Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le toilettage du statut en discussion entre le Pays et les communes



La délégation du Syndicat pour la promotion des communes en compagnie d'Edouard Fritch et de Maina Sage.
La délégation du Syndicat pour la promotion des communes en compagnie d'Edouard Fritch et de Maina Sage.
PARIS, le 27 mai 2016. La délégation du Syndicat pour la promotion des communes a rencontré à Paris le président du Pays pour parler du "toilettage" du statut.

Le président Edouard Fritch et la délégation du syndicat pour la promotion des communes (SPC) se sont rencontrés ce jeudi. Ils ont échangé sur les dossiers qui concernent les communes.
Après un rapide bilan du séjour respectif des délégations communales et gouvernementales, les élus communaux et le président du Pays ont évoqué les dossiers qui pourraient être débattus ensemble dans le cadre du projet de réforme du statut de la Polynésie française concernant les communes (articles 43 et 52) et les questions pouvant faire l’objet d’une collaboration consensuelle communes/Pays.

L'article 43 du statut garantit aux communes l'exercice de compétences telles que la police municipale, la voirie communale, la construction, l'entretien et le fonctionnement des écoles, la collecte et le traitement des ordures ménagères ou l'urbanisme.

L'article 52 du statut de 2004 prévoit que le fonds intercommunal de péréquation reçoit au moins 15 % des impôts, droits et taxes perçus au profit du budget général de la Polynésie française

Les accords de Papeete ont aussi été évoqués lors de cette rencontre. Les maires de la délégation du SPC ont indiqué au président du Pays, comme aux différents représentants de l’Etat rencontrés à l’occasion des rendez-vous institutionnels, leur souhait que les communes soient associées à l’élaboration de ces accords.




le Vendredi 27 Mai 2016 à 13:01 | Lu 1375 fois

Tags : COMMUNES, PAYS, STATUT






1.Posté par TuladiBouffi le 27/05/2016 16:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Compte tenu de la fin chaotique de ce quinquennat il serait étonnant que la priorité du gouvernement et du parlement français porte sur les petits réglages statutaires souhaités par notre bienheureuse classe politique de la French Polynesia. Au lieu de se mettre au boulot pour améliorer la gestion du pays, ils se comportent comme des "Roms" à tendre la main et à chialer. Narii Faugerat a eu raison sur TNTV de déclarer qu'il serait souhaitable de devenir un département, les choses seraient plus clairs et nos chômeurs seraient indemnisés, il y aurait le RSA et tout l'arsenal des aides européennes au développement économique. Cela ne va hélas pas dans le sens de l'histoire. La préoccupation actuelles de nos élus communaux c'est de pouvoir prélever de nouvelles taxes, dans ce domaine ils sont les meilleurs. S'appliquer la rigueur et faire des économies, c'est une autre histoire.

2.Posté par emere cunning le 28/05/2016 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ TuladiBouffi,
parce que tout roule dans tes départements d'outremer ? A d'autres.
Même en France, les dotations de l'Etat (RSA inclus) ont été considérablement réduites et les élus communaux doivent rivaliser d'imagination pour inventer de nouvelles taxes à leurs administrés, pas trop lourdes pour se faire réélire, mais suffisantes pour couvrir les charges qui leur sont imposées ; et s'il t'arrive de les écouter, ça chiale tout autant. Je ne te parle même pas des obligations vis à vis de l'Europe qui sont légion, de la concurrence des travailleurs européens qui y débarquent sans problème, etc. Nos chefs d'entreprise se préoccupent uniquement de ce que la départementalisation leur apportera (pas besoin de te faire un dessin) sans se soucier du reste.

3.Posté par Jeff le 29/05/2016 07:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Enfin petite Emere ne chiale pas comme ça ! Tout le monde avait compris à l’époque que l’autonomie devait être pour nous LE statut de rêve. Ça l’a été effectivement ! …Mais uniquement pour la classe politique, uniquement pour l'oligarchie qui était dans les bons petits papiers du roi, certainement pas pour nous. Pas pour le peuple. Car pour le peuple jusqu'à présent, on se tape toutes les contraintes d’un département en pire, oui, en pire ! Sans que l’on puisse avoir ne serait-ce que l’ombre d’un bénéfice. Beaucoup se sont évertués à te l’expliquer, mais tu n'as jamais rien voulu comprendre. T’en fait pas, on a tous compris pourquoi.

4.Posté par emere cunning le 30/05/2016 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Jeff,
tu devrais te relire, même que je t'entends brailler jusqu'ici. Et "l'oligarchie par ci, et le peuple par là", hope'a 'ore ta 'oe mau gnagnagna. La meilleure, c'est que tu n'as rien à fo*tre du peuple, j'en mettrais ma main au feu. Tu rêves juste de toutes vos gâteries abusives (RSA et autres allocations) qui vous tombent du ciel et tant pis si la France s'endette et s'enfonce. Comme tes politiques, vernis comme pas permis, rien à voir avec les nôtres. Quant aux polynésiens, ils étaient HEUREUX à l'époque. Ils avaient du travail, mangeaient à leur faim sans avoir besoin de mendier comme aujourd'hui, ils se sont mis à voyager comme ils n'auraient jamais espéré, et j'en passe. ET TU LE SAIS TOUT CA.

5.Posté par emere cunning le 30/05/2016 15:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ TuladiBouffi, Jeff,
En fait, j'étais juste revenue vous inviter cordialement à parcourir vos magazines et les nombreux comptes rendus de ce congrès des maires des DEPARTEMENTS de France et d'outremer. C'est PAS LA JOIE, à ce que j'ai lu. Mais je n'insiste pas, il n'y a pire aveugle et sourd que celui qui ne veut voir et entendre.

6.Posté par Jeff le 31/05/2016 04:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Aaaah ma petite Emere. Moi aussi j'aimais bien comme c'était avant, mais avant, c'était avant ! Avec tous ces nouveau moyens de communication le monde c'est comme s'il était d'un coup devenu plus petit et cet océan pacifique si vaste qui nous mettais jadis à l'abri des méthodes et des manières des continentaux, c'est fini. Cette histoire des départements si elle devient désormais pressante, et pour cause, c'est parce que tout en n'étant pas la panacée, certes, mais le nunaa, lui, il ne peut trouver que des avantages ! Et pas des moindres car il n'y à pas que le RSA, il y a aussi l'électricité moins chère de 60%, un système social, de santé et d'éducation qui fonctionne et qui ne risque pas de tomber tout le temps en faillite !

7.Posté par Mike le 31/05/2016 09:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A quand un beau comparatif pour que l'on puisse objectivement évaluer les avantages et les inconvénients entre l'autonomie et la départementalisation ?

8.Posté par Hiro le 01/06/2016 08:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Effectivement, depuis le temps qu'on en parle, pourquoi aucun journal n'a jamais fait ce travail d'information ? A savoir quels sont les avantages et les inconvénients de l'autonomie par rapport à un département ? C'est important de le savoir avant de pouvoir critiquer l'un ou l'autre des systèmes en se livrant à des fantasmes purement subjectifs et irrationnels.

9.Posté par emere cunning le 01/06/2016 23:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Jeff,
"il y a aussi l'électricité moins chère de 60%, un système social..." et blablabla.
Tu ne sais même pas de quoi tu parles, c'est la faillite et les dettes PARTOUT à EDF, à la Sécu, etc. Et comme ça ne suffit pas, Hollande tane vient d'augmenter... les enseignants et fonctionnaires, élection présidentielle oblige. Etant quasi certain de ne pas repasser, les autres assumeront pour lui. Ce sont vraiment des champions vos gars.
Allez, fais un effort pour te rebrancher à ce qui t'attend au cas zou, et on en reparle.

10.Posté par Hiro le 02/06/2016 09:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Emere, dans ce débat et tant qu'on n'aura pas un bon comparatif des avantages et inconvénients entre l'autonomie et la départementalisation, le bla bla de Jeff vaut bien le tien. Tant qu'on n'aura pas une analyse exhaustive de la chose et de manière objective, tous les arguments, qu'ils soient pour ou contre, restent totalement subjectifs et partisans. Comme quoi l'excès d'opacité peut entrainer bien des fantasmes en faveur d'un coté comme de l'autre.

11.Posté par emere cunning le 05/06/2016 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Hiro,
Quelle opacité, tu as tout sous la main pour t'informer de ce qui se passe en France, de son budget en déséquilibre, de sa dette publique qui se chiffre en 2015 à 2200 MILLIARDS D'EUROS malgré la tonne d'impôts que les millions de français moyens payent à l'Etat dont les plus riches seuls profitent vu toutes les niches fiscales qui leur sont aménagées. La fraude fiscale atteint les 90 milliards, les entreprises doivent 20 milliards d'euros de prestations sociales, la Sécu est en faillite etc. Tu t'en fiches parce que tu penses que l'Etat paiera, mais tu te trompes. Nous devrons assumer ce train de vie et notre Pays sera endetté et ruiné. No thanks. Nous devrions plutôt réapprendre à vivre raisonnablement.

12.Posté par Hiro le 06/06/2016 16:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Emere, et si, juste pour comparer ce qui est comparable, tu nous gratifiais de ta même analyse mais cette fois concernant notre propre situation ? ...En faisant l'impasse sur les transferts annuels de l'état ? ...Et la dette résultante ramenée au nombre des habitants du Fenua et de son PIB ? ...Je crains très sérieusement que ton "réapprendre à vivre raisonnablement" que j'aimerai bien savoir en quoi il consiste, ne soit pas suffisant.

13.Posté par Jeff le 07/06/2016 08:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Emere P11 : Ton commentaire nous démontre à quel point vous avez une vision déformée de notre réalité économique. On peut ainsi affirmer que vous tirez à bout portant sur notre seul et unique ambulancier parce que tu lui trouves des poussières dans l'œil, (alors que nous en avons des poutres), et pire, vous lui tirez dessus alors que nous sommes a bord de son ambulance qui roule à 100 à l'heure sur un chemin chaotique bordé de falaises vertigineuses et mortelles ! ...Faut être un peu malade dans la tête Emere, mais comprends une chose : Notre économie à nous elle n'existe pas. Le peu qu'il y a est virtuel et n'existe que par la France et ses transferts. L'argent ne pousse pas dans les arbres, elle se fabrique.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués