Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le voilier chargé de cocaïne avait fait relâche aux Tuamotu



PAPEETE, le 1er août 2017 - Les autorités françaises de Nouvelle-Calédonie ont intercepté, le 27 juillet au large des îles Tonga, un voilier et son équipage qui convoyaient 1,4 tonne de drogue depuis le Panama et à destination de l'Australie. Le bateau était déjà dans le collimateur des services de l'Etat en Polynésie française, jusqu'à ce qu'il sorte des eaux polynésiennes pour tomber dans les filets de nos voisins.


Les deux saisies massives de cocaïne opérées sur deux voiliers, en janvier dernier à Arue et au large des Marquises, avaient révélé au grand jour l'existence de la route du Pacifique Sud, empruntée par les trafiquants de cocaïne. La Nouvelle-Calédonie tient désormais elle aussi son record avec une saisie énorme : 1,4 tonne de poudre blanche découverte dans les entrailles d'un voilier de type Atlantic 55, un monocoque de 16 mètres baptisé L'Alfina. Le bateau, battant pavillon de Gibralatar, était piloté par un équipage originaire des pays baltes. Quatre marins lituaniens et lettons ont été placés en garde à vue par la gendarmerie de Nouméa.

L'enquête démarre en Polynésie française

L'enquête avait démarré fin juin en Polynésie française, quand le comportement des quatre membres d'équipage de ce voilier avait intrigué les autorités locales, a expliqué une source proche du dossier aux médias calédoniens. Le bateau, qui avait fait relâche le 25 juin à proximité d'un atoll isolé des Tuamotu, avait en effet navigué sans escale depuis le canal de Panama et avait annoncé vouloir faire route directement vers l'Australie, malgré une avarie, a précisé le parquet de Nouméa. La douane française a suivi sa route, après avoir mis en place un dispositif de recueil de renseignements sur le bateau, son parcours et son équipage, selon la source proche de l'enquête.

L'interception est intervenue après que la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières eut indiqué au haut-commissaire de Polynésie que l'un des membres de l'équipage avait été antérieurement suspecté de s'être livré au trafic de stupéfiants. Le haut-commissaire avait sollicité auprès du gouvernement britannique l'autorisation de contrôler "l'Afalina" en haute mer. Mais le bateau et son équipage avait déjà quitté les eaux de compétence polynésienne quand elle a été délivrée.

Le voilier a donc été intercepté le 27 juillet "en haute mer au large de Tonga" par la marine calédonienne. En garde à vue, les suspects sont entendus par la gendarmerie, en liaison avec les offices centraux des Etats-Unis et de l'Australie, chargés de la lutte contre le trafic de stupéfiants. Les 1,4 tonne de cocaïne étaient "vraisemblablement destinés à l'Australie", selon la source proche de l'enquête, où le kilo de cette drogue se vend près de 20 millions de francs, dix fois plus cher qu'aux Etats-Unis. La valeur de la marchandise à la revente est estimée à 12 milliards de francs. Il s'agit de la plus grosse quantité de cocaïne jamais faite, en une prise, dans le Pacifique sud.

Rédigé par RP AVEC AFP le Mardi 1 Août 2017 à 12:51 | Lu 8660 fois






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Octobre 2018 - 11:24 La fête de l'énergie se poursuit !

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués