprit de la salle.”

Quel sentiment te procure le fait de revenir travailler chez toi ?
“C’est tout un héritage que je reprends, et j’en suis fier. Allan a travaillé pendant sept ans, je fais en sorte de respecter ce qu’il a fait en apportant ma touche personnelle. Et effectivement, je le dis aux adhérents. Par mon métier, j’ai déjà de la chance de pouvoir aider les personnes avec le sport. Mais là encore plus, car ce sont des personnes que je connais depuis petit. Il y a un petit truc en plus.”

Quels sont tes projets à venir ?
“Je projette de restructurer un peu la salle, car il y a pas mal de nouveaux arrivants suite à la fermeture de l’autre salle de sport. Ces nouveaux arrivants sont plus coté musculation, donc on va essayer de réadapter les choses. D’ici le début du deuxième trimestre, on va réorganiser pour mieux optimiser l’espace, intégrer du nouveau matériel. J’ai aussi prévu d’installer une cage de MMA, pour offrir un cadre aux jeunes, que ce soit sur le plan matériel ou éducatif et pédagogique, avec des coachs compétents, diplômés, et surtout passionnés. Pour les compétitions, on continuera tout au long de l’année avec les compétitions de force athlétique, de jiu-jitsu et pourquoi pas de MMA."

Rédigé par V.Leroi le Lundi 13 Mars 2023 à 15:57 | Lu 1155 fois