Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les Etats-Unis et la Nouvelle-Zélande tournent la page de leur brouille sur le nucléaire



Auckland, Nouvelle-Zélande | AFP | jeudi 21/07/2016 - Un navire de guerre américain mouillera à Auckland cette année, mettant un terme à trois décennies de brouille avec la Nouvelle-Zélande au sujet des armes nucléaires, annoncé jeudi le vice-président américain Joe Biden.

Aucun bâtiment de la marine américaine n'a mouillé dans un port de Nouvelle-Zélande depuis 1986.

"C'est avec grand plaisir et honneur que les Etats-Unis acceptent dans la joie l'invitation à déployer un navire à l'occasion des célébrations du 75ème anniversaire de la marine royale de Nouvelle-Zélande en novembre", a-t-il dit à la presse.

"Il s'agira d'un nouveau témoignage de notre relation de coopération rapprochée".

Les Etats-Unis et la Nouvelle-Zélande furent des alliés solides pendant la Seconde guerre mondiale. Mais les relations s'étaient dégradées pendant la Guerre froide, lorsque Auckland avait proclamé son statut d'Etat non nucléaire en 1984.

En 1986, la Nouvelle-Zélande avait interdit aux bâtiments à propulsion nucléaire ou équipés d'armes nucléaires de pénétrer dans ses eaux territoriales, ce qui posait un problème aux Etats-Unis, dont la politique est de ne ni confirmer, ni infirmer, les capacités nucléaires de ses vaisseaux.

Les Etats-Unis avaient répliqué en interdisant les ports américains aux navires de la marine néo-zélandaise et en suspendant les accords de coopération contenus dans le traité ANZUS (Australia, New Zealand, United States Security).

Le Premier ministre néo-zélandais John Key a déclaré que les deux pays avaient trouvé le moyen de s'arranger tout en respectant la position de l'autre.

"Ce n'est ni la victoire d'une partie, ni la défaite de l'autre, c'est l'idée que notre relation est plus importante", a-t-il dit. "Nous avons réglé la question, c'est appartient maintenant à l'Histoire".

M. Key a ajouté que son gouvernement n'avait pas demandé à Washington d'abandonner sa position sur les bateaux. Il devra simplement s'assurer, sur la base des conseils de ses spécialistes, que tout bateau en visite soit dépourvu de capacité nucléaire.

Des militants pacifistes ont déjà dit qu'ils allaient perturber la venue du bâtiment américain. "Les bâtiments de guerre n'ont aucune place dans notre pays pacifique", a déclaré Valerie Morse, porte-parole du groupe Auckland Peace Action. "Nous ne pouvons rester sans rien faire pendant que les profiteurs de guerre font la promotion de la guerre dans notre pays pacifique".

M. Biden est reparti pour les Etats-Unis jeudi après un séjour qui a également compris une visite en Australie.

ns/mp/ev/rap

Rédigé par () le Jeudi 21 Juillet 2016 à 06:19 | Lu 672 fois






1.Posté par boran le 21/07/2016 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

usa Go home we are not criminal.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués